Si vous avez passé la journée du côté obscur de la Force

Tataaaatatatataaatata : le 1er trailer du prochain Star Wars (Le vrai. Juré !) est là (on reste calme quand même) – La commission attendra début mars pour se prononcer sur la conformité des budgets 2015. Selon Mosco, l’option des sanctions contre la France reste ouverte – Cameron annonce que les ressortissants de l'UE vivant sur le sol britannique ne toucheront plus d'aides sociales avant 4 années de travail effectif sur le territoire.

Mosco : "7 pays présentent un risque de non-respect du pacte de stabilité : Belgique, Espagne, France, Italie, Malte, Portugal et Autriche". Parmi eux, la France est le seul à ne pas tenir ses objectifs budgétaires

Pour (bien) s'écharper entre amis ce week-end

... il sera indispensable d'avoir lu la tribune d'Arnaud Montebourg : "Changer de vie, comme beaucoup de Français". Le jeune diplômé de l'Insead y déclare quitter un monde politique marqué par l'"arrogance" et "un mode de vie coupé du réel" et faire le choix de l’entrepreneuriat, car c'est "ma façon personnelle (...) de participer à la création de richesse et d'emplois dont notre pays a besoin". Alors, modeste et rafraîchissant, ou über-arrogant et manipulateur ? Battez-vous.

Détail cocasse : dans sa tribune, Montebourg remercie l'Insead de l'"avoir aidé à financer cette formation"… Vu la subtilité de l'hommage qu'il rend à l'école de Fontainebleau (on frise l'infomercial), on devine à peu près les contours du deal ;-)

Lire la tribune de Nono

Trading Talk

"Il faut sauver l'or suisse." C'est le nom du référendum à l'occasion duquel les citoyens helvétiques, le 30 novembre prochain, devront se prononcer sur la latitude qu'ils laissent à leur Banque centrale en matière de gestion de son or. Résistant à l'ironie (où, ailleurs qu'en Suisse, un référendum, d'initiative populaire !, demande aux citoyens de trancher une telle question ?), Saxo Banque vous explique pourquoi tout ça a bien peu de chances de bousculer l'équilibre financier international.

Tous les vendredis, Saxo Banque fait le point sur l’actualité de la semaine des marchés financiers

Découvrir Saxo Banque

description

La To Do du week-end

Laissez donc la foule faire la queue pour Jeff Koons (ne nous y cherchez pas) ou Nightcall (là on doit bien admettre qu'on y sera peut-être) et suivez-nous dans nos itinéraires bis.

A MAC Paris, tout d'abord. Ne vous laissez pas décourager par le site internet de l'événement qui peut légitimement prétendre au Grand Prix du hideux et du ringard, chaque année, MAC Paris est un des meilleurs rendez-vous de l'art contemporain. C'est donc alertes et intéressés que vous nous croiserez samedi dans les allées de l'Espace Champeret. Guettez-nous devant les œuvres de Bruno Bressolin, un artiste que nous aimons, auquel nous sommes fidèles, et dont ce que nous avons vu (en photo) de l'accrochage 2014 ("Une année sans été") nous a d'ores et déjà fait frémir d'heureuse anticipation.

A Londres, ensuite… Hé oui, ce week-end, c'est aussi dans l'Eurostar qu'on croisera TTSO, en route pour l'aile Est de la Somerset House. Ce qui nous y attire (tel un aimant surpuissant) ? L'exposition Me, Blondie, and The Advent of Punk. Une série de photos jamais publiées, prises par Chris Stein, co-fondateur de ce groupe chéri des 70's-80's. 50 clichés sur lesquels apparaissent Warhol, Bowie ou les Ramones... et surtout Debbie Harry qui depuis si longtemps piétine notre heart of glass.

C'est Noël et vous l'avez bien mérité

Nous inaugurons aujourd'hui notre série de Noël de vidéos du vendredi. Oh, les beaux cadeaux que nous vous avons préparés ! Commençons sans plus attendre par ce petit film justement intitulé "Christmas is coming"… que nous compléterons par ce conseil : "No need to wait for Christmas for that !" Avant de vous exclamer (une fois encore !) "Tu nous fatigues TTSO avec tes phrases en anglais", click, watch & enjoy ;-)

Click, watch & come !

La bande son du week-end : Jessie Ware – Tough Love

A dire vrai, il a fallu que nos camarades des Inrocks nous tirent un peu l'oreille et nous disent "Tu vas voir, à des moments, on dirait du Kate Bush", pour qu'on s'intéresse à cet album classé R’n’b-soul-disco. Puis, on a écouté le 1er morceau. On a toujours pas compris où ils avaient entendu du Kate Bush, mais le disque tourne depuis sur la platine du bureau. Non stop. 

Ecouter l'album sur Deezer (via Les Inrocks)