Si vous avez passé la journée dessus (ou dessous)

Si vous avez passé la journée dessus (ou dessous)

Le parquet de Paris demande la mise en examen de Tariq Ramadan et son placement en détention provisoire pour viols et violences volontaires - Trump accuse le FBI d'avoir "politisé" les investigations en faveur des Démocrates dans l'enquête sur l'ingérence russe - Selon le Figaro, alors que la préparation de l'après Ghosn (dont le mandat arrive à échéance en juin) était pleinement lancée, le conseil d'administration de Renault s'apprête à proposer le renouvellement de l'actuel PDG. 

 Baromètre BVA : pour la première fois depuis 2013, les Français se disent heureux à 50%. C'est +1 point vs 2016. Mieux, mais pas encore l'extase (en terme de "bonheur déclaré" la France est 41e sur 57 pays suivis). Pour voir des gens heureux, passez le week-end aux Philippines (3e à 86% d'heureux) en Colombie (2e à 89%) ou aux Iles Fidji (1er à 94%). 

"La dynamique du capitalisme est maintenant clairement celle que prédisait Marx"

Dixit Patrick Artus (économiste, patron de la recherche chez Natixis et pas exactement le chaviste de service). Dans une note tweetée aujourd'hui Artus prouve -- chiffres et graphiques à l'appui -- que les économies développées (OCDE) sont entrées dans la dynamique finale décrite par Marx : 1) baisse du rendement du capital (les investissements que font les boîtes rapportent de moins en moins), auquel, pour maintenir leur profitabilité 2) les entreprises ont répondu en squeezant les salaires, mais cela ne suffisant pas... 

3) également de plus en plus en se lançant dans des opérations spéculatives (rachat d'actions, spéculations immobilière et financière, achats d'actifs risqués, bitcoins, …). Next step : crise financière (c'est ce que prévoit Artus) et révolution (c'est ce que prévoit Marx). Bon week-end. 

Lire la note (très très court, très très simple, très très bien)

Le Fiorentino de la semaine : Mais on m'avait dit que ça pouvait monter

"C'est probablement ce que doivent se dire ce matin les particuliers crédules qui se sont précipités sur le bitcoin quand il était au plus haut, près des 20.000$. Sur les conseils de spécialistes visionnaires. Et voilà le bitcoin en chute libre, en dessous des 10.000$, une nouvelle baisse de 15% après une baisse de 50% depuis le plus haut niveau de décembre."

Update : à l'heure du bouclage, le bitcoin était passé sous la barre des 8.000$, la 1ère fois depuis novembre dernier. 

S'abonner à la super newsletter de notre copain Marc Fiorentino

description

La 2 Do du week-end

Ce week-end on va faire deux trucs. Redoutables.

Samedi, ce sera le 3 février et on annonce 6° mouillés, autant dire que la déprime familiale guettera. Nous lui opposerons un front serein, certains que nous sommes de la puissance de notre antidote. Tôt à l'heure du déjeuner (sinon l'endroit est pris d'assaut) nous retournerons au Petit Grain de Sel, une adresse de nos copains des Petites Tables. De ce restaurant ouvert par l'ex-chef de l'ambassade de Chine à Paris (et sur le cadre et le quartier duquel vous ne devez pas compter pour vous remonter le moral) nous avons déjà vanté la spécialité : les baozi (jouez les habitués, prononcez Bao'tzeu) ces petites brioches fourrées (porc laqué, canard, champignons, crevettes...). Nous ne sommes pas sûrs en revanche de vous avoir expliqué leurs pouvoirs miraculeux : de ceux propres à terrasser un 15e samedi consécutif de froid et de pluie. Samedi (donc) pour le déjeuner nous sortirons l'artillerie lourde.

Dimanche, nous ne laisserons pas d'avantage de chance au spleen : à 14h30, un enfant sous le bras, nous irons voir un Lubitsch. L'œuvre de ce cinéaste se partage entre chefs-d'œuvre absolus (The Shop Around The Corner, To Be Or Not To Be, …) et presque chefs-d'œuvre. C'est à cette dernière catégorie -- pas la moins aimable -- qu'appartient le film que projette le Champo. Le Ciel Peut Attendre est l'histoire d'un mari (Don Ameche) -- séducteur impénitent -- arrivant en enfer et réexaminant sa vie, ses conquêtes et son inconduite à l'égard de sa femme (Gene Tierney, aaaaaahhhhh). C'est légèrement amer, pas scintillant mais charmant et surtout somptueux : c'est un Lubtisch en couleurs (une exception quasi unique dans son oeuvre) et l'image et les décors (un sublime hôtel particulier de Manhattan) sont à tomber. Non, ce dimanche non plus, le spleen n'aura aucune chance.

description

C'est vendredi et NOUS l'avons bien mérité

Oui nous collectivement, mais aussi, si vous le permettez, singulièrement nous chez TTSO… car nous sommes épuisés. Epuisés par une ambiance dans laquelle il est devenu impossible de parler de sexe (entre adultes consentants) sous l'angle -- qui a toujours été le nôtre -- de l'activité la plus totalement aimable, la plus partagée et très probablement la plus innocente de l'humanité. Peut-être même ce qui la définit sous son meilleur jour.

Aussi lectrices et lecteurs adorés c'est avec une ferveur toute particulière que nous vous soumettons les 45 secondes de l'adorable vidéo de ce soir et que nous prononçons nos deux syllabes rituelles : EN-JOY ;)

Voir 45 secondes d'amabilité et d'humanité complètes

La bande son du week-end : Django Django - Marble Skies

Ne cherchez pas : attribuer un genre au 3e disque -- sorti aujourd'hui -- de ce quartet londonien est impossible. De réminiscences d'Alan Parsons Project à de (l'excellente) électro pour dancefloor 2018, le spectre couvert par les 10 titres défie tout étiquetage. Sauf un : celui de (thoroughly) enjoyable. Décidément -- cf sujet précédent -- ce sera le mot de notre week-end. A écouter sur Deezer ici ou sur Spotify là

TTSO's fav track : Surface to Air (feat. Self Esteem)