Non, nous ne sommes PAS Charlie

Nous pleurons les victimes et sommes horrifiés, mais TTSO n'est pas Charlie. Nos actes de bravoure se limitent à traiter Mosco de "ministre le plus apathique de la Ve République" et à nous gausser du spectacle offert par l'UMP. Ça ne fait de nous ni des héros, ni des martyrs, ce que furent les assassinés d'hier (civils et policiers). Aucune solidarité posthume ne peut nous hisser au niveau de leur engagement. Nous ne l'oublions pas. 

Comme le dit cet article remarquable (en anglais, lien ci-dessous) : "We're all not Charlie – few of us are that good, and none of us are that brave."

"Je suis Charlie"? No, You’re Not, or Else You Might Be Dead

Si vous avez passé la journée en silence

Montrouge : une policière tuée et un policier blessé ce matin par un homme armé d'un fusil d'assaut et toujours en fuite. Enquête ouverte par le parquet anti-terroriste/2 personnes en garde à vue  – Charlie paraîtra bien mercredi prochain et sera tiré à 1M d'exemplaires (vs 60.000 habituellement) – Les deux suspects de la tuerie d'hier toujours recherchés par GIGN + RAID dans une zone de 20km2 dans l'Aisne.

"Tu balanceras (mes cendres) aux chiottes, comme ça, chaque fois que tu t’assoiras sur ma tombe, je verrai ton cul." Wolinski à sa femme Maryse (épousée en 1971), cité par Libé le 06/06/2012

On n'a pas eu le cœur

Au lendemain de la tragédie, l'actualité est comme anesthésiée. Où que nous nous soyons tournés (en France ou à l'étranger), rien d'autre n'émerge, tout paraît futile. On aurait bien pu vous dire que, selon une étude Ernst & Young publiée aujourd'hui, la France a créé 51 nouvelles taxes depuis 2010, alors qu'aucun de ses voisins européens n'en a lancé plus de 3 sur la période. Mais même ça, on n'a pas eu le cœur.

En 2015, 7 nouvelles taxes verront le jour en France

En lire plus dans Le Figaro

A qui profite le crime ?

Un élément de réponse peut être trouvé dans cette petite info glissée entre deux paragraphes d'un article du Figaro aujourd'hui. Il n'y a pas de quoi se réjouir.

Selon Le Figaro, hier, 18.000 commentaires ont été postés par les internautes sur le site du journal. Une augmentation de 75% vs un jour normal. Or, sur ces 18.000 posts, Le Figaro dit en avoir rejeté 7.500, quasiment la moitié, en raison de leur caractère violent et "pour beaucoup islamophobes, appelant notamment au meurtre". Exemples : "Traquez-les jusque dans leurs chiottes, ces connards", "Voilà ce qui arrive dans un pays où 15% de la population est musulmane..." ou encore "Les arabes dehors! Ou sinon le cercueil!". Sympa.

TTSO n'oublie pas que "Etre Charlie" (et vous savez ce qu'on en pense), c'est aussi, et autant, être Hamed et Mustapha (le policier de 42 ans, père d'une fillette de 1 an, abattu comme un chien Bd Richard Lenoir et le correcteur de Charlie qui venait d'obtenir la nationalité française, lui aussi victime des assassins).

Chacun sa manière de résister/rendre hommage. Nous, aujourd'hui : 1) On s'est abonnés à Charlie (lien ci-dessous) 2) On publie un petit passage (merveilleux) d'Histoire de mes seins (voir dernier sujet)

S'abonner à Charlie (via Toutabo, mais il doit y avoir d'autres moyens)

description

Partir loin

De la Chine, vous ne connaissez que le 13ème arrondissement de Paris ? Marco Vasco va combler vos lacunes : 11 jours entre Pékin, Xian et Shangai, entre ville et campagne, entre modernité et tradition. Des plus célèbres (Grande Muraille, Cité interdite) aux plus confidentiels (l'extraordinaire Grotte de la Flûte de Roseaux), les joyaux de la Chine s'offrent à vous.

Tous les jeudis, Marco Vasco, le spécialiste des voyages sur mesure, partage ses découvertes

Aller sur le site de Marco Vasco

Lire au lit (avec Wolinski)

"(Mes seins) aimeraient bien parler... ils aimeraient parler et ils aimeraient qu'on leur parle. Les caresses peuvent conduire le dialogue. Mais pas n'importe quelles caresses. Les caresses de désir ferment le débat. Elles sont trop dirigées, trop hâtives. Il faut une autre caresse, plus subtile, plus délicate, plus intime… Une caresse filtrée où seule la tendresse affleure, une de ces caresses attentives et légères qui vous rendent enfant, ou oiseau, qui ouvrent des milliers de bouches et d'yeux sur leur passage, la caresse-miroir, celle qui se prolonge en ricochet la caresse-couleuvre, la caresse-vol d'oiseau, planant à fleur de nerfs… Celle qui fait de vous un ange immatériel, celle qui vous donne envie de pleurer. Celle qui vous ouvre le cœur..." Histoire de mes seins – Texte de Monique Ayoun et illustrations de Wolinski (Plon, 2004)

Chaque semaine, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique

Se procurer le livre (Fnac)