Si vous avez passé la journée à croiser les doigts

Si vous avez passé la journée à croiser les doigts

Tillerson (Sec. d'Etat) : les USA conservent l'accord sur le nucléaire iranien mais vont tenter de "l'améliorer" - Affaire Richard Ferrand (chef du groupe LREM à l'Assemblée et ex ministre à la Cohésion des territoires) : le parquet classe sans suite l'enquête pour "prise illégale d'intérêts, abus de confiance et escroquerie" - Irak : l'armée veut reprendre des possessions occupées par les Kurdes depuis 3 ans (notamment des champs pétroliers). Réponse des Kurdes : "Si l'armée s'y avance, nous nous battrons". 

UNESCO : vote final ce soir pour le poste de Directeur général : le favori qatari est opposé à l'ex ministre de la Culture française Audrey (et non Audray, comme nous l'avons écrit hier, mille excuses Madame la ministre) Azoulay, qui devrait bénéficier des reports de voix de la candidate égyptienne (arrivée 3e).

A défaut de dénoncer le deal iranien

Alors qu'il pourrait finalement renoncer à casser complètement le deal nucléaire iranien, Trump s'attaque à l'autre pilier de l'héritage Obama : l'Obamacare. Cette fois, assez efficacement. Le Président US a signé un décret permettant aux assureurs d'exclure l’accouchement, les soins pédiatriques, psychiatriques, les coûts pharmaceutiques et de dépendance, de la couverture de base qu'ils sont censés offrir au titre de l'Obamacare. Very nice Mr. Président.

D'autre part Trump annonce qu'il va cesser le dispositif de compensation financière (le CSR) permettant aux assureurs d'offrir des couvertures à bas coûts aux ménages modestes. L'abolition de cette disposition, en renchérissant considérablement les primes, signerait la fin effective d'Obamacare.

En lire plus dans Le Monde

Le Fiorentino de la semaine : Dépendance à la dette

"La France a prévu d'émettre sur les marchés quelque 195 milliards d'euros de dettes en 2018. Un plus haut historique comparé aux 185 milliards de 2017 et... 128,5 milliards 10 ans auparavant. Même si ces montants peuvent donner le tournis, la dette française bénéficie toujours d'un attrait considérable grâce à la qualité de sa signature. Toutefois, malgré des conditions d'emprunt exceptionnelles, la charge prévisionnelle d'intérêts prévue en 2018 s'élève à 41,2 milliards d'euros, soit un montant proche du budget de l'Éducation Nationale".

Une fois par semaine, TTSO publie le sujet qu'il a préféré dans MonFinancier.com (la super newsletter de Marc Fiorentino)

S'abonner à la newsletter de notre copain Marc

description
La 2 Do week-end

La 2 Do week-end

Ce week-end on va faire deux trucs. Avec des gens qu'on adore.

Samedi, après une semaine d'actu consacrée quasi exclusivement à l'insupportable Weinstein, nous réunirons nos enfants et nous leur ferons la lecture. Ce que nous leur lirons (une fois encore) : le chapitre que Bernard Maris (assassiné chez Charlie Hebdo) a consacré à la "Galanterie française" dans son merveilleux livre Et si on aimait la France. Maris y pose une règle, LA règle, fondamentale : "la reconnaissance absolue de la supériorité des femmes et de l'autorité de leurs corps". Nous ne pensons pas avoir lu quoi que ce soit de plus limpide - et avec lequel nous soyons plus d'accord - que cet impératif. Nous le connaissons par coeur et, ignorant les "Tu nous l'as déjà dit 100 fois", entendons bien que nos enfants le comprennent et s'en pénètrent

Dimanche, nous plongerons (avec quel délice !) dans le long entretien que James Ellroy a accordé à François Busnel pour le magazine America. D'Ellroy nous avons absolument tout lu et, pratiquement (si on excepte son dernier roman Perfidia qui nous est tombé des mains) tout adoré. Notre impatience de découvrir ce que ce peintre génial de la face sombre et perverse de l'Amérique a à dire de son pays version Trump est immense. Nous nous attendons à autant de fulgurances que de provocations. De quoi passer un excellent dimanche. 

description

C'est vendredi 13 et vous l'avez bien mérité

Disons le tout net, nous n'avons jamais aimé les films d'horreurs (Vendredi 13 ou autres). A une exception près : le formidable nanar (très assumé) maffio-zombiesque From Dusk Till Dawn. Si vous ne le connaissez pas, ce court extrait vous permettra d'identifier les stars qui y jouent. Cela requerra que votre regard quitte un instant Salma Hayek. Plusieurs visionnages sont donc à prévoir. Enjoy ;)

Envoyez-nous vos suggestions de vidéos. Si on aime, on les passe et on vous invite au couscous près du bureau (pas Taillevent, mais pas mal) : contact@timetosignoff.fr

Faites-vous peur

La bande son du week-end : Courtney Barnett, Kurt Vile - Lotta Sea Lice

Bien sûr, la définition du charme, plus que celle de toute autre qualité, répond à des critères personnels. Pourtant, il nous semble qu'il y a dans l'alliance de ces deux voix folk un peu languides quelque chose d'universellement séduisant. Et nous avons bien l'intention de passer notre week-end à tenter d'identifier la nature de cet ingrédient magique. Participez à nos recherches sur Deezer ici et sur Spotify là.

TTSO's fav track : Continental Breakfast

description