Si vous avez passé la journée terrifié/e

Si vous avez passé la journée terrifié/e

Le prix Nobel de médecine attribué à 3 chercheurs US (Jeffrey C. Hall, Michael Rosbash et Michael W. Young) pour leurs découvertes des mécanismes moléculaires qui règlent l’horloge circadienne (voir notre article plus bas) - Taxation des GAFA : l'Irlande et le Luxembourg s'opposent au projet Macron (taxe sur le chiffre d'affaires) - Catalogne : les principaux syndicats appellent à une grève générale pour demain (mardi). 

Le poncif à éviter cette semaine : "il n'y a pas de Nobel de maths car Madame Nobel cocufiait Alfred avec un matheux". Faux. Il se trouve simplement qu'en matière scientifique, les préférences dudit Alfred allaient aux sciences appliquées. Voilà. Moins rigolo, mais plus juste. 

Une fois de plus

Certes en revendiquant le massacre cet après-midi Daech a ajouté une touche de ridicule à la tragédie. Pour le reste, la pire tuerie de l'histoire US (au moins 58 morts et 500 blessés sous les balles d'un retraité dingue de flingues tirant sur la foule depuis le 32e étage du Four Seasons à Las Vegas) force une fois de plus à répéter et se désespérer des mêmes chiffres : on compte 265M armes à feu aux US, soit 1,1 par citoyen de plus de 18 ans, et...

… depuis l'assassinat de Bobby Kennedy en 1968, les armes à feu ont fait plus de 1.500.000 victimes aux US. C'est plus que l'ensemble des guerres menées par le pays depuis 1775 (1.171.200 morts) 

Les images de Las Vegas (en particulier le son et la longueur des rafales) sont terrifiantes. On les a mises là si vous voulez les voir (ce dont nous vous laissons juges)

La petite table de la semaine : As Rare

As Rare, c’est le comptoir oriental caché dans les halles du marché Saint-Quentin. Et As Rare, ça signifie “Le Secret” en libanais. En succombant aux alléchants mezzés faits 100% maison par le sympathique couple beyrouthin qui s’agite en cuisine comme au service, on comprend vite de quel secret il est question. Les produits sont ultra frais, raffinés et riches en saveurs. A 8,50€ l'assiette végétarienne, le secret du bonheur est si simple !

As Rare - 85B Boulevard de Magenta (Halles du marché Saint-Quentin) 75010

Chaque semaine, nos copains des Petites Tables partagent une adresse où bien déj à Paris... pour 10€ ou moins.

En voir plus sur les Petites Tables

description
L'horloge circadienne, donc

L'horloge circadienne, donc

Très sincèrement, on n'avait jamais entendu parler de notre horloge interne (= circadienne) avant ce matin (et ce Nobel). On s'est tapé un article de l'Inserm sur le sujet, et on a trouvé ça hyper intéressant. On vous raconte.

L'horloge circadienne est située dans l'hypothalamus (dans le cerveau) et est composée de 2 noyaux (dits "superchiasmatiques") d'environ 10 000 neurones. Ce sont eux qui vont réguler nos fonctions rythmiques (sommeil, faim, mais aussi température corporelle, contractions intestinales, etc...). 

Ce qui est très intéressant c'est que selon les individus ces noyaux fonctionnent pendant des durées différentes s'étalant de 23h30 à 24h30. Ce qui, par exemple, veut dire qu'une personne dont le noyau fonctionne durant 23h30 va avancer tous les jours l'heure de son coucher d'une demi-heure et l'inverse pour un congénère réglé sur 24h30. Laissés à leurs horloges ces deux individus (et l'humanité entière) finiraient donc par dormir à des horaires totalement différents. 

Heureusement nos coucous internes sont réglés en permanence par des synchroniseurs, le plus important d'entre eux étant la lumière. C'est cette interaction interne/externe qui permet des rythmes compatibles, et la vie en société. Nous on a trouvé ça hyper intéressant. 

C'est notre horloge interne qui régule la production de mélatonine (hormone du sommeil) mais cette dernière est impactée par la lumière en particulier la lumière bleue de nos ordi (100x plus stimulante qu'une lumière de lampe). On arrête le Bureau des Légendes au lit.

En lire plus sur l'horloge interne

description

Un sujet qui compte : lutter contre le cancer avec des billes d’or

En ce jour de prix Nobel de médecine, on ne parle pas ici de science-fiction mais bien de "photothermie", l’avenir de la lutte contre le cancer. Les travaux du Pr. Emmanuel Fort, titulaire de la chaire AXA ESPCI en imagerie biomédicale, le montrent : injecter des nanoparticules d’or au sein de tumeurs cancéreuses favorise leur disparition. Ces nanoparticules étant très sensibles à la lumière, les éclairer au laser permet de chauffer la zone contaminée afin de détruire les cellules cancéreuses.

Les propriétés de ces nanoparticules permettent aussi de mieux cibler les zones atteintes et favorisent l’action des médicaments. Minimiser les effets secondaires des thérapies et maximiser leur efficacité : un sujet qui compte.

En voir plus sur les 200 projets soutenus par le AXA Research Fund pour faire avancer la science de la santé

Et le Prix Nobel du sexisme est décerné…

… à l'Académie Nobel itself ! En 2013 le National Geographic avait consacré un article à 6 femmes s'étant clairement fait voler leur prix Nobel par des hommes. Depuis 1933 où le Pr. Hunt se voit récompensé pour la découverte, par son assistante Nettie Stevens (en 1905), que le sexe d’un enfant est déterminé par ses chromosomes, à Jocelyn Burnel, étudiante à Cambridge, qui (en 1967) identifie les pulsars et voit, en 1974, le Nobel aller à son (pas à "sa" bien sûr !) directeur de thèse.

Also very nice : Lise Meitner (autrichienne & juive), qui, en 1938, découvre la fission nucléaire pour laquelle le Nobel récompensera Otto Hahn (en 1944). 

Vous ne savez pas ce que c'est qu'un pulsar ? Nous non plus, et on a regardé ici.