Si vous avez passé la journée à vous rassurer

Appuyée par l’aviation russe, l'armée syrienne serait sur le point de reprendre Palmyre à l'EI – Le déficit budgétaire français 2015 (dont l'INSEE annoncera les chiffres déf. vendredi) attendu meilleur que prévu. Probablement autour de 3,7% vs objectif à 3,8% – Pointant que "c'était l'Europe qui était visée" par les attentats de Bruxelles, François Hollande appelle à "une réponse globale" face à une "menace globale". Voir plus bas ce que lui répond un Belge.

Transports publics : entrée en vigueur du nouveau délit de "signalement de contrôleurs" (= prévenir les autres usagers de la présence de contrôleurs) demain (2 mois de prison & 3.750€ d’amende). Enfin de vraies mesures pour notre sécurité !

La France est-elle coupable ?

L'ex-PM belge et actuel député européen Guy Verhofstadt signe aujourd'hui dans Le Monde une tribune d'une extrême sévérité pour la France. Son point : arc-boutée sur la défense de sa souveraineté, la France ôte toute efficacité à la coordination de la lutte anti-terroriste européenne : "Les Français doivent savoir que (ce sont) leurs responsables politiques (qui) refusent le partage systématique d’information sur les déplacements des personnes suspectées."

Résultat (toujours selon Verhofstadt) : "Le système (de partage de renseignements, NDLR) est aussi inutile à la lutte contre le terrorisme que la déchéance de nationalité." Effectivement, ça ne rassure pas.

Lire la tribune (sur Le Monde)

Hermès… Oh p…

Hermès annonce aujourd'hui ses chiffres pour 2015 : une rentabilité de 20% et un résultat net en progression de 19% pour atteindre 973M€. Ne mégotons pas, disons 1Md€. Un milliard. De profit. Dans le luxe, personne ne fait mieux (Chanel, qui est un peu plus gros, 1,2Md€ de profit, n'est pas tout à fait aussi rentable, et LVMH est très loin avec 12% de rentabilité). Wow. 

Commentant les résultats de la maison, Axel Dumas, le boss, souligne une performance "saine et solide qui permet de renforcer notre indépendance". Bernard Arnault appréciera.

En lire plus dans Les Echos

description

Turma do Bem

Tous les mois, nous vous présentons une des associations - en recherche de financement - sélectionnées par la EPIC FOUNDATION. Ce mois-ci : Turma do Bem.

Pourquoi les enfants pauvres ne sourient pas ? A cette question, il existe une réponse simple. Pas unique, mais simple. Parce que l'absence de soins dentaires a défavorisé aussi leur sourire.

C'est en partant de ce constat (et de la conviction de l'importance d'un sourire/de dents saines dans la conquête de l'égalité des chances professionnelles, sociales, etc.) qu'en 1995, au Brésil, le dentiste Fabio Bibancos a convaincu 15 de ses collègues de réserver des consultations pour soigner gratuitement quelques cas graves parmi les 30M d'enfants brésiliens qui n'ont jamais eu accès aux soins dentaires.

20 ans après, ils ne sont plus 15 dentistes volontaires mais 15.000 à consacrer 5 à 10% de leur temps à soigner gratuitement des enfants de 11 à 17 ans. Turma do Bem, l'association créée en 1995, est devenue le plus grand réseau mondial de spécialistes dentaires volontaires et, grâce à eux, c'est 400.000 jeunes à travers toute l'Amérique Latine qui ont trouvé le sourire. Very nice.

Tous les mois, TTSO vous présente une association sélectionnée par la EPIC FOUNDATION.

En voir plus sur EPIC

description

Du côté de chez BARNES

C'est avec une émotion particulière que cette rubrique, qui emprunte son nom à Proust, se consacre cette semaine à ce ravissant duplex de 180m2 situé dans une villa du front de mer de la station balnéaire tant aimée de l'écrivain français : Trouville. Un bien qui à lui seul illustre parfaitement le pouvoir d'évocation et de charme des objets et des lieux que l'auteur de la Recherche du Temps Perdu a décrit comme personne.

BARNES. International Luxury Real Estate

Voir le bien sur le site de BARNES

Whaaaat ? Votre sex toy est la cible des pirates !

Attention, cet article regorge d'informations. C'est parti : 1) Le plus grand show techno européen se tient en ce moment à Hanovre et s'appelle le CeBIT. 2) De plus en plus de sex toys sont connectés à internet (stats d'usage, etc.) 3) C'est donc à l'adéquatement nommé CeBIT que le patron de Trend Micro (software) a fait la démonstration en live que quelques clics sur un ordi suffisent pour prendre le contrôle de n'importe quel sex toy (connecté). No one is safe !

Le point du patron de Trend Micro : "Si je hack un vibro, c'est juste drôle… Mais imaginez que je puisse avoir accès aux données utilisateurs… Je peux me lancer dans le chantage." Moins drôle (et restez off-line !) 

En lire plus sur Reuters