Si vous avez passé la journée sur le trottoir d'en face

Manuel Valls devrait officialiser mardi prochain sa candidature à la mairie de Barcelone (élections prévues pour mai 2019) - La justice classe sans suite la plainte de l'association Anticor visant à "vérifier la transparence et la probité des comptes" de campagne présidentielle de Macron, Hamon, Mélenchon et Le Pen - Le ministère de l'Ecologie annonce un budget en hausse de 1Md€ pour 2019 (+3,1% vs 2018) 

Notre nouvelle vidéo (avec nos copains de Monkey) est sortie. Cette semaine, on pose une question : et si sur le boulot de l'autre côté de la rue, Macron avait raison (peut-être au delà de ce qu'il pense) ? 

Voir notre super vidéo (enfin un programme TTSO à partager avec ses enfants !)

No deal !

Après le rejet hier par l'Union Européenne du plan UK sur le Brexit, Theresa May fait cet après-midi une déclaration solennelle en direct de Downing Street. Le message : "nous avons traité l'Europe avec respect, nous demandons à être traités de la même manière" (= ça n'est pas le cas), "nous sommes à une impasse" (aucune solution sur l'Irlande) et "c'est maintenant à l'UE de nous dire ce qu'elle veut" (nous ne ferons plus de propositions), "il faut nous préparer à un No Deal".

Conclusion de May (littéralement ses dernier mots, prononcés le regard noir) : "We stand ready"

En lire plus dans Le Guardian

Le Fiorentino de la semaine : Quand l'Europe s'attaque à Amazon

"La Commission Européenne lance une enquête sur un "éventuel" abus de position dominante. Rassurez-vous, il ne s'agit pas de position dominante dans l'e-commerce en général mais simplement de position dominante sur la collecte de gestion des données clients. Cela va durer des mois, voire des années, et se terminer par une amende qui correspondra à peine à la variation horaire du cours d'Amazon. Et Amazon pourra continuer sa course folle en Europe et dans le monde (à part la Chine)..."

Une fois par semaine, TTSO publie le sujet qu'il a préféré dans MonFinancier.com (la super newsletter de Marc Fiorentino)

S'abonner à la newsletter de notre copain Marc Fiorentino

description

La 2 Do du week-end

Ce week-end on va faire deux trucs. Objectif : réconfort.

Samedi, un enfant sous le bras, nous prendrons le chemin familier de l'Action Christine (rebaptisé le Christine 21, ne comptez pas sur nous pour nous y faire) pour voir, à 17h00, Victor Victoria. De cette comédie (partiellement musicale) de Blake Edwards de 1982 nous aimons tout : la recréation du Paris des années 30, le merveilleux personnage joué par Robert Preston, James Garner déjà un tout petit poil sur le retour, la gaîté, la subtile morale de grande tolérance, l'absence de complète de vulgarité ou d'amertume. Et bien entendu : la voix et le visage également radieux de Julie Andews. L'automne peut bien rôder, samedi de 17 à 19h, la grisaille n'aura aucune chance.

Dimanche, ahaha dimanche !, nous ne laisserons pas davantage d'espace au spleen. Nous irons au marché et nous achèterons des cèpes. La récolte s'annonce exceptionnelle et en avance cette année, nous comptons donc nous en tirer avec de très beaux spécimens sans devoir renoncer à scolariser nos enfants. En tout état de cause, notre investissement sera justifié, car, pour le déjeuner voici ce que nous servirons en plat de résistance. On devrait très très largement dépasser le simple niveau réconfort.

description

C'est vendredi, c'est la révolution

2e volet des petits trailers réalisés pour nous par Sylvain Desmille et extraits de son excellent documentaire "Révolutions Sexuelles" (visible en replay sur Arte ici). Aujourd'hui, l'imagerie homosexuelle (masculine) des 50s et le premier numéro de Playboy (featuring Marilyn Monroe, en 1953). Des images d'archives formidables qui se concluent par une question éternelle. Le tout en une minute. Probablement la meilleure de notre semaine. Enjoy ;)

Voir le teaser n°2

La bande son du week-end : Chilly Gonzales - Solo Piano III

Résumer la biographie ou l'étendue de la palette stylistique du canadien Jason Charles Beck alias Chilly Gonzales tout en respectant le format bref que nous nous imposons est impossible (cf. Le Monde sur cet artiste). Aussi, nous nous contenterons de relever que ce disque de piano est le fruit d'une année "sans concerts, sans interviews, sans Twitter, sans pression". Le résultat, apaisé et "Satie-esque", est très sincèrement ce que nous pouvons espérer de plus beau pour nous faire entrer dans l'automne.

A écouter sur Deezer ici ou sur Spotify là 

TTSO's fav track : Chico