Si vous avez passé la journée chez le juge

Bygmalion : mises en examen des 2 cofondateurs Bastien Millot et Guy Alvès (ce dernier confirme le maquillage des comptes de campagne de Sarkozy) – Marine Le Pen envisagerait de déchoir son père du poste de président d’honneur du FN – En 2015, l'Etat vendra 4Mds€ d'actifs pour renflouer ses caisses : "Ce n'est pas encore la braderie mais cela commence à y ressembler." (Le Monde)

Seule rescapée des coupes budgétaires : l'Education nationale redevient le premier poste de dépense de l'Etat (devant la dette) à 65,02Mds€, en hausse de 2,4% (+1,1Md)

Budget : attention aux effets d'optique

Le gouvernement présentait donc aujourd'hui son budget 2015. Stable côté fiscalité (recettes), il marque un effort sur les dépenses. 21Mds économisés (protec. sociale -9,6Mds, coll loc. -3,7Mds, Etat lui-même -7,7Mds). Nice, mais attention, il s'agit d'économies réalisées sur la croissance spontanée (et continue) de la dépense publique. Au total, cette dernière ne reculera pas... elle augmentera (modestement) de 0,2%. Quand même.

Niveau de la dépense publique en France (% du PIB) : 70's : 45%, 80's : 50%, 90's (à partir de 93) : 52-54%, depuis 2009 : 56-57%

Faire le point en détail dans Libé

Don't mess with Google

Résumons-nous : il y a plusieurs mois, les groupes de médias allemands les plus importants ont décidé d'exiger de Google d'être payés pour la publication par le moteur des petits extraits d'articles/photos qui apparaissent lors d'une recherche. Aujourd'hui, Google annonce que pour ces 150 rebelles (presse/radio/télé, dont le Groupe Axel Springer), il ne ferait désormais plus apparaître que le lien vers la home page et aucun autre détail. Autant dire qu'il les privera de trafic. Wow.

Part de marché Google dans les recherches sur internet (2014) : Monde : 90,3%, Europe : 93,6%

En lire plus dans Le Figaro

description

Où dine-t-on ce soir ?

3e de nos visiteurs du mercredi, notre très aimé Thierry Richard, chroniqueur gastronomique (et fondateur du magazine de lifestyle masculin et chic Les Grands Ducs), nous livre tous les mois une de ses adresses parisiennes favorites.

C'est la sensation du moment, mon coup de poing à l'estomac, la petite amoureuse de mes appétits du jour. Car dans cette ruelle sans vie du 10ème se niche un trésor de néo-bistrot, lorgnant vers le gastro depuis ses origines lointaines.

C'est là, dans un beau décor d'arrière-cour sous verrière, derrière le mystère d'une porte vitrée, qu'André Chiang (chef renommé à Singapour et formé aux meilleurs étoilés français) vient tout juste d'ouvrir sa première adresse parisienne et en a confié les casseroles au très talentueux Vincent Crépel.

Les assiettes y révèlent une cuisine des saisons et de l'instantanéité, surprenante et savoureuse. Les plats vous font écarquiller les yeux avant de ravir le palais. Comme cette étonnante volaille des Landes accompagnée de fregola (petites pâtes sardes) et de maïs fermenté et sauté. Superbe !

Et si je vous dis que le service en salle est aussi sympathique que la carte des vins est sexy, et qu'il ne vous en coûtera pas plus de 35 € pour un menu au déjeuner, vous n'aurez qu'une envie : pousser au plus vite cette Porte 12. Je vous y encourage (très) fermement avant que le buzz ne se répande. 

Porte 12 - 12, rue des Messageries 75010 Paris - 01 42 46 22 64 - Fermé samedi midi, dimanche et lundi - Menus déjeuner : 28 € et 35 € - Menus dîner : 58 € et 65 € - www.porte12.com

Les Grands Ducs

description

Lieu Particulier

Laissez l'agence Lieux Particuliers vous guider dans le quartier charmant du Gros Caillou (entre Grenelle et Comète) et vous y révéler ce charmant rez-de-jardin de 62m2 s'ouvrant sur une terrasse/jardin de 153m2. Regardez comme la lumière et le calme s'engouffrent par ses grandes baies vitrées et convenez que si le secret d'une vie heureuse est de demeurer caché, Marie-Ange de Charry détient les clés du bonheur.

Lieux Particuliers : les plus belles adresses sont souvent confidentielles

Voir le bien sur le site de Lieux Particuliers

Vous n'êtes pas cool !

Selon une étude du Pew Research Center (très sérieux), les Français se signalent par leur grande tolérance face à l'infidélité conjugale. Seuls 47% d'entre nous la jugent inacceptable. Un chiffre qui contraste avec le résultat de notre Q du 23/09 selon lequel 68% d'entre vous déclaraient qu'ils/elles dégageraient un ancien flirt qui reviendrait après les avoir trompés. Les lecteurs/trices de TTSO ne pratiquent pas le pardon des offenses.

60% des Allemands et 83% des Américains jugent que l'infidélité est moralement inacceptable (Pew Research Center)

En lire plus sur Pew Research Center