Si vous avez passé la journée caché(e)

La Chine annonce qu’elle va lancer une mission visant à se poser sur la face cachée de la Lune d’ici deux ans – Un patient en état de mort clinique et cinq dans un état grave lors d'un essai thérapeutique (pour un antalgique à base de cannabis) mené par un laboratoire privé à Rennes – Renault : selon Macron, l'État, qui devait redescendre de 19,7% à 15% dans le capital, ne cèdera pas d'action avant que le cours n'ait retrouvé son "prix normal".

Cazeneuve (en visite à Marseille) : "Alors que la police et la gendarmerie avaient perdu plus de 13.000 emplois entre 2007 et 2012, nous en aurons recréé plus de 9.000 durant ce quinquennat."

Trump : rire ou flipper ?

Alors qu'on prédisait un effondrement de sa candidature, le favori des républicains continue de dominer la campagne des primaires (dont le 6ème débat se déroulait hier). Après les déclarations racistes ou misogynes, voici sa dernière trouvaille, repérée par Slate : les "USA Freedom Kids" (voir vidéo plus haut). 3 gamines déguisées en drapeaux US, dans un numéro de chant/danse à la gloire du candidat, façon "Cher Leader" et que ne renierait pas un Kim Jong-un. Affligeant... mais à ce stade, on ne sait plus trop si on doit en rire. 

Extrait des paroles : "When freedom rings, answer the call ! On your feet, stand up tall ! Cause the Donald Trump knows how to make America great. Deal from strength or get crushed every time…"

Voir la vidéo (le public de partisans dans le fond est assez flippant aussi)

Le Fiorentino de la semaine : Le match des milliardaires

"537 milliards contre 496... Comme le note le quotidien Les Échos, l'écart entre la valorisation d'Apple et de Google a fondu. En un an Apple a perdu 27%, soit 200 milliards de dollars de valeur (!!!!!), et Google a flambé de 34%. Et, comme d'habitude, on attend le prochain IPhone pour relancer la machine. Sa sortie pourrait d'ailleurs être avancée à Juin mais l'"iPhone dépendance" inquiète..."

Une fois par semaine, TTSO publie le sujet qu'il a préféré dans MonFinancier.com (la super newsletter de Marc Fiorentino)

S'abonner à la newsletter de notre copain Marc

description

La 2 Do du week-end

Ce week-end, nous allons faire deux trucs. Amoureux.

Samedi, nous irons à ce qu'on nous a décrit de manière enthousiaste et unanime comme "la meilleure expo en ce moment à Paris" : Jacques Doucet - Yves Saint Laurent : Vivre pour l'Art (à la Fondation Pierre Bergé-YSL, avenue Marceau). Doucet et Saint Laurent, sans avoir été contemporains (le premier est mort en 1929, le second né en 1936), ont beaucoup partagé : la mode et surtout le goût de l'art et celui des collections sans exclusives répondant uniquement à des critères de curiosité, de culture et -- il faut bien le dire -- d'infaillibilité esthétique. Ce sont ces collections, dont la mise en scène constitue un élément à part entière (celle de l'expo a été co-réalisée par Jacques Grange qui signa la décoration de l'appartement mythique de la rue de Babylone) qui sont exposées en une sorte de dialogue amoureux sur l'art et la création. Nous nous attendons à être fascinés par cette conversation.

Dimanche, nous demanderons à Mme TTSO de nous faire confiance. Nous ne lui dirons rien, mais nous l'emmènerons à la séance de 17h20 de la Filmothèque du Quartier Latin (La Filmo). A peine aura-t-elle le temps de nous dire "Encore un vieux film ?! Sérieusement ?!" que les lumières s'éteindront et que les premières images d'Out of Africa apparaîtront. Oui, oui, on sait, vous l'avez vu 100 fois. Mais -- croyez-nous -- si vous ne l'avez pas vu au cinéma (dans le noir, sur un grand écran, et surtout surtout sur de la pellicule), vous ne l'avez pas vu ! Plus triste encore, vous n'avez pas fait l'expérience du pouvoir amoureux de ce film... auquel nous attendons pleinement que Mme TTSO succombe.

description

C'est vendredi et vous l'avez bien mérité

Enfin, pour être précis, IL l'a bien mérité. Pouvez-vous le croire, lecteurs et lectrices chéris, jamais, malgré nos si nombreuses vidéos du vendredi, jamais (bis) nous n'avions rendu hommage à Russ Meyer, le réalisateur américain le plus important des 60's (au moins dans la catégorie fétichiste des poitrines gigantesques et des petits blancs). En nous envoyant cette vidéo, un lecteur inspiré nous permet de réparer cette erreur injustifiable. Enjoy ;-)

Gratitude éternelle à Patrick R. pour cette trouvaille. Faites comme lui, envoyez-nous vos suggestions. Si on aime, on les passe et on vous invite à boire un coup de blanc dans notre bistro favori.

Enjoy ;-)

La bande son du week-end : Gum - Glamorous Damage

Pour décrire ce disque, on aurait bien entendu pu parler de Kavinsky et d'électro 80's, mais cette catégorisation hâtive et facile n'aurait pas eu la précision des épithètes choisies par les camarades des Inrocks pour qualifier l'album : "dépravé", "lorgnant vers les mélodies aphrodisiaques" et se résumant finalement à "treize morceaux sexuels". La bande son du week-end est adults-only (and we love it !) Elle est sur Deezer ici et sur Spotify là.

Le disque a une intro (nouvelle habitude péniblissime) : do yourself a favor, skip it (d'autant plus que Anesthetized Lesson, qui suit, est top).