Si vous avez passé la journée sur votre grand ordinateur

L'annonce du gouvernement repoussée à mercredi 15h00. Premier conseil des ministres jeudi matin (voir sujet suivant) - Selon des analyses concordantes sud-coréenne, américaine, russe et israélienne, la Corée du Nord est derrière la cyberattaque mondiale (virus WannaCry / 300 000 victimes. En forte progression en Asie) - Le PS n'investit aucun candidat face à Valls dans l'Essonne (l'ex PM affrontera en revanche Françis Lalanne suppléant d'un candidat indépendant local)

Pour rassurer ses actionnaires (le titre a perdu 40% en 3 ans), Ford envisage de supprimer 10 % de ses effectifs dans le monde, soit 20.000 emplois

On comprend qu'il prenne 24h00 de plus

La raison invoquée pour le retard dans la nomination du gouvernement : les vérifications fiscales et déontologiques des futurs ministres. Ok… mais en ce qui nous concerne, on pense plutôt que faire un casting respectant le brief (15 ministres, parité, 1/3 de société civile), tout en conservant Le Drian, intégrant Bayrou, trouvant une place à Le Maire, rassurant la gauche et fracturant (un peu plus) LR... effectivement ça peut prendre un peu de temps.

Sachant que (selon René Dosière, député PS spécialiste de la dépense publique) un ministère coûte 17M€/an, le gouvernement Philippe (15 ministres) devrait permettre d'économiser 34M€/an vs le gouv. Cazeneuve. C'est un début.

En lire plus dans les Echos

Le Brexit devient 38x plus complexe

Wow ! Aujourd'hui, la Cour de Justice de l'Union Européenne rend une décision s'apparentant à une gigantesque mauvaise nouvelle pour Theresa May (une de plus !). Que dit la CJUE ? Que les traités commerciaux négociés par l'UE doivent être approuvés par l'ensemble des Parlements des Etats membres. 38 (10 de plus que le nombre de membres de l'UE) au total ! Cela tue définitivement tous les espoirs de la PM anglaise de négocier un accord commercial rapide avec l'UE post-Brexit.

Juste pour vous donner une idée : il a fallu 4 ans et demi aux parlements nationaux pour ratifier l'accord UE/Corée du Sud… Imaginez combien l'approbation d'un accord UK/UE pourrait prendre.

En lire plus dans la Voix du Nord.

description
30 second MBA : Passation de pouvoirs, jouez-la comme Macron

30 second MBA : Passation de pouvoirs, jouez-la comme Macron

Tapis rouge, discours et nominations : dimanche, ça avait presque l’air facile. Mais vous, quand vous serez enfin calife à la place du calife, par quoi commencer ? Simple : jouez-la comme Macron.

Un : rappeler les objectifs. A priori, vous avez un ou plusieurs « patrons ». La question magique à discuter avec eux, c’est : « A quoi ressemble le succès dans 3 mois, 1 an, 3 ans ? » Quand vous serez d’accord sur la réponse, ce sera un bon début.

Deux : savoir surprendre... un peu. Les nouveaux patrons sont curieusement conformistes : ils prennent à peu près les mêmes initiatives dans les sociétés qui vont bien et dans celles qui vont mal ! Ne faites pas comme eux : consultez, réfléchissez, et fixez vos priorités. Au passage, l’idée répandue que vous avez « 100 jours » décisifs pour ça ne repose sur rien : parfois, il faut être bien plus rapide…

Trois : surveiller votre style de communication. Formelle ou détendue, empathique ou brutale, subtile ou directe : up to you, mais tout le monde vous regarde, bien plus attentivement qu’avant… Donc, attention aux symboles.

Liste non exhaustive évidemment : ensuite, tout reste à faire… pour vous comme pour le président.

Toutes les semaines, Olivier Sibony (ex-senior partner chez McKinsey, prof de stratégie à HEC, London Business School, Oxford) nous explique un concept de management. Sans bullsh*t.

Posez vos questions de management à Olivier Sibony sur asksibo@timetosignoff.fr, retrouvez ses posts sur LinkedIn ou lisez son très bon bouquin : Réapprendre à décider

description

La Q de la semaine

5 heures d'attente pour avoir le nom du PM et aujourd'hui un report de 24h00 pour la liste du gouvernement. Une chose est sure, cette présidence aime faire attendre. Espérons que ce soit pour le meilleur. Et d'ailleurs puisqu'on en parle, on voulait vous demander : en matière de sexe, pensez-vous que plus on attend, plus c'est bon ?

Résultats de notre sondage précédent : Avez-vous fait l'amour le soir du second de tour de la présidentielle : Oui, pour fêter l'événement : 20%, Oui, pour me consoler : 7%, Non : 73%

Participer à notre grande enquête nationale