Si vous avez passé la journée à en baver

Un Français, Christophe Riblon, gagne l'étape de l'Alpe d'Huez / Froome, qui a "éprouvé un peu plus de difficultés qu'à l'accoutumée", conserve le maillot jaune - Le Medef accepte de signer un document remanié sur la transition énergétique, mais les divergences de fond demeurent (refus de diviser par deux la consommation d'énergie d'ici 2050 ou de la fermeture des "centrales nucléaires sûres et rentables").

Augmentation des profits des banques US au T2 2013 : Wells Fargo : 5,3Mds$ (+20%) ; JP Morgan 5Mds$ (+31%) ; Morgan Stanley : 802M$ (+42%) ; Citigroup : 4,2Mds$ (+42%) ; BofA : 3,6Mds$ (+70%) ; Goldman Sachs : 1,93Mds$ (+100%)

Un pays de nounous

Le bilan de l'emploi publié ce matin par l'Accoss (Urssaf) est éloquent. Depuis 2007, alors que la population active en France augmentait de 2%, l'emploi du secteur privé reculait lui de 0,7%. Secteur le plus touché : l'industrie : -330.000 emplois (10% des effectifs). Seul secteur à créer plus de 100.000 emplois sur la période : les gardes d'enfants et de personnes âgées (+145.000). #poledexcellence

Part de la valeur ajoutée manufacturière dans la valeur ajoutée totale en France : 1980 : 22%, 2012 : 9% (plus faible taux Zone Euro) - Insee

En lire plus dans Les Echos

Important : Avis à nos abonnés Gmail

Gmail change son interface et, guess what, ils ne nous ont pas consultés. Désormais, votre boite mail sera organisée par onglets (Principale, Réseaux sociaux, Promotions...) Pas mal, sauf que TTSO se retrouve (comme toutes les newsletters) dans l'onglet "Promotions". Pas trop classe. Pour être sûr de nous retrouver, faites-nous glisser de l'onglet "Promotions" à l'onglet "Principale", Gmail vous demandera si vous voulez que ce soit toujours le cas, please, dites-lui Oui. On vous embrasse. TTSO ;-)

Rappel à tous nos abonnés (Gmail ou non) : garantissez-vous de recevoir TTSO sans problème en ajoutant daily@timetosignoff.fr dans vos contacts

L'Alpe d'Huez, à fond, chargés et sereins

Article édifiant du Monde sur comment les coureurs du Tour de France contournent les contrôles. La brigade antidopage a beau confesser qu'elle n'a "jamais bossé autant" que sur le Tour 2013... elle reconnaît parallèlement que les tricheurs sont "trop professionnels pour se faire avoir". Petite revue du b.a.-ba du junkie à deux roues.

1) Small is beautiful ! Terminé les injections massives d'EPO et les transfusions d'un demi-litre de sang avant les épreuves. A présent, le système c'est "des micro-doses de tout (EPO, sang), tout le temps". Elles sont indétectables. On utilise des mini-poches de sang et "des équipes se déplacent avec des broyeuses dans les hôtels. Ça leur permet de détruire les poches une fois utilisées et de s'en débarrasser ni vu ni connu dans les toilettes."

2) "Fais pas ta chochotte !" On n'hésite pas à jouer les apprentis sorciers en tirant parti de l'armoire à pharmacie des vétérinaires. Exemple : l'Aicar, dont "on a observé qu'elle favorisait l'endurance chez les souris, mais n'a jamais été testée sur les hommes..." Euh, pas sûr : le coureur russe Valry Kaykov a été contrôlé positif à cette substance... Après tout, si ça marche sur les souris...

Et Froome dans tout ça ? "Il a un coup d'avance", commente un contrôleur antidopage.

Les souris traitées à l'Aicar ont vu leurs performances augmenter de 44% par rapport aux souris non traitées

Lire l'article dans Le Monde

description

Où l'emmener cet été ?

En Grèce... Oubliez tous vos couchers de soleil, ils ne peuvent rivaliser avec le spectacle auquel vous convie VeryChic : sur l'île de Santorin, niché au sommet d'une falaise à 350 mètres, l'hôtel Iliovasilema déroule pour vous un panorama d'une beauté incomparable, face au volcan et à la mer Egée. On annule le Cap Ferret ?

VeryChic, Ventes Privées d'Hôtels Extraordinaires

Découvrir VeryChic

Lire au lit

"Je culbutai les robes avec la cruauté d'un ouragan. Ces linges saturés du parfum du désir me faisaient pousser des cris qui secouaient en retour tout son corps. La chair apparut sous ma bouche, beauté, si douce et humectée que deux grosses larmes m'en roulèrent des yeux. J'y plongeai mon visage (...) Ma langue découvrit seule sa mission et le plaisir qu'elle dispense. Il me fallut mieux l'apprendre encore quand deux cuisses brûlantes serrèrent ma nuque à m'étouffer." Jean Bruyère - Roger, ou les à-côtés de l'ombrelle (1926)

Tous les jeudis, TTSO vous ouvre son anthologie de la littérature érotique

Se procurer Roger, ou les à-côtés de l'ombrelle (Fnac)

description