Si vous avez passé la journée dans le Thalys

Damas accepte la proposition russo-US de "suspension des opérations de guerre", sauf à l'égard de l'EI et du Front Al-Nosra (= Al-Qaïda), exclus de l'accord – En raison de la situation à Calais, la Belgique rétablit temporairement des contrôles à sa frontière avec la France – Ségolène Royal arbitre en faveur de la demande d'EDF de prolongement de la vie des centrales nucléaires françaises de 10 ans (à 50 ans vs 40 prévus lors de leur construction).

Mars rappelle ses barres (marques Mars et Snickers) dans 55 pays suite à la découverte d'un "petit bout de plastique" dans l'une d'entre elles.

Le problème des migrants est juste dingue

L'Organisation Internationale pour les Migrants (OIM) annonce aujourd'hui que, depuis janvier 2016, plus de 100.000 migrants sont arrivés en Europe (via la Méditerranée). En 2015, ce chiffre n'avait été atteint qu'en juin… C'était déjà une année d'explosion de l'arrivée de migrants. Sur ces 110.000, >90% sont arrivés en Grèce (les autres sont en Italie) qui évidemment ne peut les recevoir. Les proportions de ce problème sont juste dingues.

Les empêcher de partir de chez eux ? Mais au nom de quoi ? 84% d'entre eux viennent de Syrie, d'Irak ou d'Afghanistan et fuient des violences inhumaines.

Notre manière d'envisager les réfugiés a totalement changé depuis que nous avons vu ce TED Talk de Melissa Fleming (UNHCR)

description

Bill & Melinda Gates attendent un miracle

Comme chaque année à la même époque, Bill & Melinda Gates publient la lettre qu'ils écrivent au nom de leur fondation.

Si l'année dernière l'ambiance était à l'optimisme (Melinda Gates déclarait : "Dans les 15 prochaines années, la vie des plus pauvres va s'améliorer plus qu'à aucun autre moment dans l'histoire."), cette fois-ci, l'ambiance change un peu.

Cette année, les époux Gates se focalisent sur les émissions de gaz carbonique. Pour fixer les idées (et parce qu'au fond de lui, il reste un gros nerd) Bill a résumé le challenge devant lequel se trouve l'humanité par l'équation suivante : P x S x E x C = CO2. ou P = population mondiale, S = services utilisés par chaque individu, E = énergie et C = CO2 produit par l'énergie.

Le raisonnement de Bill : on ne peut réduire significativement P, S, ou E. Si nous voulons enrayer la cata climatique, la seule variable sur laquelle on puisse jouer pour réduire le CO2 est C (le CO2 produit par l'énergie). En clair, il faut inventer une énergie abondante, pour l'instant inconnue, et totalement propre. Comme le résume Bill lui-même : "We need a miracle."

La raison d'y croire : Bill Gates se dit optimiste que ce miracle interviendra dans les 15 ans et sera le résultat du travail de chercheurs/entrepreneurs actuellement adolescents. C'est pour cette raison qu'il adresse la lettre de cette année aux adolescents du monde.

En lire plus dans Bloomberg

description

Qu'est-ce qu'on mange ce soir (chéri) ?

Ce soir, les enfants sont en vacances, et à la maison, il n'y a que vous deux. Parfait ! En 3 clics, vous aurez commandé un couscous aux 9 légumes (ou un poulet au cidre ?) auquel vous aurez ajouté un Mont blanc aux marrons (ou un crumble pommes/cannelle ?), vous aurez sélectionné l'épisode de la série du moment et, en moins de 20 minutes (le temps pour FoodChéri de vous livrer), vous serez en mesure de passer tout simplement la meilleure soirée de l'année. Parfait !

FoodChéri : tous les soirs, 2 plats et 2 desserts, frais, délicieux, équilibrés et préparés par des chefs. A un prix raisonnable (9,90€ le plat, 3,50€ le dessert) et livré chez vous (à vélo !)

Découvrir FoodChéri (et le menu de ce soir)

La Q de la semaine

Quoi qu'en dise Boris Johnson, Cameron a déjà obtenu beaucoup de l'Europe, tétanisée à l'idée du Brexit. Du coup, on se demandait : Pensez-vous qu'un couple dans lequel l'un des partenaires a cédé à l'ultimatum de l'autre pour le dissuader de s'en aller soit une union solide ?

Résultats de la Q précédente : Votre Saint-Valentin a-t-elle été à la hauteur de vos attentes ? C'était parfait : 35% ; Je hais la Saint-Valentin : 30% ; Pour moi, c'était sans Valentin(e) : 24% ; J'ai été déçu(e) : 11%  

Participer à notre grande enquête nationale