Si vous avez passé la journée à vous fâcher tout rouge

Martine Aubry, Cohn-Bendit et plusieurs personnalités de gauche signent une tribune (dans Le Monde) chargeant la politique menée par Hollande-Valls : pacte de stabilité, déch. de nat. et maintenant code du travail : "Trop, c'est trop !" – Le fisc français réclame 1,6Md€ d’arriérés d’impôts à Google – Forte baisse (inexpliquée) du chômage en janvier : 27.100 chômeurs (catégorie A) en moins, soit -0,8%. Plus forte diminution depuis mai 2012.

Finement observé par @alexiskarklins : "Trump a donc gagné un Etat modéré de Nouvelle-Angleterre, un Etat conservateur du Deep South et un Etat de l'Ouest avec bcp de Latinos…" #unstoppable

La France engagée sur le terrain en Libye

Le Monde révèle aujourd'hui que "la France procède en Libye à des frappes ponctuelles très ciblées". Elles sont à la fois menées par la DGSE et par les forces spéciales de l'armée française (ce qui "engage la France car (les) soldats agissent sous l’uniforme"). Même s'il s'agit là de moyens dits "d'ouverture de théâtre", Le Monde précise que l'objectif ici n'est pas une "une guerre mais de frapper l’encadrement de l’EI".

Suite aux révélations du Monde, Jean-Yves Le Drian (Min. Déf.) a ordonné une enquête (visant les sources du quotidien) pour "compromission du secret de la défense nationale".

En lire plus dans Le Monde

"Le graphique le plus déprimant du monde"

C'est ainsi que le Business Insider titre ce chart extrait du Rapport du président du FMI. Ce qu'il montre : 1) la constance avec laquelle les prévisions de croissance mondiale du FMI ont été trop optimistes (genre le double de ce qu'on a véritablement constaté), 2) la dégringolade de la croissance mondiale sur les 5 dernières années. Quant à ce propos, Christine Lagarde parle d'une ère de "nouveau médiocre"... Pour une fois, le FMI ne se plante pas.

"The only function of economic forecasting is to make astrology look respectable." Ezra Solomon (économiste américain, prof à Stanford – 1920-2002)

En lire plus dans le Business Insider

description

The Brilliant Club

Depuis novembre, tous les mois, nous avons décidé de vous présenter une des associations - en recherche de financement - sélectionnées par la EPIC FOUNDATION. Ce mois-ci : The Brillant Club.

The Brilliant Club, pour quoi faire ? Au UK, 2% des écoliers les plus modestes (= bénéficiant de repas gratuits à l’école) entrent dans une université prestigieuse (Oxford, Cambrige, etc.) ; pour les enfants des écoles privées, le taux est de 48%. C'est ce (giga) gap auquel s'attaque l'association.

Comment ? En offrant aux jeunes des écoles publiques des cours et coachings, menés par des doctorants ou chercheurs venus d’universités sélectives, dans le but de les aider à y entrer. Un véritable programme d'accompagnement sur plusieurs années et qui débouche sur un diplôme.

Et ça marche ? Wow ! Sur les élèves diplômés du Brilliant Club en 2013, 54% ont été admis dans une des 30 universités les plus prestigieuses du UK. 54% vs 2% de chances à la base. Wow !

Tous les mois, TTSO vous présente une association sélectionnée par la EPIC FOUNDATION. 

En voir plus sur EPIC

description

Du côté de chez BARNES

Les qualités de ce duplex de 120m2 et 3 chambres situé entre le Faubourg Saint-Honoré et la rue Royale n'ont rien d'accessoires : dernier étage d'un très bel immeuble haussmannien, rénovation contemporaine totale, très beaux volumes, lumière omniprésente. Tout ça, à l'évidence, est déjà exceptionnel. Puis, on aventure son regard par les fenêtres, il passe de cimes d'arbres en Tour Eiffel et de Grand Palais en dôme des Invalides. On est assez au-delà de l'exception.

BARNES. International Luxury Real Estate

Voir le bien sur le site de BARNES

C'est notre copine Ingrid qui nous en a parlé

Ingrid, vous la connaissez, c'est elle qui nous file ses adresses hypissimes d'Ibiza à Calcutta… Hé bien figurez-vous qu'hier elle nous a envoyé un article sur la dernière tendance à Londres : la méditation orgasmique. Importée de Californie (où la discipline est née en 2001), elle aurait conquis "des milliers de Londoniennes". En quoi ça consiste ? A se faire "caresser le clitoris pendant quinze minutes".

La journaliste auteure de l'article résume le process : "Tu vas en cours, tu enlèves le bas et tu te couches près d’un inconnu tout habillé qui te touche le clitoris." On n'ose suggérer à Ingrid de faire de l'orgasme la prochaine destination d'un de ses guides de voyage.

En lire plus dans Slate