Si vous avez passé la journée à ne pas avoir le temps de manifester

Les patrons défilent à Paris et Toulouse (6.000 et 4.000 selon orga / 2.200 et 2.000 selon police) contre 30 ans de politique économique bridant l'entreprise – 1er succès pour Sarko : Juppé et Fillon rejettent sa proposition de "comité des anciens premiers ministres" (aka "le comité des vieux cons" dixit les fillonistes) – Faute d'argent, le Programme alimentaire mondial suspend l'aide aux 1,7M de réfugiés syriens.

La bonne nouvelle du jour (c'est la seule, et on a cherché !) : explosion des levées des start-up du web français, plus de 80M€ en novembre, +140% vs nov 2013

On ne veut pas faire notre Zemmour, mais…

… franchement, on se pose la question : la notion de bien commun existe-t-elle encore en France ? Un sondage (OpinionWay) paru aujourd'hui ne nous rend pas optimistes : 37% des Français déclarent percevoir l'impôt comme une "extorsion de fonds". Dans un pays où, après la suppression de la 1ère tranche d'impôt sur le revenu (votée en octobre), moins d'un foyer fiscal sur 2 est soumis à l'IR, ça ne nous étonne pas trop. Mais ça nous fait flipper quand même.

Rappel : en France, 21M de foyers fiscaux payent l'IR, c'est seulement 56% du total (37M). La suppression de la 1ère tranche retire 3M de foyers payeurs, on tombe donc à moins d'un foyer fiscal sur 2 (48,6%) acquittant l'IR

En lire plus dans La Tribune

Un friday vraiment black

Vendredi dernier (28/11), c'était donc Black Friday aux US : le plus grand jour de soldes de l'année. Résultat ? Avec une dépense moyenne à 381$, les Américains ont claqué 6% de moins que l'année dernière. Disappointing. Seule exception : les armes à feu. Il s'en est vendu 175.000 ce vendredi, 3 par seconde. Record historique. F***ing scary !

On dénombre 300M d'armes à feu aux US, occasionnant plus de 30.000 morts et 600.000 blessés par an

En lire plus sur BFM Business

description

Votre ado ne vous entend pas

Inutile de hurler (qu'il/elle doit ranger sa chambre/bosser ses maths), il/elle n'imprime pas ! C'est la conclusion d'une étude menée par des scientifiques des universités de Pittsburgh, Berkeley et Harvard, publiée fin octobre.

Qu'ont fait les chercheurs ? Ils ont fait passer un scanner du cerveau à 32 ados (moyenne d'âge 14 ans) tout en les soumettant à un enregistrement de leur propre mère en train de leur faire des reproches.

Qu'ont-ils observé ? Que pendant l'écoute de ces enregistrements, on observait une plus forte activité cérébrale dans les zones associées aux émotions négatives (votre ado n'aime pas le son de votre voix quand vous gueulez...), mais aussi une diminution de cette même activité dans les zones de la compréhension (... mais il/elle ne comprend rien à ce que vous dites).

Conclusion : lorsqu'on leur fait des reproches, "les jeunes arrêtent de faire fonctionner leur processus de (…) compréhension". Restez gentil/le, ce soir, en lui demandant (pour la 200e fois) de poser son portable.  

Petite précision : l'expérience a été faite en passant des enregistrements de remontrances maternelles… mais (au moins en ce qui nous concerne) tout indique que ses conclusions restent valides quand c'est papa qui hurle

En lire plus dans L'Obs

Vous avez piscine (Molitor)

Oui, en ce 1er décembre glacial (enfin !), il est temps que vous (re)découvriez la piscine Molitor. Parce que l'eau des bassins y est à 28°, parce que tout le lieu (bar, restaurant, salles de réunion) est placé sous le double signe de l'art contemporain et de l'excellence, parce que le spa est exactement ce dont vous avez besoin avant d'attaquer le marathon de Noël et parce que Molitor est un endroit unique, ouvert à tous... et surtout à vous. Plongez.

Pour Noël, TTSO vous emmène à la piscine Molitor

Plongez !

Vous nous écrivez

"Il aurait mentalement suivi du doigt chaque dessin, chaque entrelacs de cette dentelle d'ombres formée par les rideaux crochetés posée sur son corps nu. Lentement il l'aurait explorée comme on découvre un territoire inconnu, s'accrochant à chaque courbe, à chaque plein et délié de cette écriture nouvelle. Il aurait senti l'humidité des vallées profondes et la douceur duveteuse des collines ombrées." Lire le texte intégral ici

Bravo à Line Saltel qui signe cette œuvre ("Ombre et lumière") et remporte cette semaine le concours TTSO-We Love Words de nouvelles érotiques originales

Participez à notre concours de nouvelles érotiques (avec We Love Words, 1ère communauté en ligne d'auteurs-rédacteurs)