Si vous avez passé la journée au coin

Brexit : Merkel déclare que de nombreuses demandes de réforme réclamées par Londres sont "justifiées" – Valls annonce une baisse immédiate de 7 points des cotisations sociales des agriculteurs (coût estimé : 500M€) – Harry Markopolos, qui avait le premier révélé la fraude de Madoff (47Mds$ partis en fumée), annonce avoir découvert 3 arnaques similaires (chaînes de Ponzi), dont une d’entre elles établirait un nouveau record.

Grosse erreur dans notre édition d'hier : la France n'est pas le 23e pays le plus corrompu du monde, mais 23e au classement Transparency International qui va du MOINS corrompu au plus pourri (168 pays). La différence et notre bourde sont de taille. Mille excuses.

Projet de loi sur le travail : wow !

Le Parisien s'est procuré l'avant-projet d'El Khomri. Pas exactement une réformette. La durée de travail reste à 35h, mais en cas de "circonstances exceptionnelles" un accord d'entreprise (et non une autorisation -- jamais accordée -- de la Dir. du Travail) pourra la faire monter à 60h ! La loi garantira la mise en place d'"accords de compétitivité offensifs" : afin de préserver l'emploi/conquérir de nouveaux marchés, une entreprise...

… pourra moduler librement temps de travail et salaires pendant 5 ans. Les salariés refusant pourront être licenciés pour "cause réelle et sérieuse". Wow.

Le Figaro lui-même parle d'une loi "particulièrement favorable aux entreprises" (c'est dire !) En voir plus ici.

Et vous, vous feriez quoi (si vous étiez Tim Cook) ?

Le patron d'Apple vient de publier une lettre dans laquelle il s'oppose à l'injonction d'un juge US l'obligeant à débloquer pour le FBI l'iPhone du terroriste de San Bernardino (qui a fait 14 morts avant d'être abattu). Argument du FBI : nous avons besoin de ces infos pour identifier les complices éventuels du tueur. Right. Argument d'Apple : pour débloquer un iPhone, il faut que nous inventions une techno (qui n'existe pas à date) qui permette...

... d'éviter l'effacement de toutes les données après plusieurs tentatives d'accès (avec un code erroné). Si nous créons ça, quoi que dise le gouv., plus personne n'est assuré de la confidentialité des données qu'il stocke sur son iPhone. Not wrong.

En lire plus dans le Business Insider

description

Echappée belle... à Londres

De Londres, vous croyez tout savoir. Ce mois-ci, notre copine Ingrid is gonna prove you wrong. Oubliez South Ken et vos copains banquiers planqués à l'ouest. C'est à l'est qu'il y a du nouveau : c'est parti pour 36 heures en famille dans le quartier de Shoreditch.

Ça commence dès le petit déj' : le restaurant Hoi Polloi offre des petits déjeuners roboratifs et un partenariat avec les vélos Tokyo Bike, parfaits pour visiter le quartier (en se rappelant de bien tenir sa gauche tout de même). Pas très vélo ? Faites donc une étape régressive au Cereal Killer Cafe. Un comptoir, deux tables, vingt variétés de céréales différentes à combiner avec vingt laits différents (vache, brebis, soja, amande, etc.). 400 combinaisons possibles... absolutely fabulous !

Ça continue par une étape shopping au magasin Goodhood. Des accessoires beaux et utiles & une sélection de vêtements pointus pour nous les femmes, pour notre homme et pour notre home (dans cet ordre ou pas).

Pour le déjeuner, que vous soyez ceviche ­addict ou non, on ne saurait trop vous conseiller le restaurant péruvien Andina qui fait la part belle aux tapas, aux ceviches de poisson et aux cocktails qui décoiffent.

Enfin, pour dormir sur ses deux oreilles, le Ace Hotel est "The Hotel" de Shoreditch. Ignorez les hipsters qui balisent l’espace de co­working, le visage éclairé par leur mac, et réfugiez-vous dans une chambre à la fois douillette, vintage et laidback de l'établissement.

Un mercredi par mois, TTSO se fait la belle et part chasser les paradis retrouvés avec lesvoyagesdingrid.com.

Retrouver tous les bons plans d'Ingrid

description

Du côté de chez BARNES

Bien sûr, on pourrait se contenter d'énumérer les caractéristiques objectives de cette maison bourgeoise de Villennes-sur-Seine (Yvelines), pointant le classicisme de sa construction, l'esprit et le soin de sa rénovation récente, le confort de ses 7 chambres ou l'agrément de son terrain. Tout ça serait fort juste mais pourtant ne dirait rien de la promesse de bonheur familial que semble susurrer ce bien. L'essentiel est indicible.

BARNES. International Luxury Real Estate

Voir le bien sur le site de BARNES