Si vous avez passé la journée dans une grotte (à Lourdes)

Le pape François élu "personnalité de l'année" par Time Magazine pour avoir changé "le ton, la perception et l'approche" de l'Eglise catholique – Dailymotion : Orange annonce que le site de vidéo est en cours de finalisation d'un partenariat avec "un acteur majeur du numérique" aux US. Le nom de Microsoft circule avec insistance – Bruxelles rejette l'"appel d'offre" de l'Ukraine qui réclamait une aide de 20Mds€ pour signer un accord d'association avec l'UE.

Selon le cabinet Control Risks, "la proportion du PIB mondial assurée par des pays à risque moyen s'élève à 30% et a doublé en 10 ans"

La finance, voilà l'ennemi

C'est sûr, M. le Président... mais, bon. L'AFIC (Association Française des Fonds d'Investissement) sort son rapport : en 2012, les entreprises financées par les venture capitalists français ont créé 80.000 emplois. Certes, tous ne sont pas en France et 28% des boites dans lesquelles les fonds domestiques ont investi ont détruit des emplois... Mais enfin, +80.000 c'est déjà ça de pris en une année où, selon l'INSEE, le secteur marchand a détruit 100.000 jobs.

A eux seuls, les LBO (grosse réputation de tueurs d'emplois) ont créé 46.000 emplois nets (même source)

En lire plus dans Les Echos

Sarko : Comme ça, c'est clair

Le Point a le fin mot de l'affaire. Selon l'hebdo, Sarko a déclaré : "La question n'est pas de savoir si je veux ou ne veux pas revenir. Je ne peux pas ne pas revenir. Je n'ai pas le choix. C'est une fatalité. Une fatalité."... Et attention, l'ex PR est en forme, en témoigne les surnoms dont il affuble ses camarades : Fillon : "ce traître", Wauquiez : "cet ingrat", Bertrand : "un boudeur" et Copé : "Harlem Désir de droite"... On va bien se marrer.

En cas de retour, 65% des sympathisants UMP veulent que Sarkozy soit exempté de primaire (Sondage PollingVox)

En lire plus dans Le Point

description

Où dîne-t-on ce soir ?

3e de nos visiteurs du mercredi, notre très aimé Thierry Richard, chroniqueur gastronomique et fondateur du webzine de lifestyle masculin Les Grands Ducs, nous livre tous les mois une de ses adresses parisiennes favorites.

Enrico Bernardo, vous connaissez ? Mais oui, bien sûr : meilleur sommelier du monde en 2004, l'un des palais les plus fins et avisés de la planète, à la tête de deux belles adresses parisiennes. Après quelques mois de travaux, son premier restaurant, Il Vino, rouvre enfin ses portes.

Cela valait la peine d'attendre. Le décor est chic, magnifiant une Italie rêvée, de design et de belles matières. Un calme aérien propice aux rendez-vous d'affaires au déjeuner, une pénombre pudique et sensuelle favorisant les dîners d'amoureux à la nuit tombée : à chacun son usage des lieux.

Côté cuisine, on joue la surprise. Les assiettes s'accordent aux vins car ce sont eux les véritables maîtres de ballet. Amateurs de beaux flacons, pour une fois, levez le pied et laissez-vous conseiller : des découvertes passionnantes vous attendent au détour de chaque plat.

L'accord qui vous assassinera ? L'œuf crémeux, lardo di Colonnata, crème de pommes de terre et truffe blanche d'Alba que sublime un extraordinaire Barbaresco 2008. Un pêché mortel !

Il Vino - 13, boulevard de la Tour Maubourg 75007 Paris - 01 44 11 72 00 - Fermé samedi midi, dimanche et lundi - Menus déjeuner à 29 et 38 €, 75 ou 95 € au diner, vins entre 6 et 12 €

Les Grands Ducs

description

Lieu Particulier

Marie-Ange de Charry le sait bien : dans les capitales asphyxiées, le luxe ultime est celui de l'air et de la lumière. Aussi, c'est comme on pénètre dans une dimension oubliée, qu'elle vous ouvrira les portes de cet appartement de l'avenue de Friedland, offrant 250m2 plein sud, sans vis-à-vis, ceint d'un balcon filant qui achève de conférer à ce 6e étage d'un noble immeuble haussmannien un caractère aérien totalement exceptionnel.

Lieux Particuliers : les plus belles adresses sont souvent confidentielles

Voir le bien sur le site de Lieux Particuliers

Sex News : le Journal Officiel passe au sexto

La Commission Générale de Terminologie et Néologie s'est prononcée : juristes et administrations devront désormais utiliser les termes "sexto" ou "textopornographie" (sic !) pour désigner un "message multimédia ou minimessage à caractère sexuel". La décision a été publiée au Journal Officiel. Voilà, vous avez à présent terminé la lecture de votre TTSO du soir et vous pouvez vous en retourner à l'exploration des possibilités ludiques offertes par votre smartphone.

Vigilance tout de même : selon une enquête britannique (mai 2012), 10% d'entre nous se sont déjà trompés de destinataire en envoyant un sexto

En lire plus dans 20 Minutes

description