Si vous avez passé la journée bien VNR

Si vous avez passé la journée bien VNR

En amont du G7 et emboîtant le pas à Merkel hier, Macron prévient qu'il ne faut "pas avoir peur" d'atteindre un compromis sans les US - L'Assemblée nationale adopte l'interdiction du portable pour les élèves dans les écoles et au collège - Bruno Le Maire indique envisager la suppression des taux de TVA réduits qui représentent une "très grande partie" des 140Mds€ que l'Etat consacre chaque année aux aides aux entreprises.

Android retire l'œuf de son emoji salade pour qu'elle soit "vegan et plus inclusive"

On n'est pas déçus

Donc aujourd'hui l'Assemblée nationale examine la Loi anti-fake news. Mercredi dernier nous attirions votre attention sur les risques de dérives que nous semble entraîner un texte posant la définition du mensonge (et donc de la vérité). Au jour 1 de l'examen de la loi on n'est pas déçus : parmi les amendements proposés (par LREM !), celui d'inclure dans le texte : une labellisation publique signalant les "sites de confiance (et mettant) en garde contre les sites de moindre crédibilité". 

On résume : au jour 1 de l'examen de la loi, des députés de la majorité proposent que l'Etat (pardon, le CSA précise le texte) désigne les bons et les mauvais média. La création de la Journée de l'Autodafé Numérique devrait suivre.

Faut-il s'en réjouir ?

En plus de tout, le texte anti-fake news est totalement impraticable. Jugez plutôt : pour pouvoir bloquer un site/contrecarrer une "fausse information", le juge devra respecter 5 conditions mais en particulier, il disposera de 48h pour caractériser comme fausse l'info diffusée. Imaginez par exemple qu'on accuse un candidat d'avoir des comptes offshore, en 2 jours le juge doit boucler l'enquête qui prend des mois à des équipes spécialisées ?! N'importe quoi !

Et si le juge (comme c'est probable) se refuse à qualifier de "fausse" la nouvelle incriminée, celle-ci ne s'en trouvera-t-elle pas renforcée/validée (alors même qu'elle est peut-être fausse) ? N'importe quoi !

Voir l'excellente intervention ce matin sur Europe 1 du Vice-Bâtonnier de Paris, Basile Ader, dont nous reprenons les arguments

description
Faut-il lutter contre les fake news ?

Faut-il lutter contre les fake news ?

Donc les fake news seraient un phénomène si neuf et si menaçant qu'ils justifieraient une loi ! Au risque de nous répéter : n'importe quoi !

Comme le rappelle un excellent Time To Philo : Platon (-400 av JC) le premier conseille "le noble mensonge" pour assurer la cohésion de la cité. Machiavel (1469-1527) fait de la tromperie une éthique politique : "je ne dis jamais ce que je crois et je ne crois jamais ce que je dis". Et mentir est tellement consubstantiel à la politique qu'en 1780 l'Académie de Berlin posait la question "Est-il utile de tromper le peuple ?"

Une loi contre les fausses infos, à défaut de s'attaquer à un phénomène neuf, serait donc -- tout de même -- un progrès démocratique ? Pas d'accord ! Comme on le lit dans un autre excellent Time To Philo : John Stuart Mill (1806-1873) le grand philosophe de la liberté individuelle (un Anglais) pose que la condition de la vitalité et de l'existence même de la vérité est son combat constant contre le mensonge. Interdire la manifestation d'opinions mensongères (ou scandaleuses) c'est condamner la vérité à devenir : "un dogme mort". Aux fake news opposons la vérité, pas la loi !

Ah oui, une dernière chose : la loi est faite pour contraindre les plateformes US (Facebook etc), or celles-ci sont soumises à la loi américaine (1er amendement interdisant toute limite à la liberté d'expression), le texte est donc utterly useless. N'import...

description

Signé Club Med

Que ce soit au sommet des dunes de Namibie, en pirogue au Vietnam ou en plein cœur de Moscou, l'aventure vous appelle. Et impossible d'y résister : avec plus d'une centaine de circuits dans les plus belles destinations du monde, le Club Med vous permet d'adapter au mieux votre voyage pour répondre parfaitement à votre soif de découverte et d'étonnement... sans rien renier à votre confort (petits groupes, formule tout compris). Alors un conseil, ne ratez pas cet appel. 

Grâce à l'offre Happy First, bénéficiez jusqu'à -15% de réduction par personne sur une large sélections de circuits pour l'hiver prochain 

Découvrez les vacances signées Club Med

Lire au lit

"La fleur n'est qu'un sexe, milady… Y-a-t-il rien de plus sain, de plus fort, de plus beau qu'un sexe ? … Ces pétales merveilleux… ces soies, ces velours… ces douces, souples et caressantes étoffes… ce sont les rideaux de l'alcôve… les draperies de la chambre nuptiale... le lit parfumé où les sexes se joignent... où ils passent leur vie éphémère et immortelle à se pâmer d'amour. Quel exemple admirable pour nous !" Octave Mirbeau – Le jardin des supplices (1899) 

Chaque semaine, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique

Se procurer l'ouvrage