Si vous avez passé la journée à chanter "Comme un enfant…"

Macron annonce qu'il se rendra à Berlin pour rencontrer Angela Merkel dès lundi, le lendemain de son investiture - Le Groupe Bolloré accepte l'offre de Vivendi (dirigée par Vincent Bolloré) de racheter pour 2,4Md€ les 60% que le Groupe détient dans Havas (dirigé par Yannick Bolloré) - En Marche propose l'investiture à Le Foll, El Khomri et Touraine à condition qu'ils renoncent à leur étiquette socialiste. Ils ont jusqu'à mercredi, au delà En Marche leur opposera un candidat.

Pourquoi cette exigence de choisir entre PS et En Marche ? Car à l'Assemblée la double appartenance n'est pas permise (alors qu'elle est permise pour l'élection), or plus un parti a de députés, plus il reçoit de subventions de l'Etat. En marche, ok, mais pas les poches vides

Ça nous semble pas être très bon signe

Donc depuis hier, on sait que Bayrou est ivre de rage du nombre d'investitures que lui a réservé En Marche. Pensez-donc, passer de 1 député actuellement à 35 circonscriptions gagnables, tout ça en pesant au mieux 6% de l'opinion, c'est effectivement un scandale ! Du coup Bayrou menace de présenter un candidat dans chacune des 577 circo, et, raconte Le Point, appelle Macron. Que fait le nouveau PR ? Il l'assure que tout sera arrangé...

… et va même jusqu'à se justifier d'un "Mes troupes ont fait n'importe quoi". Franchement on ne trouve pas que cette réaction soit de très bon augure…

En lire plus dans Le Lab

Le Fiorentino de la semaine : les caisses de l'Allemagne débordent

"L'argent coule à flot en Allemagne en particulier dans les  caisses de l'Etat. Hier ont été publiées les projections de revenus des impôts sur les 4 prochaines années et elles sont spectaculaires du fait de la force de l'économie et de la situation de plein-emploi, on parle tout de même de 800 milliards d'euros pour la seule année 2020, date à laquelle la dette publique devrait tomber en dessous des 60% du PIB. Un rêve"

Une fois par semaine, TTSO publie le sujet qu'il a préféré dans MonFinancier.com (la super newsletter de Marc Fiorentino).

S'abonner à la newsletter de notre copain Marc

description

La 2 Do du week-end

Ce week-end on va faire un seul truc : l'EU-RO-VI-SION !

Comme chaque année (depuis ça), nous serons les spectateurs passionnés et (sur)investis de cette compétition qui jamais ne nous déçoit.

Cette année, comme d'hab, nous sommes fin prêts, nous nous sommes tapés l'écoute des chansons des 26 finalistes. Et voilà notre verdict.

Réglons d'abord leur compte aux 4 concurrents présentés comme les favoris de l'édition 2017 : un Bulgare de 17 ans assez premier degré, un Italien à moustache qui n'arrive pas à la cheville de sa prédécesseuse (la chanson de la concurrente italienne était notre numero uno de 2016), une Belge à la voix (Adèle-like) effectivement émouvante, mais surtout un Portugais dont le charme de l'interprétation est tout à fait renversant.

Mais notre candidat à nous c'est le Croate ! Imaginez l'enfant naturel de Kim Jung-un & Placido Domingo. Habillé mi perfecto-mi queue de pie, citant Einstein en intro et chantant mi opéra et 100% WTF. L'Eurovision à son meilleur et quoi qu'il arrive notre winner 2017.

description

C'est l'Eurovision et vous l'avez bien mérité

Vous pensez que depuis France Gall, la France ne s'est jamais donné le mal nécessaire pour gagner l'Eurovision ? Think again ! En 2008 nous étions représentés par Sébastien Tellier. Si la chanson qu'il défendait était sans doute un peu trop pataphysique pour rallier les suffrages du jury, ce clip d'accompagnement de son oeuvre postérieure (à tous égards) "Look" ne devrait avoir aucune difficulté à obtenir votre vote. Enjoy ;)

Envoyez-nous vos suggestions de vidéos. Si on aime, on les passe et on vous invite au couscous près du bureau (pas Taillevent, mais pas mal) : contact@timetosignoff.fr

Take a good look

La bande son du week-end : Courtney Marie Andrews - Honest Life (Replay)

Reconnaissons-le, se soumettre à l'écoute des 26 finalistes de l'Eurovision 2017 peut s'avérer une épreuve redoutable. Aussi, au lieu de vous proposer une nouveauté cette semaine, nous avons décidé de repasser ce qui est notre album favori de l'année, un disque dont nous vous disions en février qu'il nous transperçait et dont nous pouvons vous assurer que, 4 mois plus tard, nous ne sommes nullement remis. L'écouter sur Deezer ici et sur Spotify là.

TTSO's fav track : Table For One

description