Si vous avez passé la journée à chanter Dolto (fils)

Macron et Poutine se déclarent conjointement en faveur du "maintien" et de la "stricte application" de l’accord sur le nucléaire iranien - Les syndicats en ordre dispersé pour le 1er mai (le défilé réunira CGT, FSU, Solidaires et UNEF + uniquement l'Union Départementale FO de Paris, mais sans Pavageau, le nouveau patron du syndicat ; et sans les centrales réformistes CFDT, CFTC) - Remplacement de la ministre de l'Intérieur UK emportée par le scandale sur l'immigration Windrush. 

Le vice-ministre des Affaires Etrangères iranien déclare que le deal sur le nucléaire n'est plus "viable" dans sa "forme actuelle" (cf sujet suivant)

Tout comprendre au scandale Windrush en quelques tweets remarquables d'@EdChirac

Un bon petit Worst Case Scenario

Est en train de se mettre en place au Moyen-Orient. Ce week-end une attaque de missiles visant des bases militaires syriennes tue au moins 26 combattants. Le problème 1 : la majorité de ces combattants sont Iraniens. Le problème 2 : l'attaque est attribuée à Israël (qui ne dément, ni ne confirme). Si c'est le cas il s'agit là d'une escalade majeure dans le conflit indirect que se livrent Iran/Israël dans la région d'autant plus que ce matin, le Guide Suprême iranien déclare que le temps des "frappes impunies ("hit and run") est terminé".

Parallèlement Netanyahou annonce qu'il prononcera un discours ce soir (en anglais et depuis le ministère de la Défense) dans lequel il présentera des "informations spectaculaires (dramatic news)" sur le programme nucléaire iranien. Tout ça semble bien parti.

En lire plus dans le New York Times

La petite table de la semaine : Bouillon Pigalle

Bien sûr, tout le monde en parle et résultat on fait la queue. Mais ça vaut le coup. Pour nous, tout a commencé avec un œuf mayo irréprochable, puis un boeuf bourguignon accompagné de coquillettes, juste et fondant, avant un chou chantilly, joufflu. Des classiques très bien réalisés, un service souriant, une terrasse pour les beaux jours : on a été au-delà de notre budget (14,60€) mais ça vaut le coup. 

Bouillon Pigalle - 22 Boulevard de Clichy 75018 - 01 42 59 69 31

Chaque semaine, nos copains des Petites Tables partagent une adresse où bien déj à Paris... autour de 10€.

En voir plus sur les Petites Tables

description
Combien avez-vous coûté aujourd'hui ?

Combien avez-vous coûté aujourd'hui ?

Que vous soyez resté/e sous la couette (non mais vous avez vu ce temps ?) ou que -- comme nous -- vous ayez fait semblant de bosser au bureau, on vous donne les chiffres.

Le coût d'un jour férié, on vous en parlait récemment, a été calculé par l'Insee qui évalue la somme des impacts positifs (en gros : plus de monde dans les restos) et négatifs (moins de production, d'activité générale) à -0,06% de PIB soit 1,26Mds€ de revenu national en moins. Nice.

Heureusement qu'on peut compter sur la France qui bosse ? Pas sûr ! Selon une étude du cabinet Midori Consulting, la vraie menace pour les entreprises c'est le "présentéisme" (= vous venez bosser mais vous êtes ultra sous-productif). Midori évalue le taux de présentéisme en France entre 6 et 11%... 2x plus que le taux d'absentéisme (4,5%). Résultat nos journées passées à glander à la machine à café du bureau coûtent entre 14 et 25Mds€/an. Dieu merci demain on reste à la maison.

description

Osez La Française

Quand il s'agit de placer son argent choisir le premier acteur du marché est assez rassurant… à condition que cela n'entraîne pas de compromis. En matière de SCPI, La Française fait tout pour rendre le choix simple, elle cumule la place de n°1* avec les récompenses (Eurofoncière 2 meilleure SCPI dans la catégorie SCPI à capital variable de bureaux**, LF Europimmo récompensée dans la catégorie Meilleure SCPI Internationale***). Oser est parfois très rationnel.

* Source : IEIF. En capitalisation. Décembre 2017
** Grands Prix du magazine Mieux Vivre Votre Argent (avril 2018)
*** Victoires de La Pierre Papier (Gestion de Fortune) en avril 2018.

La Française, l'immobilier autrement

Découvrir les SCPI La Française

Détendez-vous !

Pour plus de la moitié des hommes/femmes en couple (58%), la première nuit d'amour avec leur partenaire a été décevante. C'est ce que nous a appris ce rassurant sondage de One Poll (US). Mieux, selon cette même source, la majorité d'entre nous ne mettent fin à une relation pour cause d'incompétence sexuelle du partenaire qu'après 4 voire 5 contre-performances, ce qui laisse un peu de temps pour progresser.

Mais surtout le sondage donne le classement, par sexe, des griefs sexuels les plus souvent mentionnés. Intéressant & utile.

En lire plus sur Refinery 29