Si vous avez passé la journée dans une grotte

La Commission européenne émet des doutes sur les objectifs de la France en terme de réduction des déficits pour 2015 et l'invite à détailler plus les mesures envisagées – UMPocalypse (le retour) : Juppé réclame un soutien consensuel du bureau politique et une clarification financière sur la situation du parti avant de participer à la nouvelle direction / Copé demande à la Haute autorité de l'UMP que la légitimité de la nomination du "triumvirat" soit examinée.

Baromètre annuel Viavoice / HEC : entreprises les plus attractives pour les cadres français : n°1 : EDF (16%), n°2 : SNCF (10%), n°3 : Total (9%)

L'UE a trouvé le moyen de faire augmenter le PIB

Intégrer la prostitution, la revente de drogue et d'objets volés dans le calcul du PIB ! Eurostat (l'Insee UE) demande à présent aux Etats membres de tenir compte de la "valeur ajoutée" créée par ces activités. Juré. Après la Hollande, la Slovénie ou la Suède, le UK s’apprête à se soumettre à cette règle. Résultat : PIB +5%. L'Italie devrait suivre, effet attendu : +10% de PIB #lacroissancecestfado

En France (qui se refuse pour l'instant à la comptabilisation des activités illégales dans le PIB), l'Insee calcule que les activités dissimulées par les entreprises et les ménages représentent 3,4% du PIB

En lire plus dans Les Echos

Votre billet d'avion est-il une arnaque ?

Pas si on en croit l'Association des Transporteurs Aériens (IATA), qui publie aujourd'hui les chiffres de l'industrie. En 2014, le secteur cumulera 18Mds$ de bénef net. Nice ? Bof ! Le chiffre d'affaires global étant de 746Mds$, cela fait 2,4% de marge nette… soit 5,42$ par passager. Ça explique la qualité des plateaux repas. 

Sur les 30 dernières années, les prix des billets d'avion ont baissé d'environ 50% (source : The Atlantic)

En lire plus dans La Tribune

description

Les Français, le sexe et la politique

TTSO culpa, nous sommes passés à côté de cette enquête Ifop pour le Marianne du 22 mai. Menée sur 10.000 personnes (10x plus qu'un sondage standard), elle constitue un travail fondamental qu'à l'évidence nous ne pouvions passer sous silence.

Constat 1 : les tabous sont tombés. On vous laissera apprécier (beaucoup ? peu ?) le nombre de partenaires moyens que déclarent les Français (13 pour les hommes, 7 pour les femmes / tous âges confondus), ou le fait que, pratiqués par 87% des Français, les rapports bucco-génitaux sont désormais un élément de consensus national fort. On doit bien admettre en revanche que nous fûmes impressionnés par le fait qu'avec 51% d'amateurs, les pratiques anales ont, comme le dit Marianne, passé "le seuil de la légitimité démocratique".

Constat 2 : ça rigole plus chez Méluche et Le Pen… que chez Bayrou. Alors que les pratiques sexuelles apparaissent bien réparties entre les classes sociales (la France d'en haut partouzarde, la France d'en bas étriquée est un cliché non vérifié), le vote "extrême" est une variable beaucoup plus explicative. Un électeur/une électrice du FN/Front de Gauche a ainsi 45% de partenaires en plus qu'un/une fan du Modem (et déclare également leur faire des choses plus variées). On regrette son vote ?

Autres chiffres intéressants (à discuter en famille) : 15% des Français ont déjà tenté l'amour à 3, 13% ont eu une expérience homosexuelle, 37% ont trompé leur partenaire

Lire l'enquête Ifop/article Marianne

description

On ne va peut-être pas en rajouter

Dites donc, vous avez vu le sujet du dessus ? Ça va peut-être suffire en matière de rubrique érotico-sociologique pour ce soir ! Relisez-la, parlez-en avec votre partenaire… et on se retrouve demain pour la Q de la semaine. Have a great night ;-)