Si vous avez passé la journée en studio

Si vous avez passé la journée en studio

Le UK annonce qu'il va augmenter de près de 50M€ sa contribution financière à Calais pour renforcer la sécurité à la frontière - PSA : une majorité de syndicats donne son accord au projet de rupture conventionnelle collective qui prévoit 1.300 départs volontaires. C'est la 1ère application de ce dispositif issu de la réforme du Code du Travail - Le secrétaire d'État américain (Rex Tillerson) accuse la Russie d'aider la Corée du Nord à contourner les sanctions internationales. 

Publication des audiences radio par Médiamétrie : Europe 1 à son plus bas historique (elle tombe à la 7e place parmi les radios nationales. RTL n°1, France Inter n°2 se rapprochant de plus en plus du leader)

Et maintenant

A propos de Notre-Dame-des-Landes, dès hier Hulot prévenait : "la décision du gouvernement n'est en aucun cas une licence pour reproduire ce type d'action". Il précise aujourd'hui : "c'est l'État de droit qui doit revenir" et "si certains s'obstinent, l'Etat prendra ses responsabilités". Pourquoi ce ton martial ? Car selon un recensement des services de renseignements révélé par Le Figaro, on dénombre pas moins de 50 ZAD en France...

… dont 12 pourraient tourner à la crise ouverte. Eviter les épidémies est aussi du ressort du Ministère de l'Ecologie.

En lire plus dans Le Figaro

Toute honte bue !

Hal-lu-ci-nant ! Paris Match consacre un article à Pierre Moscovici dont le dernier livre serait une véritable "lettre de motivation" à Macron pour obtenir le poste de ministre des Finances de la Zone Euro (que le PR veut créer). L'ex-locataire de Bercy, le plus apathique de l'histoire de la Ve République, y "déroule son CV", se déclare "fier du travail fait entre 2012 et 2014" (= rater TOUS les objectifs budgétaires de la France)...

… et se dit "non comptable" de la "déroute finale" du Hollandisme. Assurément l'homme qu'il faut à l'Euro !

En lire plus dans Paris Match

description
L'A380, le nouveau Concorde ?

L'A380, le nouveau Concorde ?

Donc ce matin, Airbus annonce une commande de 36 A380 par Emirates. Ouf, Airbus est assuré de continuer la production de son gros porteur pendant au moins 10 ans. Pas sûr que ça le fasse échapper à la catégorie des échecs industriels de légende de l'aéronautique française.

1) Le marché des ultra-gros porteurs a été mal dimensionné à la base. Au lancement du projet, Airbus tablait sur une demande de près de 1.400 appareils d’ici à 2020. On n’en est pour le moment qu’à 368 commandes (A380 et Boeing 747-8 confondus). 4x moins.

2) Lancé pile au moment de la crise de 2008, l'A380 a dû faire face au ralentissement du trafic aérien mais surtout au choix stratégique des compagnies aériennes qui ont opté pour des avions plus petits afin de servir des consommateurs exigeant avant tout des fréquences de vols élevées.

3) Faute de commandes suffisantes, l’A380 coûte désormais trop cher à produire. Sans même parler des 11 à 15Mds (!!) engloutis dans la conception de l'avion et sur lesquels Airbus a tiré un trait, on estime...

... à 30 unités produites/an le seuil de l'équilibre financier opérationnel pour l'A380. On est aujourd’hui à 6...

En lire plus dans les Echos

Signé Club Med

Bien sûr, du Club Med on connaît surtout ses resorts de rêve à l'autre bout de la planète. Mais saviez-vous que le Club Med c'est aussi 109 possibilités de circuits et 59 destinations pour découvrir le monde selon vos envies, en petits groupes ou seulement avec vos proches ! Et toujours la qualité Club Med : tranquillité d'esprit, possibilité de prolonger votre séjour dans un resort, et, forcément, des expériences hors des sentiers battus. Une certaine idée de la liberté....

Partez à la conquête de l’ouest américain (du Grand Canyon à Los Angeles) avec le circuit "Cap à l'Ouest". 

Découvrez les circuits signés Club Med

Lire au lit

"Elle n'avait pas peur, cette fois, de montrer ses jambes; elle avait envie de les remuer. Elle les souleva tour à tour, pliant et dépliant les genoux, faisant jouer les muscles de ses cuisses, frottant, avec un doux crissement de nylon, ses chevilles l'une contre l'autre. Elle goûta en détail le plaisir physique que lui causait cet exercice de ses membres. Pour pouvoir mieux bouger, elle releva sa jupe plus haut encore, délibérément, sans se cacher, en tirant des deux mains sur l'étoffe". Emmanuelle Arsan - Emmanuelle (1959)

Tous les jeudis, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique.

Se procurer l'œuvre