Si vous avez passé la journée à attendre le prochain

L'agresseur (hachoir/ceinture d'explosifs factice) abattu devant le commissariat de la Goutte d'Or (Paris 18e) portait sur lui une revendication écrite sur laquelle figurait le drapeau de Daech – L'Iran accuse l'Arabie saoudite d'avoir bombardé "délibérément" son ambassade au Yémen – Gérald Darmanin quitte la direction nationale des Républicains et déclare : "Je n'ai pas senti d'envie de Sarkozy pendant la campagne (des régionales)".

Le pétrole perd encore 5% et touche un plus bas depuis 12 ans (hier c'était 11).

Ce que Gérald Darmanin ne chantera plus à Sarko

George Soros : ça sent comme en 2008 (cata 1)

George Soros (investisseur & oracle économique légendaire) prévient aujourd'hui que tous les signes d'une nouvelle crise financière (à la 2008) sont réunis. Le coupable ? La Chine qui "transfère ses problèmes (= une croissance qui se meurt. NDLR) au reste du monde en dévaluant sa monnaie" ce qui accentue encore "les pressions deflationnistes". Il conclut : "Cela équivaut à une crise et nous en sommes au début." Nice.

Les Bourses chinoises ont encore dévissé aujourd'hui perdant plus de 7% et obligeant à la suspension des transactions. La séance aura duré moins de 30 minutes !

En lire plus dans Le Figaro

Brexit : l'hypothèse de Bloomberg se précise (cata 2)

De tous les worst case scenarios prévus par Bloomberg pour 2016, nous vous disions que le plus convaincant, selon nous, était celui selon lequel l'ambitieux maire de Londres (Boris Johnson) prenait la tête des pro-sortie de l'UE dans l'espoir de remplacer Cameron comme leader du parti conservateur et à l'obliger de démissionner en cas de victoire du Brexit au référendum (afin de s'installer à sa place au 10 Downing). Well, guess what...

… aujourd'hui, Boris Johnson, qui pour l'instant restait réservé sur sa position à l'égard du maintien du UK dans l'UE, annonce : There is a "great future" for the UK outside of Europe. Brexit, Acte 1.  

En lire plus dans le Business Insider

description

Mais d'où sort cette histoire de revenu universel ?

On ne parle plus que de ça depuis 2 jours et la publication d'un rapport du Conseil National du Numérique, remis à la ministre du Travail, et préconisant entre autres la mise en place du revenu universel.

Mais c'est quoi le revenu universel ? Une somme d'argent fixe versée à chaque individu (de 18 ans jusqu'à sa mort) et qui, en France, se substituerait au RSA, aux alloc. familiales, alloc chômage, etc. L'idée : donner à chacun les moyens de sa subsistance (modeste), sans aucune condition de ressources, ni contrepartie.

Ça coute combien ? En France, si on dimensionne un revenu de base à 800€/mois (le RSA est à 513€) pour les 40M d'entre nous > 18 ans, on parle tout de même de 400Mds€, ce qui suppose une réforme totale de l'impôt et de la dépense publique.

Une idée de dingue ? Pas sûr du tout : la Finlande veut le mettre en place d'ici fin 2017 et la Suisse y pense. Mieux, le revenu universel semble faire l'unanimité des traditions philosophiques les plus variées : égalitaire, révolutionnaire ou libérale. C'est ce que nous explique le Time To Philo de cette semaine... et franchement, c'est passionnant.

Time To Philo, c'est la newsletter qui, toutes les semaines, passe l'actu sous la loupe des philosophes. En moins de 500 mots. Compréhensibles.

S'abonner à Time To Philo (c'est gratuit)

Partir loin

Pour 2016, Marco Vasco ne s'embarrasse pas de résolutions futiles. Pour eux, la seule qui vaille la peine d'être tenue, c'est celle du bonheur. Et difficile de ne pas être heureux sur une plage des Bahamas, après une plongée sur la barrière de corail, et avant de rejoindre le confort de son palace. Ou de son île privée... Elle s'annonce bien cette nouvelle année.

Tous les jeudis, Marco Vasco, le spécialiste des voyages sur mesure, partage ses découvertes

Aller sur le site de Marco Vasco

Lire au lit

"Et soudain, avec un bref soupir, elle bougea, et d'un mouvement lent et profond, un mouvement de poulpe, elle déplaça sa chair béante sur ma main durement tendue. Alors mes doigts parcoururent les tendres plis humides, rencontrèrent la dureté qu'ils cherchaient et se mirent à la caresser doucement d'abord mais ensuite avec une violence croissante qui me devenait, au poignet, presque douloureuse." Paul Nougé - Carnet secret de Feldheim (1964)

Chaque semaine, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique

Se procurer l'anthologie historique des lectures érotiques (J.J. Pauvert)