Si vous avez passé la journée dans un jet (to Davos)

Interrogé sur RTL, François Molins (procureur de la République de Paris) met en garde contre une menace terroriste "plus diffuse, plus difficile à cerner car elle vient de chez nous, de la part de gens moins connus des services de renseignement" - Les ministres des Finances de l'UE divisent par 2 le nombre de paradis fiscaux présents sur leur "liste noire" établie en décembre dernier en retirant 8 pays (dont le Panama) - Selon CNN, Trump s'apprête à inviter prochainement Macron à Washington. Il serait le premier chef d'Etat étranger invité par le président US pour une visite d'Etat. 

Davos ne compte que 21% d'invitées féminines. Sexiste ? Sans doute mais c'est mieux que la politique (dans le monde seuls 18% des ministres sont des femmes) et bien mieux que les grosses boîtes (femmes = 6% des CEOs des 500 plus importantes entreprises mondiales) / Chiffres : Word Economic Forum. 

Davos, jour 1 : on plante le décor

… et il est très clairement anti-Trump (attendu vendredi). Ce matin, discours de Narendra Modi : le PM indien défend le libre-échange, dénonce "les forces du protectionnisme qui relèvent la tête", et regrette un temps où seuls "les oiseaux gazouillaient" (to tweet). Cet après-midi, Justin Trudeau centre son discours sur l'inclusion des femmes dans l'économie et sur la réduction des inégalités dans le monde. Moins direct mais assez éloigné de "Grab them by the pussy" et "Sh*thole countries".

En 2018 l'Inde deviendra la 5e puissance économique mondiale devant la France et le UK (le PIB Indien a été multiplié par 6 sur les 20 dernières années). 

En lire plus dans Le Figaro

Enfin ! On retrouve les Anglais comme on les adore !

Enfin ! On retrouve les Anglais comme on les adore !

On ne sait pas vous, mais nous, il nous a semblé récemment que cette histoire de négociation de divorce européen avait fait perdre un peu de leur superbe/perfidie aux Anglais. Nous voilà rassurés ! Après le titre du FT ce week-end ("Macron, le Roi Soleil Français fait la cour aux patrons"), The Telegraph (le grand journal conservateur au UK) mêlant propreté parisienne, faste versaillais et renaissance française titre aujourd'hui : 

"Se précipitant sur les affaires post-Brexit, Macron parle anglais à Versailles pendant que les rats envahissent les rues de Paris". Que voulez-vous on ne peut pas s'empêcher d'adorer les Anglais !

Voir l'article du Telegraph

description
Davos

Davos "quand on éteint les caméras"

Donc cette année, on nous annonce un Davos de l'optimisme ! Selon l'étude sortie par PWC pour l'occasion 57% des dirigeants d'entreprises sont optimistes à l'égard de la situation économique mondiale, c'est +100% (= le double) par rapport à 2016 !

Ce qui explique cette liesse ? La "synchronicité" exceptionnelle de la croissance mondiale : où que l'on regarde cette année, aux US, en Chine, en Inde (ou même en France !) l'économie semble bien orientée. Un alignement des étoiles rarement vu.

Sauf que… le patron du service économique de la BBC pointe le "big worry" dont tout le monde parle "dans les dîners privés et lorsque les caméras sont éteintes"… et que là encore il s'agit de "synchronicité". 

En 2018, toutes les principales banques centrales mondiales (le FED aux US, la BCE, la Banque Centrale du Japon et la Banque Centrale anglaise) ont annoncé la fin/réduction de leurs programmes de stimulation de l'économie. Une "synchronicité" d'autant plus inquiétante que -- en l'absence d'investissement des entreprises et de progression du revenu des ménages -- la prodigalité des banques centrales a été le principal (l'unique ?) dopant de la croissance depuis 2008. On comprend que le sevrage inquiète.

En 2017, les banques centrales ont déversé 1.500 Mds$ de liquidités dans l'économie mondiale.

En lire plus sur la BBC

Brève de comptoir (mm)

Et vous, vous télétravaillez ? Selon l'enquête que vient de publier Malakoff Médéric nous sommes 25% de salariés à parfois travailler à distance/en dehors de notre entreprise et la pratique est appelée à se développer. Une évolution positive ? Oui répondent majoritairement salariés et patrons... à condition, pour les collaborateurs d'éviter les écueils de l'isolement ou le débordement du temps pro sur le temps perso

… et pour les patrons de savoir passer du management de contrôle au management de confiance. Le télétravail changement : organisationnel ou révolution culturelle ?

Voir l'enquête de Malakoff Médéric

La Q de la semaine

Si, nonobstant le déséquilibre des genres à Davos (voir notre premier sujet), vous vous demandez, comme nous, ce que font réellement les délégués "quand on éteint les caméras" (voir notre sujet central), alors, nous nous posons la même question : les 4 jours du World Economic Forum sont-ils aussi (surtout ?) l'occasion d'un actif networking sexuel ?

Résultats du sondage précédent : L'optimisme ambiant a-t-il un effet sur votre libido ? Oui, ça me booste : 27% ; Non, ça me déprime : 8% ; Pas d'effet : 65%.  

Participer à notre grande enquête nationale