Si vous avez passé la journée à chercher un nom (de holding)

Sarko présente son programme éco "alternatif" : retraite à 63 ans, augmentation du temps de travail des fonctionnaires (mais pas d'abrog. des 35h), limitation de la dépense publique à 50% du PIB inscrit dans la Constitution (now ≈ 56%), "ne garder que les droits fondamentaux des salariés dans le Code du travail et renvoyer le reste à la négociation d’entreprise" -  L'Irak lance une offensive de 30.000 hommes pour reprendre Tikrit à l'EI - 14 % des Français affirment avoir été victimes de maltraitance dans l'enfance. Hein ?

Sarko annonce un nouveau nom pour l'UMP et, cette fois, "ça ne sera pas un sigle". Dommage on l'avait (voir ci dessus)

A moitié plein/vide

Plein : la Zone Euro annonce aujourd'hui de bonnes nouvelles sur le front du chômage et de l'inflation : le premier continue à reculer 11,2% (vs 11,3 au mois précédent). Plus bas depuis 3 ans. En ce qui concerne la seconde, le risque de déflation prolongée semble refluer. Certes les prix continuent à reculer (-0,3% en rythme annuel en février) mais 2x moins que le mois dernier (-0,6%)

L'indice PMI (indique une augmentation de l'activité manufacturière si >50, contraction si <50), s'établit à 51 pour la Zone Euro. En France il se contracte encore (10e mois consécutif) : 47,6 en fev. vs 49,2 en janv. Vide.

En lire plus dans L'Obs

ISF : battez-vous

Au rang des "grandes ruptures" proposées par Sarko aujourd'hui : la suppression de l'ISF. Quelques billes : l'ISF c'est 5,3Mds€ de recettes fiscales, le supprimer c'est donc tout de suite 0,25 point de déficit budg en plus. En 2015 on passerait de 4,1% à 4,35%. Pas sûr qu'Angela soit d'accord avec son freund Nicolas. Mais...

... selon Christian Saint-Étienne, entre 1997 et 2009, l’ISF a coûté 0,3% de croissance/an à la France, soit 500.000 emplois et 20.000 expatriation de chefs d’entreprise, expliquant largement notre déficit en PME/ETI. Battez-vous.

Faire plus payer les riches : une idée neuve ? Une bonne idée ?

description

Phono-sapiens (nomophobique)

Le monde de la hi-tech se retrouve donc pour 4 jours (d'aujourd'hui à jeudi) à Barcelone pour le Mobile World Congress. Vous n'y êtes pas ? No se preocupe, The Economist, consacre un dossier entier à la révolution des smartphones. Meilleurs passages.

Les chiffres : les smartphones sont les "fastest selling gadget in history". Déjà 50% des terriens en sont équipés et on en sera à 80% en 2020. Résultat nous sommes devenus des "Phono-sapiens" : nous passons en moyenne 2h00 par jour sur notre smartphone et rien ne peut nous en distraire : 10% des anglais admettent s'être dejà servi de leur téléphone (lire un mail/sms, une alerte,... TTSO ?) pendant l'amour ! Normal : les possibilités offertes sont "infinies" : à l'heure actuelle le smartphone le moins cher a plus de capacités de calcul que la NASA quand elle envoya un homme sur la lune (1969)

Ce qui nous a le plus intéressés : au delà des questions que pose l'ubiquité des mobiles (protection données perso, etc…), les nouvelles "pathologies" qu'il fait apparaître, en particulier la "nomophobie" = sensation de manque lorsque vous n'avez pas votre téléphone portable dans/à portée de la main. Ne faites pas semblant de ne pas être atteint/e.

Also interesting cette étude citée selon laquelle dans les pays pauvres +10% d'invidus équipés de smartphones = augmentation de + d'un point du taux de croissance du PIB/tête (en particulier en ouvrant l'accès au système bancaire)

Lire notre article sur Bill Gates annonçant la fin de la pauvreté… en particulier thanks to smartphones

description

Grande enquête: quel est votre age sexuel ?

Certes, les plus fidèles d'entre vous reconnaitront ce test réjouissant établi par l'ineffable Maïa Mazaurette (au départ on a tous 17 ans et ensuite on s'ajoute/retranche des années en fonction de ses expériences et de ses pratiques), mais en ce soir de rentrée des classes et de prises de résolutions de 3e trimestre, vous le re-soumettre nous a semblé être particulièrement indiqué. Enjoy ;-)

Nos "performances" : moyenne de la rédac ≈ 35 ans, le patron : 74 ans, la stagiaire de Sciences-Po : score négatif ! Envoyez-nous vos résultats à editeur@timetosignoff.fr

Faites le test