Si vous avez passé la journée dans une grotte (très sombre)

Nicolas Hulot annonce qu'il n'entrera pas au gouvernement lors du prochain remaniement – Sarko sera tout seul à Des paroles & des actes. Il ne voulait débattre qu'avec un ministre, mais l'Elysée refuse d'envoyer qui que ce soit – La BCE fait part de "risques accrus que nous passions en territoire négatif sur l'inflation" et cite d'"autres possibilités" et "outils" pour renforcer sa politique de création monétaire (le Quantitative Easing) en mars.

Dur : 20% des Français ont déjà pensé sérieusement au suicide, 30% parmi les chômeurs (Enquête de la Fondation Jean-Jaurès/Ifop sur impact de la crise - janvier 2016).

Mais pourquoi cette p… d'inflation ne veut pas repartir ?

La BCE a beau déverser des milliards d'€ dans les coffres des banques (en rachetant les titres de dettes qu'elles détiennent en échange d'argent frais, le fameux "QE" pour "Quantitative Easing"), l'inflation et la croissance ne repartent pas. Pourtant normalement + d'argent pour les banques = + de prêts à leurs clients => + de conso et d'investissement => et donc un peu de tension sur les prix (inflation) et de la croissance.

Le problème : si les conso. et les entr. sont fauchés et voient l'avenir en gris foncé (chômage/pas de commandes), les banques peuvent bien leur donner (littéralement) de l'argent, ça ne suffit pas à les convaincre de s'endetter. Et rien ne repart.

Un bon signe (pour vous)

Ce sont les chasseurs de tête qui le disent : la chasse au cadre est repartie en 2015 et s'annonce bien en 2016. Selon le Syntec Conseil en recrutement (leur association professionnelle) qui publiait son rapport annuel aujourd'hui : en 2015, le CA du secteur a augmenté de 5% après 0 croissance en 2014 et un recul en 2013 et 2012 (-16% et -14%). En 2016, on devrait atteindre +10%. Terminez TTSO et filez sur LinkedIn updater votre profil.

Egalement bien : la proportion des chasses pour des postes rémunérés >80K€ a augmenté de 33% en 2015 (même source).

En lire plus dans 20 Minutes

description

On craque !

Donc, aujourd'hui, dans les médias, il n'y en avait que pour la sauvegarde de l'accent circonflexe, menacé d'extinction par la réforme de l'orthographe.

On n'en peut plus ! Après 1 mois non stop sur la ridicule histoire de la dech. de nat., l'accent circonflexe est désigné comme la nouvelle cause nationale. Par pitié, écoutez plutôt la REMARQUABLE interview de Rocard (lundi sur Inter) où l'ex-PM dénonce cette passion française qui nous conduit (politiques et médias en tête) à "quitter la réalité" pour s’"engueuler" sur des symboles, alors que "la France va très mal, (que) le cœur de ce malaise reste économique" et que "quand on quitte la réalité on ne fait pas de bien au pays". So true !

Pour couronner le tout, cette histoire de disparition de l'accent circonflexe, c'est n'importe quoi. Ce que dit la réforme, c'est qu'il demeurera sur les a, e et o, mais qu’il ne sera plus obligatoire sur les i et u, sauf dans les conjugaisons (passé simple, subjonctif imparfait et plus-que-parfait) et dans les cas "d’homographie" (jeûne, mûr et sûr).

On pourra donc toujours faire la distinction entre se taper "un petit jeune" et un "petit jeûne", et on continuera à exécuter une "tâche" tout en résistant à l'envie de faire subir le même traitement à une "tache".

(Ré)écouter l'interview de Rocard sur Inter (le 01/02/2016)

description

Lire au lit

"Je la laissais passer par devant… Ses miches aussi elles me fascinaient. Elle avait un pot admirable, pas seulement une jolie figure… Un pétard tendu, contenu, pas gros, ni petit, à bloc dans la jupe, une fête musculaire… Ça, c'est du divin, c'est mon instinct… La garce je lui aurais tout mangé, tout dévoré, moi, je le proclame..." Céline - Mort à crédit (1936)

Chaque semaine, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique.

Se procurer L'anthologie historique des lectures érotiques (J.J. Pauvert)