Si vous avez passé la journée à souffler dans le vent

Les deux plus hauts magistrats français, le premier président et le procureur général de la Cour de cassation, déclarent que les commentaires rapportés de Hollande (traitant les magistrats de "lâches") "posent un problème institutionnel" – Chirac a quitté l'hôpital pour poursuivre sa convalescence chez lui – L’armée russe se dit prête à assurer un "retrait sécurisé et avec leurs armes" aux rebelles d’Alep. Ça nous semble aller dans le bon sens (voir plus bas).

La déclaration du jour : "J'encourage les candidats sérieux à l'élection présidentielle à ne pas jouer avec les 3%." Qui dit ça ? Pierre Moscovici, l'ex-ministre des Finances qui a raté TOUS ses objectifs budgétaires #nolimit

L'Express a résumé les rapports des candidats du débat de ce soir en Emoji et c'est très drôle/bien vu

La phrase à sortir ce soir

... a été lue dans l'article que Le Monde consacre au nouveau Nobel de littérature : "Dylan est une histoire de l’Amérique à lui seul, synthétisant dans son œuvre, la poésie surréaliste de la beat generation, l’austérité militante du folk, la complainte du blues, l’énergie révoltée du rock et la chronique de la vie quotidienne propre à la country". Ça nous a semblé parfait, du coup on l'a apprise par cœur et la ressortirons doctement à notre dîner de ce soir.

NB : si vous êtes invité/e au même dîner que nous ce soir, merci de ne pas lire cet article. 

Lire l'article entier dans Le Monde

Un très bon papier

Libé a dressé le portrait de l'inconnu des primaires de la droite : Jean-Frédéric Poisson. Ex Dir Cab de Christine Boutin, gros bosseur, anti-libéral et pro-Poutine, pourfendeur de l'IVG… et pourtant, manifestement, défiant la caricature et surtout l'antipathie. Ses collègues députés en disent du bien – même ceux du PS ! – et franchement, en ce qui nous concerne, ça faisait longtemps qu'on n'avait pas pris autant de plaisir à la lecture d'un article de Libé.

Quelques faits d'armes de Poisson : a rencontré Assad à deux reprises (juillet et oct 2015), veut faire inscrire les racines chrétiennes de la France dans la Constit, a proposé (un 1er avril) une loi "pour la protection des députés qui portent un nom d’animal aquatique"... ce qui n'aurait pas fait rire son collègue Jean-Marie Tétart (LR).

Lire le très bon portrait de JF. Poisson dans Libé

description

Et sinon ? La Russie se prépare à la 3e Guerre Mondiale

Selon l'AFP, depuis la rupture des négos US/Russie à propos de la Syrie (le 3 octobre), la presse russe est sure d'un truc : le 3e conflit mondial est en route.

Le scénario : les US ne se contentent plus de frapper les cibles djihadistes en Syrie, mais s'en prennent directement aux forces syriennes d'Assad ET à l'aviation russe.

Et ça, les Russes n'aiment pas trop. Au point que l'AFP rapporte que "la première chaîne d’Etat (...) annonce que les batteries antiaériennes russes en Syrie vont «abattre» les avions américains", à la radio on parle d'exercices de "défense civile" mobilisant "40M de Russes pendant une semaine" et sur Rossia 24 (chaîne d'info en continu) on diffuse "un reportage sur la préparation des abris antinucléaires à Moscou". Nice.

Vous cherchiez ce qui a bien pu pousser le jury du Nobel à couronner un chanteur et poète pacifiste ? Look no further.

Pour M. Gorbatchev,"le monde s'approche dangereusement de la zone rouge" et pour Frank-Walter Steinmeier (min. Aff. Etr. allemand) la situation US/Russie est "plus dangereuse" que pendant la guerre froide.

Lire le papier de l'AFP

Partir loin... (avec MARCO VASCO)

Est-ce un hasard si MARCO VASCO attend le jour le plus froid de la semaine pour nous présenter ses multiples escapades à l'Ile Maurice ? C'est donc si facile de nous séduire avec une plage de sable fin... dorée par un soleil à 25°... bordée, d'un côté, par une eau cristalline, et de l'autre, par un palace sublime... ? Heuuu oui, c'est si facile.

Tous les jeudis, MARCO VASCO, créateur de voyages personnalisés, partage ses découvertes.

Aller sur le site de Marco Vasco

Lire au lit

"Moi j'aimais Henri parce que sa petite affaire ne durcissait jamais, ne levait jamais la tête, je riais, je l'embrassais quelquefois, je n'en avais pas plus peur que celle d'un enfant ; le soir, je prenais sa douce petite chose entre mes doigts, il rougissait et il tournait la tête de côté en soupirant mais ça ne bougeait pas, ça restait bien sage dans ma main, je ne serrais pas, nous restions longtemps ainsi et il s'endormait." Jean-Paul Sartre - Intimité (Le Mur) (1939)

Arguant que "l'écrivain doit refuser de se laisser transformer en institution", Sartre refusa le Prix Nobel de littérature en 1964.

Se procurer Le Mur