Si vous avez passé la journée à rêver de paix

Selon des responsables de l'anti-terrorisme français, des attentats islamistes en France et d'une ampleur inégalée se préparent : "La mode est désormais des attaques à la kalachnikov" (type Thalys) – L'armée russe affirme avoir mené des frappes aériennes jeudi sur Raqqa, fief de l'EI – Air France : les pilotes se disent prêts à faire de "nouvelles propositions", mais pour Juniac (patron d'AF), "les négociations sont terminées". Le gouvernement "appuie" la direction.

Sur les 2 900 postes menacés à Air France, "seuls" 300 sont des emplois de pilotes

Lire l'article sur la menace terroriste du JDD (pas sûr que ça aide à passer un bon week-end)

Terrifiant. De plus en plus.

Ecoutez un peu ce qu'on a lu dans Slate aujourd'hui : aux US, entre 1982 et 2011, l'intervalle entre 2 fusillades était en moyenne de 200 jours. Depuis la fin de l'année 2011, il est passé à 64 jours... et en 2015, sur les 274 premiers jours de l'année (c'est à dire jusqu'au 1er octobre), il y a eu très précisément 294 fusillades aux Etats-Unis. Plus d'une par jour. Mourir sous les balles d'un dingue est paraît-il un droit constitutionnel.  

Rappel : Depuis l'assassinat de Bobby Kennedy en 1968, les armes à feu ont fait plus de 1.380.000 victimes aux US. C'est plus que l'ensemble des guerres menées par le pays depuis 1775 (1.171.200 morts)

En lire plus dans Slate

Le Fiorentino de la semaine : The D word

"C'est le mot qu'on n'aime pas prononcer aux Etats-Unis. Mais en Europe, on n'a plus le choix. L'inflation a reculé de 0.1% en septembre. Arrêtons de tortiller du cul (classe comme expression non ?), nous sommes en déflation."

Une fois par semaine, TTSO publie le sujet qu'il a préféré dans MonFinancier.com (la super newsletter de Marc Fiorentino)

Abonnez-vous à Monfinancier.com

description

La To Do du week-end

Ce week-end, on va essayer d'éviter la foule. Pas sûr qu'on y arrive.

Samedi, nous ne nous précipiterons pas à l'expo Warhol au Musée d'Art Moderne, car si elle promet d'être importante (200 œuvres exposées), elle promet surtout (en ces premiers jours d'ouverture) d'être prise d'assaut. Cependant, nous ne renoncerons pas pour autant à nous intéresser à l'underground new-yorkais. Nous nous rendrons donc chez Colette (attendez avant de nous traiter de bobos) pour y voir l'exposition de photos de Sophie Bramly : "Walk This Way". Spécialiste du mouvement hip et hop, Sophie a photographié les grandes stars du genre (Grand Master Flash, The Beastie Boys, Futura 2000, Keith Haring...) à leur éclosion, dans le Bronx du début des années 80. Avant d'aller rendre visite à Warhol, nous commencerons donc par nous intéresser à ses héritiers.

Viendra ensuite le temps de la Nuit Blanche. Franchement, cet événement nous décourage un peu par ses horaires et son ésotérisme. Ceci étant dit, nous devons bien admettre que la sélection de 15 événements opérée par Cluturebox nous a semblé intéressante. Il est fort possible que nous nous laissions tenter par la "Vague bleue des Batignolles" qui nous semble assez belle et poétique (tout en rappelant efficacement les conséquences de la montée des eaux). Elle a en plus (surtout) l'avantage de se dérouler à 2 pas du formidable bistrot le Coretta (dont il y a un an, à son ouverture, nous vous disions ça) où, une fois le happening passé, nous avons bien l'intention d’entraîner Madame TTSO.

description

C'est vendredi et vous l'avez bien mérité

Oh oui, vous avez bien mérité une douche chaude qui vous débarrasse des scories d'une semaine qui, une fois de plus, ne vous a pas épargné. Vous méritez même mieux : une main amie et savonneuse, douce mais sachant être ferme, pour vous masser et frotter. C'est ce que propose ce petit jeu dont nous vous présentons la vidéo de démonstration ce soir. A notre humble avis, un des spectacles les plus réjouissants (doublé d'une excellente bande son) que nous vous ayons soumis. Enjoy ;-) 

Nous dédicaçons cette vidéo à toutes nos lectrices adorées et à tous nos lecteurs (également chers) qui aiment les jolis garçons

Hop in the shower !

La bande son du week-end : Christopher Owens - Chrissybaby Forever

Ne vous laissez pas abuser par la pop/rock entraînante du 1er morceau (formidable) de cet album, prêtez attention à la voix, à la limite de la rupture (et du faux) et au titre "Another loser fuck up"… Cet album est celui d'un homme blessé, et sans doute une tentative de rédemption. Certainement plus épargnés par la vie que Christopher Owens, nous n'en avons été que plus émus par les plaies qu'il nous montre... (Ecouter l'album sur Deezer ici. Sur Spotify là)

… et nous sommes totalement retrouvés dans le magnifique "To Take Care Of Myself Again" qui clôture l'album

description