Si vous avez passé la journée la tête entre les mains

Faute d'accord entre l'Assemblée et le Sénat sur la déch. de nat., le PR abandonne la révision constitutionnelle. Le débat sur cette question aura duré 4 mois (et occasionné 63 heures de séances parlementaires) – Estimant avoir "été traité très injustement" par son parti, Trump prévient que s'il n'est pas investi, il ne soutiendra aucun autre candidat républicain – Affaire de pédophilie à Lyon : l'évêché perquisitionné.

Etude JDN/Meilleurs Agents : à Paris, la location Airbnb rapporte 2,6x plus que la location classique.

Dingue !

On annonce aujourd'hui qu'Olivier Fric, mari d'Anne Lauvergeon, ex-patronne d'Areva, est mis en examen pour délit d'initié. Que reproche-t-on à ce "conseiller financier dans le domaine de l'énergie" avantageusement marié ? D'avoir acheté en mai et début juin 2007 (via une société écran suisse) des actions d'une boite (Uramin) sur laquelle, heureux hasard, Areva a fait une OPA le 15 juin 2007, permettant à M. Fric de réaliser un bénéf de 300.000€.

Uramin a été acheté par Areva (en 2007) 5x le prix que la société demandait… en 2006. L'acquisition a été un fiasco et explique en partie la faillite actuelle d'Areva… qui, rassurez-vous, va être renfloué par EDF (de 5Mds€), c'est à dire par vous et nous.

En lire plus dans 20 Minutes

Dingue ! (2)

Celui qui restera le Sec. d'Etat le plus rapide de la Ve République (9 jours), Thomas Thévenoud, sort ses confessions (Une phobie française). Le Canard Enchaîné d'aujourd'hui en publie des extraits. Hallucinants. Pour expliquer le fait qu'il n'ait pas réglé le Fisc pendant 3 ans, TT déclare : "Tout ce que je gagne, je le dépense, et c'est bien le problème"... Euh comment te dire Thomas, nous aussi, tout ce qu'on gagne, on le dépense. Après avoir payé nos impôts.

Autre passage hallucinant (en illustration ci-dessus), ce que déclare (dixit TT) Le Guen (Sec. d'Etat aux Rel. Parlem.) à Thévenoud lors de la nomination de ce dernier au gouv. Une classe et un sens de l'Etat qu'on pensait réservés à Sarko.

Le Canard Enchaîné, c'est sur abonnement ou en kiosque, et nous, on ne le rate jamais (la une ici)

description

La Bible !

Thierry Richard, vous le connaissez, c'est notre copain esthète qui, tous les mois, partage dans ces colonnes ses trouvailles et meilleures adresses bistrotières parisiennes (dans sa rubrique "Où dine-t-on ce soir")… Well, guess what, l'excellent Thierry vient de sortir un livre. Enfin, on veut dire LE livre.

Sur 157 pages, le guide des Bistrots de Paris (éditions du Chêne) dépiaute plus de 120 adresses. De l'as du céleri rémoulade (objet d'un culte fervent de la rédaction de votre newsletter favorite) au classique ou jeune garde bistronomique (de La Régalade à Gare au Gorille, etc.), en passant, évidemment, par le routier (ou plutôt, Les Routiers, 50 bis rue Max Dormoy) et plusieurs TTSO favorites (comme par exemple La Pulperia, rue Richard Lenoir ou le Café Constant, rue St Dominique).

C'est toujours bienveillant (Thierry ne partage QUE ses bonnes adresses), délicieusement écrit et illustré de dessins et de photos également aimables. Il y a même une section "bistrots healthy" (la seule que nous n'ayons pas lue). C'est dire si c'est indispensable. C'est dire si c'est pour vous.

Bistrots de Paris - Thierry Richard en collab. avec Amélie Weill. Editions du Chêne. 19,90€ (pas insupportable pour un ouvrage de référence !)

Le livre (sur le site des Editions du Chêne)

description

Du côté de chez BARNES

Dans cet appartement de 93m2 à Biarritz, vous entrerez en commentant joyeusement ses qualités : le plan (3 chambres), l'irréprochabilité des matériaux et de la rénovation, la localisation à quelques pas de l'Hôtel du Palais, le pratique de ses 2 parkings… Puis vous vous tournerez vers la vue. La plage du Miramar et le phare de Biarritz. Et là, le silence se fera. Les grands chocs esthétiques -- comme les grandes passions -- sont muets.

BARNES. International Luxury Real Estate

Voir le bien sur le site de BARNES

Intéressant (même si ça nous laisse songeurs)

L'étude est de taille (24.000 femmes et hommes américains, interrogés entre 1975 et 2010) et la publication scientifique qui la révèle, The Journal of Sex Research, est sérieuse… mais ses conclusions, à savoir : parmi les hommes et les femmes interrogés, ceux qui consomment de la pornographie sont sensiblement plus pro-égalité des sexes (et favorables aux droits des femmes) que ceux qui n'en consomment pas...

… ses conclusions, disions-nous donc, nous laissent songeurs, pour tout dire nous étonnent quand même un peu et, clairement, seront discutées à notre dîner (de copains) ce soir.

En lire plus dans The British Psychological Society