Si vous avez passé la journée à énerver vos collègues

Au Canada, Hollande plaide pour que des entreprises françaises s'y impliquent dans l'exploitation des sables bitumineux, honnis des écologistes français – Bercy lance une enquête sur l'existence d'une "taxe rose" (pour un même produit ou service décliné en masculin/féminin, les femmes payent plus cher que les hommes) – Polnareff tweete : "Je suis très sensible à la proposition de Pascal Obispo de m'aider à composer mes nouvelles chansons, ce qui équivaut à ma proposition d'aider Einstein à terminer l'énoncé de sa théorie sur la relativité." +1

Selon le collectif féministe Georgette Sand, chez Monoprix, un même rasoir est vendu deux fois plus cher quand il est packagé "femme" (en rose) que lorsqu'il est destiné aux hommes (en bleu)

La déflation, on y va

Que ce soit pour ce qui concerne la Zone Euro (inflation à 0,4% en octobre… très très loin de l'objectif de 2% annuels), ou la France (nouvelle contraction de l'activité industrielle qui connaît son rythme de baisse des prix – le "taux de déflation" – le plus élevé depuis 5 ans), tout indique que la déflation va passer d'un worse case scenario à l'horrible réalité très vite. On vous rappelle pourquoi c'est le cauchemar ici.

Déflation = cercle vicieux où les acteurs éco reportent achats et investissements dans l'espoir de baisses de prix, entraînant chute de l'activité et de l'emploi

En lire plus sur Les Echos

On est pas du tout d'accord. Et vous ? (spécial parents)

C'est une étude de la London School of Economics, menée sur 7.000 familles et sur 10 ans. Du solide. Mais on est tellement pas d'accord avec ses conclusions ! Qui sont ? La naissance du 1er enfant augmente significativement le bonheur de ses parents. Au 2e enfant, cette augmentation est diminuée de moitié, et au 3e elle est "négligeable". La loi des rendements décroissants appliquée aux enfants... il faut décidément interner les économistes ! 

On dédie cet article à TOUS nos/vos enfants (qui n'ont pas le droit de nous lire), quel que soit leur rang de naissance, et on leur dit bien fort : "C'est n'importe quoi !!"

En lire plus dans Slate

description

Et si Sapin avait raison ?

En échec sur l'emploi et sur la croissance, le gouvernement accuse les entreprises de ne pas jouer le jeu. Sapin s'énerve et déclare (hier) : "Monsieur Gattaz avait un pin's à un million (d'emplois): qu'il tienne sa promesse." Et s'il avait (un peu) raison ?

Avant de nous traiter d'anti-entrepreneurs primaires (un comble, en ce qui nous concerne !), prenons ensemble une seconde pour parler de cette étude (parue en septembre) de l'université d'Harvard. Intitulée "Le profit sans la prospérité", elle établit qu'entre 2003 et 2012, 91% des bénéfices des 500 plus grandes sociétés cotées aux US (S&P 500) ont servi à autre chose qu'à investir ou embaucher !

A quoi ? A 37% à rémunérer les actionnaires (nothing wrong with that)… Mais surtout, à 54%, à racheter leurs propres titres ! Une manœuvre ne créant aucune valeur réelle, mais permettant aux entreprises de réduire le nombre de leurs actions… et donc de booster leur bénéfice par action (le ratio star des valorisations boursières)... sans que leur bénéfice ne croisse ! (100$ de bénéfice divisé par 100 actions < 100$ de bénéfice divisé par 80 actions). Le profit sans la prospérité. 

En 2012 et 2013, 950Md$ (!!) ont été utilisés par les sociétés américaines pour racheter leurs actions (Source : FactSet-S&P Capital IQ)

Lire l'article de Michel Santi sur ce thème dans La Tribune

description

Soyez un Chic Type

De toutes les tortures que vous vous infligez, celle du shopping de Noël est une des plus terrifiantes. Alors qu'elle se profile, TTSO vous rappelle qu'en ce qui VOUS concerne, l'alternative existe et qu'elle porte le nom de CHICTYPES. Connectez-vous, briefez une styliste, recevez la sélection de vêtements qu'elle fait pour vous, essayez et ne gardez (et ne payez) que ce qui vous plaît. Soyez le plus chic des Pères Noël. Sans souffrir.

CHICTYPES : Sélection personnalisée de vêtements. Livrée à votre porte (au prix des vêtements, rien de plus. Livraison et retour gratuits, pas d'abonnement, pas d'obligation d'achat)

Découvrir Chic Types

Vous nous écrivez

"Je suis une femme. Je pourrais être n'importe laquelle, coincée entre la trentaine et la cinquantaine, sans doute. Engluée volontairement dans la vie que je me suis choisie. La rassurante routine a fini par anéantir toute magie… Et puis un jour, quelque chose s'est mis à gronder sous ma peau. Une pulsion, une vérité : que le plaisir, il faut se l'offrir, sans pitié, sans scrupule et sans complexe." (Lire la suite ici)

Bravo à Julie Huleux qui signe cette œuvre ("La femme au ruban") et remporte cette semaine le concours TTSO-We Love Words de nouvelles érotiques originales

Participez à notre concours de nouvelles érotiques (avec We Love Words, 1ère communauté en ligne d'auteurs-rédacteurs)

description