Si vous avez passé la journée à chercher vos collègues

Si vous avez passé la journée à chercher vos collègues

L’Arabie saoudite, l’Egypte, le Bahreïn, les Emirats arabes unis et le Yémen rompent leurs relations diplomatiques avec le Qatar accusé de soutenir le terrorisme (voir plus bas) - Theresa May confirme le maintien des élections générales du 8 juin prochain - Selon les Echos, Bercy estime que la trajectoire budgétaire va vers 3,2% de déficit en 2017 (vs un objectif de 3%) et cherche "4 à 5Mds€ d'économies".

Vous vous êtes senti/e un peu seul/e aujourd’hui au boulot ? Ça s'explique : seul un salarié français sur 3 travaillait en ce lundi de Pentecôte. 

LREM, en route pour le grand chelem

Les Français de l’étranger votaient hier pour le 1er tour des élections législatives et les premiers résultats sont... wow ! Dans les 11 circos, LREM arrive largement en tête et dépasse souvent les 50%. Certes la très faible participation, du fait de l’absence de vote électronique, empêche les candidats LREM d’être élus dès le 1er tour (au moins 25% des inscrits sont requis)... mais le grand chelem s'annonce. Assez impressionnant.

Rappel : dans la législature précédente, 6 circos étaient détenues par PS-EELV contre 5 pour LR-UDI

Ne nous fâchons pas

Ne nous fâchons pas

Pour le moment, Le Drian refuse de réagir sur l’isolement du Qatar. Et on peut comprendre : de 2012 à 2016, il a effectué pas moins de 13 visites dans ce petit émirat du Golfe... et ça a payé. Non seulement, depuis Sarko, la France est le 2nd destinataire de l’investissement qatarien, mais sur les 5 dernières années, le Qatar est devenu l'un des meilleurs clients pour l’industrie de défense française : 6,8Mds€ de prises de commandes et 24 rafales achétés en 2015 ! Ne nous fâchons pas. 

Au cours des 5 dernières années, les échanges France/Qatar ont doublé. Au grand avantage de la France : le Qatar représente le 7e excédent bilatéral du commerce extérieur français en 2016.

Sur les relations France-Qatar, nous vous conseillons l'excellent ouvrage de Bérengère Bonte : La république française du Qatar

description
Internet est-il devenu une menace ?

Internet est-il devenu une menace ?

Dans son allocution post-attentat, hier, Theresa May a été très claire : le net "fournit au terrorisme des espaces sûrs pour se propager (et) nous devons (...) aboutir à un accord international qui régulera le cyberespace". Dans le collimateur de la PM : les géants du web : Google et Facebook. La question est : May, ou qui que ce soit d'autre, peut-elle faire quelque chose ?

A cet égard, reportons-nous au rapport annuel de la plus grande analyste - devenue investisseuse - de l'internet, Mary Meeker ("Internet Trends") publié mercredi.

Que dit la Meeker (entre autres, le rapport fait 350 slides et on se l'est tapé ce week-end) ? Que pour la première fois en 2017, dans le monde, les investissements publicitaires sur le web vont atteindre 200Mds$ et dépasser ceux effectués sur la télé

Ce "Grand Remplacement" est certes impressionnant, mais moins que cet autre chiffre du rapport : à eux deux Google et Facebook captent 85% de la croissance des investissements publicitaires internet. Quatre-vingt-cinq pourcents. A deux. Wanna fight ?

description

Un sujet qui compte : soutenir la recherche scientifique

Protection de l'environnement, grands enjeux de santé, big data et nouvelles technologies : les questions scientifiques majeures de notre temps sont aussi celles de l'assureur de demain. C'est pour cette raison que depuis 2007, le AXA Research Fund, l'initiative de mécénat scientifique du Groupe AXA, a engagé 166M€ pour soutenir des chercheurs de 55 nationalités et travaillant dans 34 pays sur un total de 531 projets. A chaque fois, un sujet qui compte.

AXA Research Fund : through research, progress

En savoir plus

Lecture de week-end (et de cet été)

Nous avons lu ce week-end un intéressant article du Temps intitulé "La littérature érotique, une affaire de femmes". Il présente la publication en 1989 de La Femme de papier par Françoise Rey (1989) comme l'évènement qui marque la véritable prise de contrôle du genre érotique par les femmes. Il nous offre surtout l'occasion de vous parler à nouveau de ce livre et cette auteure, si souvent cités dans notre anthologie du jeudi, et révérés entre tous.

Il nous permet enfin de vous conseiller sans aucune réserve la lecture de cet ouvrage (dont on vous garantit qu'il vous fera monter le rouge au joues), dès ce soir, le week-end prochain ou cet été.

En lire plus dans Le Temps