Si vous avez passé la journée dans les plans

Si vous avez passé la journée dans les plans

Bruno Le Maire affirme qu'une taxe sur les GAFA sera mise en place "au niveau national" si aucun accord n'est trouvé à l'échelle européenne "d'ici mars" - Edouard Philippe se dit prêt à examiner une augmentation des "rémunérations au niveau du smic" sans "pénaliser excessivement la compétitivité des entreprises" - 200 collèges et lycées bloqués aujourd'hui/ grève des routiers à partir de dimanche "maintenue" (FO et CGT)/ mobilisation des agriculteurs "la semaine prochaine" à l'appel de la FNSEA.  #contagion

Gilets jaunes : le gouvernement annonce que 65 000 membres des forces de l'ordre seront déployés samedi dans toute la France, soit plus d'un quart des effectifs opérationnels de la gendarmerie et de la police nationale (environ 250 000 personnes)

Grand Peur

Intox ou angoisse légitime, petit à petit, toute la journée, on l'a sentie monter au point de dominer/anesthésier complètement l'actu. Quoi ? La peur de la journée de samedi. Edouard Philippe parle d'une colère désormais "incontrôlable", une note des services renseignements alerte sur "des appels à tuer et à se munir d'armes à feu" circulant parmi les manifestants et Eric Drouet, un des leaders des gilets jaunes, appelle lui à "marcher sur l'Elysée". Un peu flippant quand même.

Un motif de sourire dans toute cette angoisse : Castaner qui déclare aujourd'hui attendre la journée de samedi avec "angoisse et sérénité". Angoisse ET sérénité ?! Dieu merci, le gouvernement conserve ses comiques

En lire plus dans Le Figaro

Et pour l'argent, on fait comment ?

Ça devient bien entendu l'autre grande question de cette affaire de gilets jaunes. Toutes les mesures annoncées se chiffrent à environ 5Mds€ et conduisent le gouvernement à abandonner son objectif de 2,8% de déficit budgétaire en 2019. La France devrait donc, une nouvelle fois, être le seul pays de la Zone Euro à sortir des clous européens de 3% de déficit budgétaire maximum. Pour limiter la casse le gouvernement veut se tourner vers les entreprises (plus en forme que les ménages). 

3 scénarios : 1) pause dans la baisse du taux d'impôt sur les sociétés (devait passer en 2019 de 33 à 31%), 2) report du coup de pouce au CICE prévu en octobre 2019, 3) revoir carrément la transformation du CICE en baisse de charges pérenne (une promesse de campagne de Macron). Prochain épisode : le Medef en gilet jaune

En lire plus dans Les Echos

description

Y'a du boulot !

Ou plus exactement, il y en a de moins en moins. Pour les femmes. Dans la finance.

C'est ce que constate Bloomberg qui consacre un très intéressant article au bilan d'un an de #MeToo à Wall Street. Pas exactement ce qu'on espérait. Selon Bloomberg, les boites de la finance, traditionnellement très masculines, recrutent de moins en moins de femmes, car, selon leur management, les employées féminines représentent maintenant un risque juridique (embaucher une femme c'est 1) s'exposer à ce que les employés hommes se comportent mal avec elle, 2) qu'elle porte plainte). Assez consternant.

Heureusement -- dans ce domaine -- il y a un truc bien qui se passe.

Nous voulons parler de SISTA, l'initiative française prise par 22 femmes de la tech (dont nos copines Céline -- Lazorthes et Orjubin -- respectivement (co)fondatrices de Leetchi et My Little Paris). Leur objectif : faire passer la proportion de start-up fondées par des femmes et financées par des fonds de moins de 3% à l'heure actuelle à 10%.

Pour ce faire, le collectif SISTA a décidé, en particulier, de s'employer à ce que -- dans les fonds -- les équipes d'investissements se féminisent. Avant même d'avoir lu le papier de Bloomberg on avait envie de dire : GO SISTA !

Les entreprises ayant au moins une fondatrice ont des résultats 63% plus élevés que les entreprises n'ayant que des fondateurs masculins (Etude First Round Capital Study -- sur 300 start-ups, de 2005 à 2015)

En voir plus sur SISTA

description

Club Med : gagnant gagnant

À l’occasion de ses 40 ans, la Fondation Club Med lance une tombola extraordinaire & solidaire : vous achetez (ou offrez) un billet-don à 100€ dont les profits sont entièrement reversés à des associations. Les gagnants : les enfants et l'environnement (les deux causes soutenues par la Fondation Club Med). Si c'est votre billet qui est tiré lors du grand tirage au sort du 15 janvier : à vous le séjour au Club de 3 jours (3e prix), celui de 7 jours (2e prix) ou....

le pass d'un an illimité au Club Med pour deux personnes. Le gagnant : vous. Le win-win, version Club Med

Participer à la tombola de la Fondation Club Med

Lire au lit

"Un florentin voulant d'après nature / Peindre à plaisir un saint Sébastien / Prit un blondin de gentille figure / Le mit tout nu et le lia très bien / Mais ce faisant un feu vénérien / Saisit le peintre, il pousse, il se fait brèche / Le saint cria. Chut, dit l'Italien / Ce n'est encore que la première flèche". Jean-Baptiste Rousseau - Epigrammes (1712)

Tous les jeudis, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique.

description