Si vous avez passé la journée à regarder la courbe

L'Unédic prévoit 104.000 chômeurs de plus en 2015. Conséquence : le déficit du régime devrait se détériorer pour atteindre 4,4Md€ en 2015 vs 3,9Md l'année dernière – Le Tchad envoie troupes et blindés au Cameroun et au Nigeria pour lutter contre Boko Haram – Pakistan : des milliers de manifestants protestent contre la nouvelle caricature de Mahomet en une de Charlie. Affrontements avec la police devant le consulat français.

"Soumission", de Houellebecq, vendu à 155.000 exemplaires en une semaine (tirage moyen d'un roman en France : 8.000 ex.)

Une iWatch pour le week-end

On l'annonce (peut-être) pour mars (aux alentours de 350$), mais vous pouvez commencer à jouer avec dès aujourd'hui. Le site Pipes a créé une petite démo de la iWatch : vous pouvez cliquer sur les app, les ouvrir, voir la tête que ça aura. On ne peut pas vous dire que ça nous a fait trouver la montre moins (ultra) moche, mais on a bien joué avec pendant un quart d'heure. A vous de perdre votre temps ;-)

Les 3 vagues de l'internet selon Goldman Sachs : 1996-2015 (19 ans) : connexion au net d'1Md de PC, 2006-2020 (14 ans) : conn. au net de 6Md de smartphones, 2011-2020 (9 ans) : conn. au net de 28Md d'objets (montres, voitures, thermostats...)

Voir la démo

La To Do du week-end

Ce week-end, nous avons prévu de nous foutre de la g… des terroristes. Rue89 et (l'excellente) maison de production WildBunch ont mis en ligne gratuitement We Are Four Lions (en VO sous-titrée). Késaco ? Un film anglais de 2010, retraçant les ratages successifs d'une bande de loosers apprentis terroristes, revenus au UK après s'être fait virer pour inaptitude de leur camp d’entraînement pakistanais. On ne l'a pas vu, mais on doit bien admettre que le pitch nous donne envie et, qu'en bons disciples de Wolinski et de Cabu, nous savons que dérision = résistance.

Dimanche matin, nous nous rendrons en famille à la Cité Internationale des Arts (rue de l’Hôtel de Ville) qui, dans le cadre de la Fête du Graphisme, accueille 3 expositions qui toutes nous tentent. Utopies & Realités : un face à face entre les œuvres de l'Américain Henning Wagenbreth et du Japonais Kazumasa Nagaï (pour qui nous avons une grande admiration). We Love Books ! Une exposition sur les merveilles que réalisent les graphistes et les maquettistes de livres (un art malheureusement ignoré le plus souvent par les éditeurs français - il est vrai impécunieux), et enfin : Underground : une sélection de revues alternatives des années 1960 à aujourd’hui. Vous vous souvenez des couvertures d'Actuel ? Si oui, adressez-nous un clin d’œil de vieux punk en nous croisant devant l'une des covers de fanzines, free press, revues underground du monde entier accrochées aux murs. Si non, venez vous repaître de cette fête de la liberté et de l'imagination que furent la presse et l'illustration avant qu'on ne les assassine.

Sortis de la Cité Internationale des Arts, nous dégainerons notre smartphone. Nous nous sommes payé (3,99€... on a survécu) la nouvelle appli de nos copains du Fooding (version iPhone c'est ici, version Android c'est ) and we're loving it. Près de la rue de l’Hôtel de Ville, elle nous propose une adresse qu'on doit bien admettre on aurait jamais trouvée tout seuls : Miznon, le meilleur fast-good israélien de Paris. On calera les enfants à la pita, et nous on goûtera le choux-fleur grillé dont on nous dit que c'est le must. Un bon dimanche.

description

C'est vendredi et vous l'avez bien mérité

En cette période de galette des rois, TTSO est heureux de vous présenter une petite vidéo de nature à profondément renouveler votre manière de déguster la frangipane, et changer radicalement les endroits où vous regardez (voire que vous fouillez) pour trouver la fève. Enjoy ;-)

Envoyez-nous vos suggestions de vidéos. Si on aime, on les passe et on vous invite pour une galette des rois chez Angelina. editeur@timetosignoff.fr

La dégustation de la galette 2.0

La bande son du week-end : Silk Rhodes – Silk Rhodes

Pour vous supplier d'écouter ce disque merveilleux, nous vous dirons simplement ceci : si on admet que ce qui caractérise la soul est qu'à partir d'un certain niveau de sensualité, elle cesse d'être de la musique pour se muer en un lancinant et irrésistible appel à faire l'amour... cet album devrait être interdit aux moins de 18 ans. 

Ecouter l'album sur Deezer (via Les Inrocks)