Si vous avez passé la journée à être bon camarade

L'Allemand Martin Schulz, candidat des sociaux-démocrates à la présidence de la Commission européenne, se dit prêt à accorder une année supplémentaire à la France et à l'Italie pour qu'elles ramènent leur déficit public sous la barre des 3% – Ukraine : Poutine demande aux prorusses de repousser le référendum d'indépendance du 11 mai et annonce le retrait des forces russes de la frontière – Fabius annonce l'envoi d'une "équipe spécialisée" au Nigeria pour aider aux recherches des lycéennes enlevées par Boko Haram.

En dix jours, le numéro vert "anti-djihad" a enregistré 24 signalements et permis de "constater" 5 départs effectifs vers la Syrie (Le Figaro)

Il y a 69 ans

Le 7 mai 1945, Eisenhower, Commandant Suprême des Forces Alliées en Europe, envoyait ce message : "The mission of this Allied Force was fulfilled at 0241, local time, May 7th, 1945.". L'Allemagne acceptait la capitulation complète dès le lendemain (8 mai) à 23h01. 

L'armée allemande, forte de 3,5M d'hommes en 1941, ne compte plus que 70.000 combattants en 1945

En lire plus (et voir les documents) sur le Business Insider (en anglais)

Chaque Français coûte 60% de plus qu'il y a 30 ans

Challenges a examiné comment a évolué la dépense publique en France depuis 30 ans. Résultat : hors inflation, et par habitant, elle a augmenté de 60%. Quand même. Inflation du nombre de fonctionnaires ? Pas vraiment : les dépenses de fonctionnement sont passées de 42 à 34% du total. C'est nos retraites, notre santé et notre chômage qui chiffrent. Prestations et transferts passent de 47% à 55% du total.

Challenges a constaté une augmentation systématique de la dépense publique les années d'élection présidentielle (1995, 2002, 2007, 2012)

En lire plus dans Challenges

description

Où dîne-t-on ce soir ?

3e de nos visiteurs du mercredi, notre très aimé Thierry Richard, chroniqueur gastronomique et fondateur du magazine d'art de vivre Les Grands Ducs, nous livre tous les mois une de ses adresses parisiennes favorites.

Arnaud et Pierre : ces deux-là connaissent la chanson. Ils ont quitté de belles maisons (Plaza, Ledoyen, Beurre-Noisette) pour venir s'affranchir sur les rives de SoPi, ce coin si remuant du gosier du 9ème arrondissement.

C'est donc place Gustave Toudouze qu'ils ont amarré leur petit bistrot au feeling vintage et au décor familier, filant gentiment la métaphore musicale (pochettes de 33 tours et gramophone), l'autre passion d'Arnaud.

Dans l'assiette, un bonheur de mélange, mixant tradition et goût du jour : "Effilochée de queue de bœuf, poireaux vinaigrette, crème raifort wasabi" qu'accompagne un bouillon parfumé avec ses pâtes alphabet délicieusement enfantines, "Foie de veau, crémeux de céleri, cresson, pickles framboise" servi très épais et moelleux... Un vrai talent de composition et de justesse.

Belle sélection de fromages (humm, ce brebis corse aux herbes !), desserts pas en reste, carte des vins finement travaillée, autant dire qu'on tient là une adresse de belle extraction. Ce n'est pas la foule qui s'y presse midi et soir qui nous démentira. Donc : on réserve !

Les Affranchis - 5, rue Henry Monnier 75009 Paris - 01 45 26 26 30 - Fermé le dimanche et le lundi - Formule déjeuner : 19 €, menus à 26 € et 33 €

Les Grands Ducs

description

Sex News : Ne croyez pas trop ses sextos

Selon une étude réalisée par l'Université de Purdue (US), dans 48% des cas, les auteur(e)s de SMS érotiques mentent de manière à exciter leur interlocuteur. La prochaine fois qu'il/elle vous écrit qu'il/elle est nu/e sur le lit, imaginez le/la en train d'engueuler les enfants pour qu'ils vident le lave-vaisselle. Tout habillé/e. Ça calme.

16% des hommes et 8% des femmes auraient déjà envoyé un sexto par erreur à un membre de leur famille (Etude Recombu / UK - 2012)

En lire plus dans Le Journal des Femmes