Si vous avez passé la journée dans le gaz

Si vous avez passé la journée dans le gaz

Trump annonce sa décision finale sur l’accord de Paris à 21h - Le parquet de Brest décide d’ouvrir une enquête préliminaire dans l’affaire Ferrand - Médiapart publie le calendrier de la réforme du code du travail : loi d'habilitation (des ordonnances) votée semaine du 24 juillet, adoption du texte définitif en conseil des ministres le 20 septembre #busysummer 

Sondage LégiTrack d’OpinionWay-ORPI pour Les Echos : LREM pas affecté par l'affaire Ferrand. 29% d'intentions de vote (+2 points en 1 semaine). 335 à 355 sièges (sur 577) projetés.

La morale selon Bayrou

Cet après-midi, le Ministre dévoilait sa réforme. 3 axes : 1) Réforme constit : pas + de 3 mandats, anciens présidents ne siègeront plus au conseil constit, ministres n'exerceront plus de mandats locaux, suppression de la Cour de justice de la République. 2) Moralisation de la vie publique : interdiction de recruter les membres de sa famille, vigilance sur les conflits d'intérêt et encadrement des activités de conseil, suppression de la réserve parlementaire. 

3) Création d'une "banque de la démocratie" (sic !) chargée de financer la vie publique en facilitant les prêts accordés aux candidats et aux partis

En lire plus dans Le Monde

Ceci explique cela

Foreign Policy publie un passionnant article intitulé "How the White House Lost Its Brains". L'info principale de ce texte long et documenté : Trump est le premier Président Américain depuis 1945 a n'avoir aucun conseiller scientifique (zéro, zilch, nada). Aucune nomination n'a été faite au Conseil scientifique et technologique de la Maison-Blanche et aucun des postes scientifiques du gouvernement n'a été pourvu. Ceci explique cela.

Seul précédent : Nixon qui avait nommé des conseillers scientifiques, mais les avait virés lorsque leurs recommandations lui avaient déplu (en particulier leur manque de soutien au programme de développement de missiles)

En lire plus dans Foreign Policy

description
Pourquoi on n'y arrive pas

Pourquoi on n'y arrive pas

Intéressante réflexion du patron de l'innovation de la BPI (Banque Publique d'Investissement), Paul-François Fournier, hier soir aux 2 ans du Hub BPI (structure de rapprochement des startups et des grandes entreprises) : si la France n'arrive pas à faire naître des licornes c'est parce que les grandes boîtes ne font pas ce qu'il faut.

Son raisonnement : "l'écosystème des startups vit aussi des sorties, c'est-à-dire de la capacité pour les actionnaires privés de récupérer leur mise pour réinvestir. Les sorties assurent sa vitalité"… or en France il n'y a pas de culture de l'acquisition dans les grandes boîtes

Selon Fournier : "Dans les groupes, on accepte davantage la prise de risque et l'échec sur un projet R&D de plusieurs M€ qu'une acquisition d'un montant identique (...) Il faut changer cette approche de l'innovation", et de citer un chiffre : au cours des 18 derniers mois les 120 plus grosses entreprises cotées en France (SBF120) ont réalisé 40 acquisitions, c'est 30 de moins que le nombre de startups rachetées par le seul Google au cours de la même période. C'est pas gagné.

Capitalisation boursière (= valeur en bourse) totale du SBF 120 : 2 000Mds€. Capitalisation boursière de Google : 600Mds€

description

Signé Club Med

Et si à l'approche des vacances, on pensait aux vacances... d'après ? Le Club Med ouvre ses réservations pour les circuits de l’hiver 2017/2018. A cette occasion, il vous fait bénéficier de son offre Happy First et de 15% de réduction sur les séjours découverte. Commencez dès à présent à imaginer, par exemple, votre escapade au Sri Lanka suivie de quelques jours dans l’un des Resorts du Club aux Maldives. Vous allez avoir envie d'être en décembre.

Laissez le Club Med vous faire découvrir le monde : choisissez parmi 85 circuits et 18 escapades

Profitez de l’offre Happy First dès maintenant

Lire au lit

"ADAM : « Diable c'est bien étroit ». Il glissa sous la femme une main caressante… Eve bondit, l'œil clos, la croupe frémissante, les seins tendus, les poings crispés dans ses cheveux. Tout son être frémit d'un long frisson nerveux. Et le soupir mourut entre ses lèvres serrées. « Encore ! » Elle entr'ouvrit ses deux cuisses cambrées, et le premier puceau vint tomber dans ses bras. « Encore ! Cherche encore ! Oui. Tant que tu voudras »" - Edmond Haraucourt - La Légendes des sexes, poèmes hystériques (1882)

Tous les jeudis, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique.

Lire le livre (sur le site de la BNF)