Si vous avez passé la journée entre amis

Si vous avez passé la journée entre amis

Macron confirme que le sommet de l'OTAN "a permis d'avancer sur l'augmentation de la part européenne et la tendance pour arriver jusqu'à 2% du PIB" (cf sujets suivants) Trump sur Poutine (qu'il rencontre lundi en Finlande) : "Poutine n'est ni mon ennemi, ni un ami. Je ne le connais pas. C'est un concurrent. Peut-être un jour serons-nous amis" - La justice allemande autorise la remise à l'Espagne du leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont. 

La Commission européenne annonce une croissance de 2,1% en 2018 pour la zone euro, une baisse sensible par rapport aux dernières estimations (2,3%).  

Methode Trump. Phase 1

Après le Moyen-Orient (fin du deal iranien), l'Asie (feuilleton nord-coréen), le continent nord-américain (menace d'une sortie de l'Alena, l'alliance US + Mexique + Canada), c'est donc au tour de l'Europe de faire l'expérience de la méthode Trump. Aujourd'hui, après 70 ans d'alliance militaire indéfectible (OTAN, fondée en 1949), Trump déclare qu'à moins que les économies les plus riches (Allemagne, France, Italie, Espagne) n'accroissent leurs dépenses militaires...

… à 2% du PIB d'ici à janvier 2019 (elles sont à 1,3% en moyenne), l'Amérique "fera un truc seule" (“we are going to do our own thing”). En clair, quitter l'OTAN. Dingue.

En lire plus dans Les Echos

Méthode Trump. Phase 2

Si la confusion règne à propos de l'interprétation des propos de Trump (Macron s'est refusé à y voir une menace de sortie de l'OTAN)… le résultat ne s'est pas fait attendre. Une réunion d'urgence de l'OTAN a été convoquée et à son issue, Trump s'est déclaré "très très heureux" car "le seuil de 2% du PIB en dépenses militaires est devenu un engagement réel et (les Alliés) ont accepté de payer plus et plus rapidement". Méthode Trump.

A l'heure actuelle le budget de l'OTAN c'est 1 000Mds$ dont US = 700Mds, UK = 62Mds, France = 52Mds (3 premiers contributeurs / Allemagne, 4e contributeur, = 51Mds)

En lire plus sur le site de France Inter

description
Un génie cohérent

Un génie cohérent

"I'm very consistent. I'm a stable genius" commente Trump au sortir de ses réunions OTAN aujourd'hui. Sur un point au moins, il a totalement raison.

Très loin du mi-dingue imprévisible qu'on dépeint systématiquement, Trump fait preuve d'une cohérence absolument parfaite. Toutes les questions ne sont abordées que via un angle unique : est-ce un bon deal pour les US ?

Exemples : 1) La mondialisation qui se solde par un déficit extérieur énorme des US dont les 2/3 sont attribuables à la Chine ? Mauvais deal => guerre commerciale avec la Chine et durcissement avec l'UE. 2) La sécurité européenne (OTAN) qui coûte 700M$ aux US et 50M$ à l'Allemagne, soit 14x moins alors que l'économie allemande n'est que 5x moins grosse que l'économie américaine ? Mauvais deal (bis) => menace de sortie de l'OTAN.

A chaque fois c'est la même méthode : Trump fait monter la pression au maximum, ne s'interdit rien (revenir sur les traités/alliances, etc…), pour obtenir de meilleures conditions pour les US. Quel qu'en soit le prix (déstabilisation internationale, fin de la lutte coordonnée contre le réchauffement climatique, ...). Un génie ? On ne sait pas, cohérent ? Sans aucun doute.

"My style of deal-making is quite simple and straightforward. I aim very high, and then I just keep pushing and pushing and pushing to get what I’m after”. Donald  Trump, Trump: The Art of the Deal

Signé Club Med

Si cet été, 1) vous n’avez pas de vacances, 2) vous voulez gardez un peu de vos congés pour plus tard, 3) vous rêvez de pouvoir repartir quelques jours avant la rentrée, l’offre "courts séjours" du Club Med est faite pour vous : tout est compris (activités sportives nautiques ou relaxantes, cuisine variée et cocktails illimités, confort haut de gamme), vous n’avez rien à faire sinon vous reposer, améliorer votre volée au tennis ou découvrir les splendeurs de la région choisie...  

Allongez le temps avec le Club Med et découvrez les courts séjours qui ont tout de grandes vacances

Découvrez les vacances signées Club Med

Lire au lit

"Je m’agenouillai devant elle. Mon regard s’attarda longuement sur ses dessous avant que je lui baisse la culotte jusqu’aux chevilles. S’appuyant d’une main à mon épaule, elle libéra ses pieds tandis que ses longues cuisses satinées tremblaient à quelques centimètres de mon visage. Je levai les yeux pour jouir de la vision à laquelle j’avais si souvent rêvé. J’aperçus brièvement son visage souriant qui disparut sous la robe qu’elle faisait passer par-dessus tête, dévoilant ses seins, puis son cou, puis de nouveau son visage". Philip Kerr - La trilogie berlinoise (2008)

Merci 1000x à notre lecteur QP pour nous avoir envoyé cet extrait (d'un auteur dont nous vous conseillons surtout Esaü)

Se procurer la Trilogie berlinoise