Si vous avez passé la journée dans une grotte

Si vous avez passé la journée dans une grotte

Nicolas Hulot souhaite fermer "jusqu’à 17" réacteurs nucléaires pour respecter la loi sur la transition énergétique (50% de nucléaire en 2025 contre 75% aujourd’hui, voir sujet suivant) - L’OTAN accepte d’étudier la candidature de l’Ukraine en vue d’une adhésion en 2020 - Malgré les promesses faites au G20, Erdogan annonce que la Turquie pourrait à son tour ne pas signer l’Accord de Paris sur le climat. 

Le nombre de défaillances d’entreprises en forte baisse sur un an (-7,8%). Au plus bas niveau depuis 20 ans.

Quelques éléments de perspectives (nucléaires)

1) Le chiffre annoncé par Hulot n'est pas un scoop (c'est la version basse de ce qu'il faut faire pour tenir l'objectif de 50% de nucléaire dans la production d'électricité en 2025). L'évènement c'est qu'un ministre dimensionne concrètement l'effort (Royal s'y était toujours refusée). 2) Fermer Fessenheim, la plus vieille centrale française aura pris (au mieux) 6 ans... Imaginez ce que pourra prendre la fermeture de 17 réacteurs (dont EDF a bien l'intention de prolonger la durée de vie). 

3) Cela revient à supprimer 15 GW de puissance… soit l'équivalent du parc éolien et solaire français. 4) La France estime le coût de démantèlement d'un réacteur à > 1Md€ (l'Allemagne et les US prévoient des coûts 2x supérieurs). Enjoy ;)

En lire dans le HuffPost

La petite table de la semaine : Street Bangkok Local Food

Le doux fumet des herbes fraîches, les échafaudages reconstitués, les tables en alu… Street Bangkok Local Food restitue en plein Paris l’ambiance des petites gargotes de rue thaïlandaises. Aux fourneaux, l’ancienne chef du Mandarin Oriental de Bangkok (excusez du peu !) envoie des salades démentes, du genre à mixer rumsteak boucher mariné des heures dans une sauce soja, feuilles de menthe, ciboulette thaï et riz grillé en poudre. Compter 10 € l’assortiment de 3 salades, avec solide portion de riz et boisson.

Street Bangkok Local Food, 3, rue Eugène Varlin, 75010 Paris. Tel : 01 42 05 22 51

Chaque semaine, nos copains des Petites Tables partagent une adresse où bien déj à Paris... pour 10€ ou moins.

En voir plus sur les Petites Tables

description
Oui, oui, oui, oui et oui

Oui, oui, oui, oui et oui

Le président Jupiter a donc tranché : on ne remettra pas à des jours meilleurs les promesses fiscales de la campagne. Dès 2018 l'exonération de la taxe d'habitation sera mise en œuvre pour un tiers des 80% de foyers français qu'elle concerne et l'ISF sera recentré sur la "fortune immobilière" à l'exclusion de toute autre forme d'épargne/investissement. C'est une excellente décision et une révolution. Pas moins.

C'est une excellente décision car, lors de son discours de politique générale, Philippe avait explicitement promis de "ne pas faire des contribuables la variable d'ajustement du budget". Or remettre les allègements fiscaux à plus tard sous prétexte de règle des 3% et de mauvaises surprises budgétaires (l'héritage de Hollande, connu de tous), c'était précisément faire ça.

C'est une révolution car le gouvernement s'est engagé à financer ces baisses (6Mds€) par la contraction des dépenses publiques… or depuis le début de la crise (2008), la France a certes fait moins d'efforts budgétaires que ses voisins (et maintenu son record de déficit budgétaire dans la Zone Euro)... mais elle a surtout fait porter TOUT l'assainissement de ses finances non pas sur la baisse des dépenses publiques mais sur l'augmentation de la pression fiscale sur les ménages (cf histogramme plus haut). Si Macron inverse cette logique, on aura beaucoup de mal à ne pas lui dire bravo.

Rappel : "Les hommes politiques disent que l'on ne peut pas se permettre de réduire les impôts. Peut-être que l'on ne peut pas se permettre d'avoir des hommes politiques" (Malcolm Forbes - 1919-1990 - patron de Forbes). 

description

Un sujet qui compte : les Big data

En décuplant les possibilités de l'économie, les données informatiques multiplient aussi ses challenges. Dans ce contexte, les fraudes à la carte bancaire explosent (16Mds$ en 2014, 25 en 2020) et les contrôler est un enjeu majeur du commerce. C'est pour cette raison que le AXA Research Fund soutient les travaux du mathématicien Bruno Buonaguidi qui imagine des algorithmes complexes capables de détecter les fraudes et d’alerter à temps les clients. Un sujet qui compte.

En 2016, les données informatiques stockées ont augmenté 4x plus vite que l'économie mondiale. 

En savoir plus sur les 4 projets soutenus par AXA en 2017 sur la protection des données personnelles.

Vous faites quoi ce week-end ?

Le week-end prochain, oubliez notre 2 Do : rendez-vous au Festival EROSPHERE. L'édition 2017 se décline en 3 axes : "Fantaisie, Harmonie, et Magie" et on nous y promet 12 "ateliers". Du classique : "danse érogène", "tantra et sextoys" ou découverte des backrooms... mais aussi du plus inédit : initiation au "fat sex" ou à l'"OVNI sex"... et après tout, apprendre à faire l'amour avec quelques kilos en trop ou avec des martiens/nes ne nous semble pas inutile...

Autre atelier : "Panda-SM"… se faire fouetter par un partenaire en costume blanc à tâches noires ? Se pointer au zoo en combinaison de latex ? Notre curiosité est piquée…

En savoir plus sur le festival

description