Si vous avez passé la journée à chercher votre nom

Si vous avez passé la journée à chercher votre nom

D'après Séoul, la Corée du Nord est prête à engager des discussions sur sa dénucléarisation en cas de "dialogue franc" avec les US (cf sujet suivant). Un sommet entre les 2 Corées aura lieu en avril, une première depuis 2007 - Selon l'ONU, "le nettoyage ethnique" des musulmans Rohingyas continue en Birmanie - Annonce de la réforme pénale par Macron : les peines de moins de 6 mois pourront être effectuées en dehors de la prison (bracelet électronique, semi-liberté)...

… entre 6 mois et 1 an : aménagement des peines possible mais pas automatique. Au-dessus d'un an (et moins de 2 ans) : plus d'aménagement possible comme c'est le cas actuellement.  

Corée, on reste calme

Clairement l'ouverture nord-coréenne du jour (cf plus haut) est une bonne nouvelle. Mais elle n'est pas sans précédent : en 1972 après le rapprochement Nixon-Chine, la Corée du Nord, inquiète de perdre son allié principal, avait initié un rapprochement avec Séoul. Echec. La chute du mur de Berlin et la disparition du bloc communiste avaient amené à la signature du traité de dénucléarisation de la péninsule en 1992. Echec. 

De 1998 à 2008, les besoins d'aide internationale poussèrent Pyongyang à accepter "La politique du Rayon de Soleil" (détente avec le Sud)… pour en arriver à la surenchère guerrière de 2017. On reste donc calme.

En lire plus dans The Diplomat

Le Forbes 2018 en 50 mots

C'est donc aujourd'hui que sortait le classement des ultra-blindés de ce monde (les milliardaires). Outre le top 10 (voir visuel plus haut, notez Bezos qui ravit la 1ère place à Gates), voilà ce qu'on note : 42 ans après la mort de Mao, 2 Chinois font leur entrée (le patron de Tencent et Jack Ma / Alibaba). Chez les Français, à part le prénom du représentant de la famille Bettencourt rien ne change (42Mds$ pour Françoise, moins que Bernard A, 72Mds$, mais mieux que Pinault, 27Mds$). 

Trump passe de la 544e place à la 766e, fortune estimée à 2,5Mds$, 400M$ de moins que l'année dernière : presque exactement 1M$ de moins par jour de présidence (409 jours). Amusant.

En lire plus dans Libération

description

"Nous vivons la crise des années 30 au ralenti"

Wow ! Il faut lire le dernier édito de Jean-Marc Vittori dans Les Echos. Sa thèse : entre les décrets protectionnistes de Trump et les votes anti-système en Europe, on assiste au retour des "mêmes réflexes" que ceux qui avaient prévalu lors de la Grande Dépression.

Une différence de taille : il nous a fallu 10 ans pour en arriver là, alors que -- comme le rappelle Vittori -- l'Amérique s'était lancée dans le protectionnisme 6 mois après le krach de 1929 et l'Allemagne sombrait dans le nazisme dès 1933.

La principale raison de ce "retard" est une bonne nouvelle : les politiques économiques ont appris de leurs erreurs (tragiques) passées. Contrairement à 1929, en 2008 (et depuis), elles ont laissé filer les déficits publics (afin d'amoindrir les effets de la crise) et ont aspergé l'économie de liquidités (afin de ne pas la priver d'oxygène). Tout ça nous a évité les émeutes de la faim, la guerre et l'horreur. Bravo.

Le hic : tout ça a aussi créé de nouveaux déséquilibres majeurs : une dette colossale (privée comme publique) qui n'explose pas par la seule grâce de taux d'intérêt extraordinairement bas. Ça ne durera pas.

Conclusion de Vittori : "nous n'avons pas dissous la crise, nous l'avons seulement étalée dans le temps. Nous n'avons donc pas fini de la déguster". 

Lire l'éditorial de JM. Vittori dans Les Echos

Figaret. Paris.

Aux racines du chic parisien, que trouve-t-on ? L’évidence de l’élégance, l’exceptionnel des tissus, la sûreté de la main de l’artisan. Certes mais on trouve aussi l’innovation, la réinvention des codes, la redéfinition du style au masculin comme au féminin. Aux racines du chic parisien, on retrouve l’essentiel : une chemise incontestable de qualité autant qu’évidente de modernité. Aux racines du chic parisien, on retrouve Figaret.

Découvrez la collection Printemps-Eté 2018 Figaret Paris

La Q de la semaine

Nous vous en parlions hier, il semble que les millenials -- outre le fait qu'ils ne connaissent pas Sade (cf plus haut) -- soient prêts à renoncer à leur partenaire pour une augmentation d'environ 30 000€ de leurs revenus annuels. On aimerait quand même vérifier auprès du groupe démographiquement plus large que vous constituez : échangeriez-vous votre partenaire (de lit, pas de tennis !) actuel/le contre une place dans le classement Forbes des milliardaires ?

Résultats du sondage précédent : Quelle médaille accorderiez-vous à votre partenaire actuel/le pour ses performances sexuelles ? Or : 47% ; Argent : 44% ; Bronze : 5% ; Disqualifié(e) : 4% . 

Participer à notre grande enquête nationale