Si vous avez passé la journée à battre le rappel

7 organisations syndicales (dont CGT et FO) appellent à la grève et à manifester le 31 mars contre la loi El Kohmri – La Commission européenne souhaite que l’UE revienne avant novembre à un Schengen "normal", c’est-à-dire sans contrôles aux frontières intérieures – Syrie : l'ONU évoque des "progrès visibles" depuis l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, se traduisant notamment par une nette baisse du nombre de civils tués.

Bercy a procédé en 2015 à des redressements fiscaux record, portant sur 21,2Mds€, soit 1,9Md de plus qu'en 2014.

Echange migrants contre banquiers

C'est la menace de Macron aux partisans d'un Brexit dans une interview accordée au FT. Il y affirme ainsi que "le jour où cette relation (UE-UK) sera rompue, les migrants ne seront plus à Calais" (= ne seront plus retenus à la frontière). Et comme si ce premier avertissement ne suffisait pas, il ajoute qu'il accueillera avec plaisir les banquiers de la City en mal de marché unique. Macron, ou l'art de la négociation en douceur.

Cet après-midi, le UK a annoncé qu'il allait débloquer 22M€ cette année pour aider la France à gérer la crise des migrants à Calais. Bien joué Manu !

En lire plus dans L'Express

Les Allemands, ces copieurs

S'inspirant enfin du modèle social français, l'Allemagne a vu exploser en 2015... son nombre de jours de grève : deux millions cumulés, soit 5 fois plus qu'en 2014 (392.000), et un record depuis 10 ans selon l'institut de recherche économique WSI, qui parle d'une année "inhabituelle". Plus étonnant, le nombre de grévistes a lui été multiplié par 3 par rapport à l'année précédente pour atteindre 1,1 million.

Sur la période 2005-2014, le taux de grève en Allemagne a été de 15 jours pour 1.000 salariés vs 63 jours en Espagne, 124 au Danemark et 132 en France. Y a encore de la marge.

En lire plus sur La Tribune

description

Best Of : L'urgence climatique, cette blague (depuis 40 ans)

(Article publié le 23/11/15)

Excellent article du Télégramme (anciennement "de Brest"), qui en reprenant les communications diplomatiques révélées par WikiLeaks au cours des dernières années, a retracé l'histoire de l'alerte au réchauffement climatique. Ça refroidit.

1971. Réunis à Stockholm, 30 scientifiques internationaux de haut niveau alertent sur le "changement global climatique rapide et grave causé par les humains".

1974. Les US s'emparent du problème : "Les dirigeants du monde entier ont exprimé leurs préoccupations face aux indications d'un possible changement climatique à long terme. (...) Le secrétaire d'État Kissinger propose que ce problème fasse immédiatement l'objet d'investigations." (câble US révélé par WikiLeaks)

1978. Le représentant US à l'ONU détaille dans un télégramme, à propos d'"une tendance au réchauffement (…), un désastre" dû à "une augmentation de C02 provoquée par la combustion de carburants" et il demande "un programme international urgent". Près de 40 ans plus tard, on n'a pas modifié le diagnostic. Pour ce qui est des émissions de gaz à effet de serre, en revanche, on a bien progressé. On les a doublées.

Emissions CO2 dues aux énergies fossiles : 1978 : 18MdsT, 2013 : 36MdsT (source : Global Carbon Project).

En lire plus dans Le Télégramme

description

Partir loin

En Australie, où Marco Vasco vous a prévu une petite balade... de 3.200km. D'Adelaïde au Sud à Darwin au Nord, traversez le pays le long de la mythique Explorer's way. Au programme : le soleil couchant sur les pistes ocres de l'Outback, la rencontre avec les aborigènes des Kata Tjuta et les crocodiles de Crocosaurus Cove, les paysages vertigineux de Kings Canyon, la descente des gorges de Katherine... On a dit balade ? On voulait dire Aventure.

Tous les jeudis, Marco Vasco, le spécialiste des voyages sur mesure, partage ses découvertes.

Aller sur le site de Marco Vasco

Best Of : Lire au lit

(Publié le 30/04/15)

"Mes yeux parcouraient avec une rapidité inconcevable toutes les parties de son corps ; il n'y en avait pas une sur laquelle mon imagination ne collât mille baisers de feu. Je suçais ses tétons, son ventre ; mais l'endroit le plus délicieux, et de dessus lequel mes yeux ne purent plus s'arracher, quand une fois je les y eus fixés, c'était... Vous m'entendez. Que cette coquille avait pour moi de charmes !" Gervaise de Latouche – Histoire de Dom B***, Portier des Chartreux (1741)

Chaque semaine, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique

Se procurer l'anthologie historique des lectures érotiques (J.J. Pauvert)

description