Si vous avez passé la journée au péage

Ecotaxe : Ségolène Royal suspend la mesure "sine die" et envisage en remplacement de taxer les sociétés d'autoroutes – Syrie/EI : Ankara déclare "il n'est pas réaliste d'attendre de la Turquie qu'elle mène une opération terrestre par elle-même." – Le dialogue tourne court à Hong Kong : l'exécutif annule les négociations prévues vendredi. Les leaders de la contestation appellent à une nouvelle mobilisation.

Classement Interbrand 2014 : avec une valeur estimée à 119Mds$ (+21%), Apple reste la marque la plus "chère" du monde, devant Google (107Mds$, +15%). Six entreprises françaises dans le top 100, dont Vuitton (19e) et L'Oréal (43e)

On comprend que vous soyez énervés

La Commission des finances de l'Assemblée révèle aujourd'hui un document de Bercy récapitulant l'impact des différentes mesures fiscales appliquées en 2013 et en 2014 sur l'impôt sur le revenu. Ouch. 75% de la hausse (soit +8Mds€) ont été supportés par les 20% de foyers les plus aisés. Pas forcément illogique... mais 6Mds€ (= 75% de 8Mds) d'impôts en plus à se partager entre vous, on comprend votre humeur...

En France (en 2011), le 1% de foyers les plus aisés acquitte 37% de l’impôt total payé (alors qu’il ne représente que 8% des revenus déclarés) - Source : Direction Générale des Impôts

En lire plus dans Le Monde

Merkel va-t-elle (enfin) se mettre à l'économie ?

C'est, devant la croissance allemande qui s'écroule, ce qu'espèrent les 4 principaux instituts économiques du pays. Alors qu'ils représentent des courants de pensée différents (des néo-libéraux aux Keynésiens), ils ont publié aujourd'hui un communiqué commun exhortant le gouvernement à "augmenter les dépenses de la puissance publique dans les domaines qui ont le potentiel de contribuer à la croissance". EN-FIN.

A propos du retour à l'équilibre des finances publiques fédérales (attendu en 2015, pour la première fois depuis 46 ans), les instituts déclarent qu'il s'agit d'"un objet de prestige qui ne fait pas forcément sens économiquement"

En lire plus dans Les Echos

description

Divine surprise

La rumeur enflait depuis hier, mais franchement, les favoris restaient la Bélarusse Svetlana Alexievitch, le Kenyan Ngugi wa Thiong'o ou le Japonais Haruki Murakami… Pourtant, c'est bien Patrick Modiano qui a été élu prix Nobel de littérature aujourd'hui. Nous sommes hyper heureux... et pas seulement parce que c'était le seul des pressentis dont nous avons lu les livres (et pouvons prononcer le nom). Que ce soit votre cas ou pas, voilà de quoi en parler comme un critique de Télérama à votre dîner de ce soir.

Son œuvre : depuis 50 ans (premier roman : La Place de l'Etoile, 1968) se lit "comme un long poème dont chaque nouvel opus serait une strophe supplémentaire" (Télérama). Pour parler de son métier, Modiano cite Faulkner : "Ecrire, c'est épuiser un rêve" et le rêve de Modiano, s'il est loin d'être épuisé, est remarquablement constant.

Quasiment sans exception, tous ses livres se déroulent sur fond d'Occupation et de personnages troubles, et traitent de mêmes thèmes : "la disparition, les problèmes d'identité, l'amnésie, le retour vers un passé énigmatique" déclare-t-il, ajoutant : "je n'écris pas vraiment de romans au sens classique du terme, plutôt des choses un peu bancales, des sortes de rêveries"... C'est vous dire si ce Nobel nous comble.

Depuis 1901 (Sully Prudhomme), on compte 15 prix Nobel de littérature français. A connaître : Anatole France (1921), Gide (1947), Mauriac (1952), Camus (1957 / Pas Sartre qui refuse le prix en 1964), Le Clézio (2008)

Must see : l'interview du jeune Modiano (1969)

description

Partir loin

… mais vraiment loin : en Nouvelle-Zélande. Nous n'essaierons même pas de vous résumer le circuit de 19 jours que Marco Vasco y a organisé pour vous. D’île en île, de villes en montagnes, et de plages en glaciers, il vous emmènera dans des paysages à la beauté et au dépaysement auxquels rien ne vous a préparé. Un voyage aux antipodes de tout ce que vous connaissez. Et bien au-delà.

Tous les jeudis, Marco Vasco, le spécialiste des voyages sur mesure, partage ses découvertes

Aller sur le site de Marco Vasco

Lire au lit

"Je me penchai davantage et je donnais un coup de langue sur la fente de Marthe, un autre sur celle de Rose, et toutes deux se mirent à rire en poussant un petit cri. Je recommençai ; les petits cris se succédèrent et devinrent énervés et plaintifs. Comme je n'avais qu'une langue et qu'il me fallait aller de l'une à l'autre, elles me réclamaient, elles m'appelaient "A moi", disait Marthe, "A moi", disait Rose. Je baisais, je léchais, j'aspirais de toutes mes forces l'odeur exquise." Tomy (auteur non identifié) – Jeux innocents (1913)

Tous les jeudis, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique

Se procurer l'anthologie historique des lectures érotiques (J.J. Pauvert)