Si vous avez passé la journée au bal

Castaner affirme qu'il "n'exclut pas" la présence physique de policiers au sein des établissements scolaires, notamment dans les "quartiers difficiles" - Le Pen et Dupont-Aignan appellent à "bloquer la France" le 17 novembre prochain pour manifester contre la hausse du prix des carburants - Après 8 trimestres consécutifs de baisse, les défaillances d'entreprises repartent à la hausse en France au 3e trimestre (+3,3%) 

Sondage BVA sur la popularité de l'exécutif : Macron passe sous les 30% (29% de satisfaits, -3 points vs septembre), loin derrière Philippe (40% de satisfaits, +1 point)

Le bal où il fallait être cette semaine c'était celui des hypocrites. Si vous n'y étiez pas, on a la vidéo (ici)

I just can't get enough

Wall Street (et l'économie US) est à ce point passé sous stéroïdes que même les performances les plus belles ne lui suffisent plus. Amazon annonce ses résultats au 3e trimestre : un bénef net multiplié par 11 (à 2,9Mds$) et un chiffre d'affaires en progression de 29%. But that's just not enough ! Déçus par les perspectives de croissance les marchés sanctionnent l'action -9% hier, -8% aujourd'hui. A peu près 140Md$ de valo évaporés.

Sur les 4 derniers trimestres, Amazon affichait une croissance de 30 à 40%, ses anticipations pour les trimestres à venir sont entre 10 et 20%. Still good. But not enough

En lire plus dans Le Figaro

Le Fiorentino de la semaine : "on prend les mêmes…"

Cette semaine il fallait absolument lire les deux petits (mais un peu trop longs pour être repris in extenso ici) articles de l'ami Marc consacrés à la nouvelle addiction des marchés financiers US : "A Wall Street, le dernier produit à la mode c’est le CLO. Collateralized loan obligation. Comme au bon vieux temps des subprimes, encore un acronyme, au développé opaque, et une nouvelle bombe à retardement"... La suite ne va pas vous décevoir (et est ici

Une fois par semaine, TTSO publie le sujet qu'il a préféré dans MonFinancier.com (la super newsletter de Marc Fiorentino)

S'abonner à la newsletter de notre copain Marc Fiorentino

description

La 2 Do du week-end

Ce week-end on va faire deux trucs. Irrésistibles.

Samedi, nous irons voir "un film d'amour tragique, incandescent, admirablement tourné et mis en musique". Très franchement ne nous demandez pas de résister aux mots du Canard Enchaîné (pas infaillible en matière de ciné, mais bec très fin quand même) à propos de Cold War, sorti cette semaine, c'est complètement au-dessus de nos forces. L'histoire d'un chassé-croisé amoureux sur 15 ans (de 1949 aux 60s) entre Pologne, France, Allemagne et Yougoslavie et unissant-désunissant un couple de musiciens polonais, lui passé à l'ouest, elle, non. Si le potentiel romantique de ce mini résumé ne vous a pas saisi, la bande annonce devrait y parvenir. Si vous ne ressentez toujours rien, vous êtes fait d'un alliage bien plus résistant que le nôtre.

Dimanche, nous penserons à Joël Robuchon. Très fort. Ce cuisinier de légende disparu cet été fut aussi un très grand pédagogue (ses livres en particulier Le meilleur et le plus simple de la France ont acquis le statut de bible dans plus d'une cuisine, à commencer par celle de TTSO) en même temps qu'un acteur adorable de nullité. Ces deux "talents" s'expriment dans de nombreuses vidéos/recettes aussi précieuses qu'impayables. Dimanche, donc, nous viderons la marinade dans laquelle auront baigné (depuis la veille) 4 belles joues de boeuf, et nous ferons ceci. Sous l'œil de Joël.

description

C'est vendredi, c'est la révolution

Comment traiter le sujet des révolutions sexuelles au XXe siècle sans aborder le mouvement central qui va les traverser : le féminisme. Dans la nouvelle livraison des petits trailers qu'il réalise pour nous, Sylvain Desmille, l'auteur de l'excellent documentaire "Révolutions Sexuelles" évoque le structuration de la lutte des femmes au détour des 60s. Un document d'une actualité brûlante. Enjoy ;)

Les 2 épisodes de "Révolutions Sexuelles" sont visibles sur Arte en replay ici

Voir le teaser n°6

La bande son du week-end : Parcels - Parcels

Nous aurons résisté jusqu'au dernier moment (et même bien au-delà) mais cette fois ça y'est : novembre est là. Et nous avons (déjà !) besoin de réconfort. Bien entendu, la joue de bœuf (cf la 2 Do) devrait faire des miracles, mais ce week-end nous ne prendrons aucun risque, nous doublerons donc notre civet de l'écoute prolongée des guitares Nile Rodgersiennes de ces jeunes australiens princes du cool. Ce week-end, l'automne sera impuissant.

A écouter sur Deezer ici ou sur Spotify là 

TTSO's fav track : Comedown (regardez la version en concert -- à Paris -- ici. … Et dire qu'on a raté ça !)