Si vous avez passé la journée en sécurité

Si vous avez passé la journée en sécurité

Ouagadougou (Burkina Faso) : l’ambassade de France et l’état-major des forces armées burkinabées visés par une attaque "terroriste" / 7 assaillants tués, une "trentaine de morts", pas de victime française - Trump lance la guerre commerciale en imposant des droits de douane de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium - Le gouvernement détaille sa réforme de l'assurance chômage : droit à démission tous les 5 ans, 800€/mois pour les entrepreneurs en liquidation, bonus-malus contre les contrats courts.

Depuis janvier 2016 il s'agit du 3e attentat djihadiste à Ouagadougou (janv. 2016 : 30 morts, aout 2017 : 18 morts)

Vous avez tout le week-end…

… pour trouver la réponse à ce problème : vous êtes le Président des US, sachant que l'industrie américaine de production d'acier représente environ 100.000 emplois et 36Mds$ de chiffre d'affaires, MAIS que les entreprises américaines consommatrices d'acier -- importé à 30% -- représentent 6,5M d'emplois et 1.000Mds$ de CA, vous semble-t-il une bonne idée (= ayant plus d'avantages que d'inconvénients potentiels)...

… d'imposer une augmentation de 25% des droits de douane (et donc du coût de matériaux) sur l'acier importé. A priori, trouver la réponse ne devrait PAS vous prendre le week-end

En lire plus sur CNBC

Le Fiorentino de la semaine : Cocorico

Un titre en une des Echos qui donne envie de chanter la Marseillaise: "La France enraye enfin son déclin industriel". Il n'est pas beau ce titre ? Bon il ne faut pas non plus exagérer. Ce n'est pas la "réindustrialisation de la France" mais, pour la première fois depuis 2008, le nombre d'ouvertures d'usines pourrait dépasser les fermetures. C'est toujours bon à prendre pour le journal des bonnes nouvelles françaises.

Une fois par semaine, TTSO publie le sujet qu'il a préféré dans MonFinancier.com (la super newsletter de Marc Fiorentino)

S'abonner à la newsletter de notre copain Marc

description

La 2 Do du week-end

Ce week-end on va faire deux trucs. Avec Antoine Doinel (et Fabienne Tabard)

Samedi nous suivrons la recommandation de Jérôme Garcin (Le Masque & La Plume) et passerons chez notre libraire acheter Le Figurant de Didier Blonde. Le propos du livre de ce "merveilleux écrivain hypermnésique" (dixit Garcin) : retracer l'existence des figurants de Baisers Volés de Truffaut. Si la quête pique notre curiosité, nous devons bien admettre que -- en tout état de cause -- il nous est impossible de résister à quoi que ce soit ayant trait à ce film merveilleux de la série des aventures d'Antoine Doinel (Jean-Pierre Léaud). C'est donc -- pour une fois -- moins pour le plaisir de discuter avec notre libraire que pour celui de retrouver un héros adoré que nous irons de bon matin nous offrir ce petit volume (160 p.) de chez Gallimard.

Dimanche, on cessera de lutter. Nous nous connaissons et nous savons parfaitement quel effet aura sur nous la lecture du livre de Didier Blonde : nous donner envie de revoir -- pour la 1000e fois -- Baisers Volés. D'y croiser Michael Lonsdale recrutant un détective pour comprendre pourquoi il est unanimement détesté, Daniel Ceccaldi en beau père sympathique et client occasionnel de bordel et bien entendu Jean-Pierre Léaud tiraillé entre les deux icônes définitives (et opposées) de la féminité, de l'intelligence et de la séduction que sont Delphine Seyrig/Fabienne Tabard et Claude Jade/Christine Darbon. On se précipitera donc sur notre ordi, nous logrons sur ce que nous considérons comme un des meilleurs sites du web toutes catégories et géographies confondues (La Cinetek) et -- une fois encore -- ne choisirons pas entre Fabienne Tabard et Christine Darbon.

description

C'est les Césars et vous l'avez bien mérité

On peut bien penser ce qu'on veut de la cérémonie des Césars (et surtout éviter soigneusement de se l'infliger) elle est tout de même le témoignage que le cinéma français est vivant. Et on ne peut que s'en réjouir… en particulier quand on pense à la disparition complète et tragique du cinéma italien qui contrairement à son homologue français n'a pas bénéficié des largesses d'une politique publique parfois mal avisée mais indéniablement efficace.

… la petite scène que nous vous offrons ce soir pourrait pourtant, à elle seule, justifier tous les errements des commissions d'avance sur recettes. Enjoy ;)

Tease with Sophia, howl with Marcello

La bande son du week-end : The Breeders - All Nerve

"Que du nerf" : quelle meilleure définition du rock ? Le titre de ce disque du groupe culte de Kim Deal (ex Pixies) sorti aujourd'hui résume, mieux, réduit à l'essentiel, le plaisir et l'énergie que seule cette musique sait nous communiquer. Le propos est illustré de onze morceaux débarrassés de toute graisse et de tout artifice. Du rock à l'os. The best kind. Ecouter sur Deezer ici

TTSO's fav track : Wait in the Car