Si vous avez passé la journée pétrifié/e

Loi Travail : la préfecture de police donne son accord pour une manifestation Bastille-place d'Italie demain – Canal fait la peau au Zapping et à Spécial Investigation (qui n'existeront plus à la rentrée prochaine) et réduit de plus de moitié ses programmes en clair (de 5 à 2h/jour) – Un employé malveillant de la Mutuelle générale de la police fait fuiter sur le net les données perso (téléphone, mail, adresse postale...) de 112.000 policiers.

Salut peiné de TTSO à Maurice G. Dantec, mort ce week-end à 57 ans, et dont Les racines du mal, polar d'anticipation vénéneux et terrifiant, nous a profondément marqués.

Brapocalypse : le point à heure H+84

Le successeur de Cameron sera désigné le 2 septembre – La livre au plus bas depuis 30 ans, le CAC40 perd à nouveau 3% et tombe sous les 4.000 points – Selon un sondage effectué ce week-end, une entreprise britannique sur cinq envisage de délocaliser une partie de son activité – Le gouvernement écossais lance le processus législatif en vue d’un nouveau référendum sur l’indépendance de l’Ecosse.

La Commission annonce qu'avec le départ du UK le budget annuel de l'UE devrait être amputé d'environ 20% à l'horizon 2020.

Cette Europe est dingue !

La Commission européenne s'apprête à sanctionner l'Espagne et le Portugal pour non-respect de leurs  objectifs de déficit budgétaire l'année dernière. Oui, oui, lecteurs et lectrices chéris, vous lisez bien : la réponse de l'Europe au Brexit et à la crise de confiance sans précédent qui l'affecte va être de condamner 2 de ses membres afin de les forcer à encore plus d'austérité. Le rêve européen. Version dingue.

Ce que risquent l'Espagne et le Portugal : des amendes (jusqu'à 0,2% de leur PIB) + suspension des fonds structurels européens.

En lire plus dans Le Monde

description

Brexit : le scénario le plus intéressant

Le UK va devenir un paradis fiscal en Europe. De toutes les analyses du jour d'après (le "Brangover"), celle du Monde nous paraît de loin la plus intéressante (et la moins rebattue). On vous la résume.

L'enjeu n°1 pour Londres post-Brexit est de sauver son industrie financière. Et il y a péril en la demeure : plusieurs banques ont déjà annoncé qu'elles allaient relocaliser une partie de leurs traders, à l'exemple d'HSBC qui a parlé de transférer 1.000 personnes (20% de ses effectifs londoniens) à Paris.

Or le UK a déjà entièrement dérégulé son économie (en particulier le marché du travail) et fortement réduit son taux d'impôt sur les sociétés (20% -- et 17% à partir de 2020 -- vs 33% en France…). La seule "variable d'ajustement" qui lui reste est donc la réglementation et les exigences de transparence pesant de plus en plus fortement sur le secteur bancaire et contre lesquelles les lobbys financiers luttent tant qu'ils peuvent.

Conclusion : la tentation de devenir le Panama de l'Europe sera trop forte. Pour contrer cette dérive, Le Monde ne voit qu'une solution : "une action forte et coordonnée de l'UE". Les Anglais sont donc tranquilles.

Part du secteur financier dans le PIB : Allemagne : 4%, France : 5%, US : 8%, UK : 10% (record mondial).

Lire l'analyse

description

Cette semaine sur CATAWIKI

Cette semaine, CATAWIKI organise deux ventes d'amateurs éclairés : une de whiskys et une autre de vins d'exception. C'est cette dernière qui a occupé notre après-midi, de Pauillac en Rioja et de Haut-Brion en Romanee-Saint-Vivant (Grand Cru Domaine Arnoux)... pour arrêter notre choix sur ces 6 bouteilles de Léoville Poyferré 1982 (c'est une très grande année et nous ne résistons pas au Saint-Julien). Cette semaine, c'est à nous que nous faisons un cadeau.

CATAWIKI : enchères en ligne d'objets d'exception.

Voir la vente Vins d'exception sur CATAWIKI

Faites-vous l'amour autant que vous le pourriez ?

Non, selon les recherches de l'Université de Toronto publiées ce mois-ci dans le Journal of Personality and Social Psychology. Après avoir étudié le comportement de 229 couples de "long terme" (moyenne 6 ans en couple / membres âgés de 18 à 68 ans / en majorité hétérosexuels), voilà la conclusion : dans un couple installé, les hommes tendent à sous-estimer le désir sexuel de leur partenaire et ne pas proposer de faire l'amour par peur d'être rejetés. Ce soir, parlez-vous.

En lire plus dans le Daily Mail

description