Si vous avez passé la journée à amuser les collègues

Violents incidents à Paris/Rouen/Nantes lors des manifs contre la loi El Khomri. 26 à 28.000 manifestants à Paris selon la police / La mobilisation ne faiblit donc pas (même décompte que le 09/03), les syndicats parlent de 1,2M dans la France entière / Prochaines journées d'action : les 5 & 9 avril – Les premiers renvois de migrants de Grèce vers la Turquie annoncés pour lundi prochain – La justice belge autorise la remise d'Abdeslam à la France.

Carambar, les bonbons Krema et La Pie qui Chante, les pastilles Vichy, le chocolat Poulain et les Rochers Suchard rachetés 250M€ par le fonds (français) Eurazeo à l'Américain Mondelez (anciennement Kraft Foods).

Syrie et Proche-Orient : entrevoit-on une solution ?

Certes, l'opposition (et les US) a repoussé son offre de gouvernement d'union nationale, mais aujourd'hui Assad se dit prêt à la tenue d'une présidentielle anticipée… et il semble que, au-delà du chaos, un espoir de solution se dessine en Syrie. Bernard Guetta y consacre un très bon article dans Challenges, l'idée : une transformation du pays en "un Etat confédéral dans lequel chacune des communautés disposerait de la plus large autonomie au sein de ses propres cantons".

Ce modèle s'appliquerait de même au Liban et à l'Irak (dont l'unité a également explosé), les 3 pays devenant neutres et se tenant à égale distance de l'Arabie saoudite et de l'Iran, rivaux régionaux.

Lire l'article de Bernard Guetta dans Challenges

"Notre société ouverte"

Pour une fois unanimes, les 28 chefs d'Etat de l'UE ont, juste après les attentats de Bruxelles, opposé le modèle européen de "société ouverte" à la barbarie terroriste. "Mais que signifie "ouverte" ? Ouverte à la différence ? Ouverte comme une table ouverte ? Ouverte aux quatre vents ?" C'est à cette question, qu'avec Henri Bergson et Karl Popper, Time To Philo répond cette semaine. Et, une fois de plus, c'est une lecture indispensable.

Time To Philo, c'est la newsletter qui, toutes les semaines, passe l'actu sous la loupe des philosophes. En moins de 500 mots. Compréhensibles. 

S'abonner à (et lire) Time To Philo (gratuit, votre email jamais communiqué, etc.)

description

Les jeunes ont-ils raison de balancer des pavés ?

La presse anglo-saxonne a beau relever l'incompréhensible de ce nouveau French Paradox qui voit les jeunes Français se mobiliser contre une loi qui a précisément pour but de leur faciliter l'accès à l'emploi, la révolte des jeunes n'est pas aussi irrationnelle que ça. C'est du moins ce que tend à prouver la note publiée aujourd'hui par France Stratégie (le cabinet de strat du Premier Ministre).

Que dit la note ? Que depuis 30 ans, les politiques publiques en France ont favorisé les + de 60 ans vs les moins de 25. Jugez plutôt : en faisant la somme des dépenses sociales et d'éduc, en 1979, 11% du PIB allaient aux + de 60 ans, en 2011, on en est à 17%. Pour les - de 25, on est passé de 8,5%... à 8% sur la même période* !

Pire, on a carrément sacrifié la formation : entre 1995 et 2010, les dépenses d'enseignement supérieur ont cru de 50% en moyenne dans les pays de l'OCDE, en France de… 16%, et selon les termes mêmes de France Stratégie, on a fait des jeunes "la variable d'ajustement" du marché du travail. Ça peut effectivement énerver.

* Tout ne s'explique pas par le vieillissement de la population. Loin de là. Rapportées au PIB/tête, entre 1979 et 2011, les dépenses ont augmenté de 10 points pour les + de 60 ans et 2 points pour les - de 18.

En lire (beaucoup) plus dans l'article du Monde

description

Partir loin (avec Marco Vasco)

A Madagascar. Regardez la photo ci-dessus. Maintenant, regardez par la fenêtre de votre bureau... Vous voyez où on veut en venir ? Dès lors, est-il vraiment nécessaire de vous décrire les 7 parcours Marco Vasco, avec lagons bleu turquoise, singes lémuriens, forêts de baobabs géants et autres baies aux noms enchanteurs ? Cette pirogue qui s'ennuie devrait suffire.

Tous les jeudis, Marco Vasco, créateur de voyages personnalisés, partage ses découvertes.

Aller sur le site de Marco Vasco

Lire au lit

"Il y a un quart d’heure, j’ignorais totalement que j’avais un sexe. Eh bien, je ne peux plus l’oublier. Il est tout chaud dans ma culotte, et je le sens qui bouge de partout. Comme une bouche qui tète, comme un animal vivant qui respire, comme un cœur qui bat. J’ai un petit moteur tout en bas du ventre, qui pompe tout seul. Il est vibrant, tout mouillé, il appelle un attouchement plus direct, une caresse plus concrète." Françoise Rey - La Femme de papier (1989)

Chaque semaine, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique.

Se procurer La Femme de papier