Si vous avez passé la journée en récré

Seat et la division utilitaires de VW annoncent 700 000 et 1,8M de véhicules truqués. Toujours rien du côté Porsche (même si un de ses dirigeants R&D a été suspendu hier) – Syrie : la Russie annonce qu'elle ne participera pas au sommet antiterroriste proposé par Obama / Fabius réplique à Poutine en critiquant "ceux qui parlent beaucoup mais qui n'ont pas engagé un avion" – Un demi-million de migrants ont traversé la Méditerranée en 2015, indique l'ONU (HCR).

Rapport de la Cour des comptes : un lycéen français coûte 38% de plus que ce qui est observé en moyenne dans les 34 pays de l’OCDE… tout ça pour "des performances qui ne se distinguent pas particulièrement au sein des autres pays membres de l’OCDE"

Mistral : pas si vite

Le Sénat n'a pas été convaincu par les explications (pourtant séduisantes) du gouvernement : notre manip sur les Mistral ne nous coûterait rien car ce que nous paierait l'Egypte (950M€) couvrirait ce que nous avons versé à Moscou. Pas si vite ! Selon la Commission des Finances du Sénat, même en cas de concrétisation du deal égyptien, l'Etat supportera une perte financière de 200 à 250M€. Pas complètement une opération blanche.

Le rapport sénatorial précise de plus que "le refus du gouvernement d’indemniser les industriels pour l’intégralité du préjudice subi pourrait aboutir à une perte de 150M€ (supplémentaires)" supportée par ces derniers

Voir les calculs du Sénat publiés par Challenges

Drahi : uh-oh

Patrick Drahi a peut-être des soucis un peu plus graves que l'éventualité d'une grève à L'Express. Sa holding, Altice, perd 8% en Bourse, tandis que SFR-Numéricable cède 7% en 5 jours. Le problème ? Le groupe doit financer sa méga-acquisition (17Mds$) de Cablevision aux USA... et les marchés commencent à rechigner à prêter : vendredi, Altice n'est parvenu à lever que 4,8Mds€ alors qu'il cherchait 6,3Mds de financement. Ça se tend.

Goldman Sachs déclare que "le groupe (de Drahi) pourrait avoir atteint les limites du marché de la dette"… à partir de 40Mds€ (le niveau que, selon Le Monde, la dette du groupe devrait atteindre post Cablevision), les marchés disent donc Stop

En lire plus dans Les Echos

description

La Banque de France, cette farce

Donc, aujourd'hui, Villeroy de Galhau était auditionné par la Commission des Finances de l'AN et du Sénat, qui devait s'assurer que sa nomination à la présidence de la Banque de France était OK, malgré la polémique sur le thème "un ancien patron de la BNP ne saurait prétendre être patron de la BdF". Sa nomination est effectivement une farce. Mais pas celle qu'on croit.

Depuis l'euro, le rôle de la BdF (la politique monétaire) est entièrement passé à la BCE… Pourtant, elle continue à employer 13.000 personnes. Que font-elles ? Elles s'occupent à présent à des missions aussi surnuméraires/fondamentales que le contrôle du secteur financier (tout se passe au niveau européen), les problèmes de surendettement des ménages (euh, et à Bercy, ils font quoi ?), l'analyse économique (euh, et à Bercy... ooops, sorry on l'a déjà demandé) ou l'impression des billets de banque (peints à la main ?)

Mais finalement, 13.000 employés, c'est beaucoup ? C'est plus que n'importe quelle autre banque centrale nationale de la Zone Euro, c'est 40% de plus que la Bundesbank et c'est 4,3x les effectifs de la Banque d'Angleterre qui, elle, gère vraiment sa monnaie ! C'est pas beaucoup, c'est une vraie farce. A la française. 

Encore envie de rire ? Le coût de fabrication des billets par la BdF (imprimés en particulier à Chamalières, patrie d'élection de VGE) est 34% plus élevé que chez ses concurrents privés (IREF/Cour des comptes)

Lire un article sur les sureffectifs de la BdF (BFM)

description

Café de valeurs

Qu'ont en commun Rainforest Alliance (ONG engagée pour la protection de la biodiversité), Fairtrade (organisme d'audit et de certification du commerce équitable) ou TechnoServe (association à but non lucratif aidant au développement d'entreprises dans le monde en développement) ? Tous travaillent sur le terrain aux côtés de Nespresso et siègent au Sustainability Advisory Board créé par l’entreprise pour impulser, conseiller et évaluer ses projets en matière de production et de culture durables. Un engagement qui va bien au-delà d'une déclaration d'intention.

En 2014, Nespresso a renforcé et développé les efforts entrepris depuis 2003 en matière de production et de culture durables au sein d'un même programme doté de 500M de Francs Suisses (460M€) d'ici à 2020

Voir la vidéo

La Q de la semaine

Il a donc suffi de révéler un (gros) mensonge pour que le premier constructeur automobile européen, le modèle de toute une industrie, soit emporté dans une tourmente dont l'issue est encore peu claire. Ça nous laisse rêveurs… et du coup, on voulait vous demander : Pensez-vous que la révélation d'un de vos secrets (le mieux gardé) pourrait mettre en danger votre couple ?

Résultats de notre Q de la semaine dernière : Pensez-vous qu'avec votre ex préféré/e ce serait sexuellement aussi magique aujourd'hui qu'hier ? Non : 39% ; Oui : 31% ; Ne sais pas (mais serais intéressé/e par une vérification) : 28%

Participer à notre grande enquête nationale

description