Si vous avez passé la journée à croiser les doigts

Si vous avez passé la journée à croiser les doigts

  • Réforme des retraites : à Bruxelles, Macron défend "une réforme historique" qui "refonde l'État-providence du XXIe siècle" et annonce qu'il s'exprimera sur le sujet "au moment opportun"
  • UK : après sa défaite historique (la plus lourde pour le Labour depuis 1935) Jeremy Corbyn déclare qu'il "ne conduira pas le parti aux prochaines élections" mais reste à sa tête le temps que soit menée une “réflexion sur le résultat du scrutin et sur sa future politique"
  • Algérie : victoire dès le 1er tour des élections présidentielles d'Abdelmadjid Tebboune (74 ans, ex Premier ministre de Bouteflika de mai à août 2017) dans un scrutin marqué par une abstention record (près de 60%)

UK : les Conservateurs de Boris Johnson obtiennent 365 sièges sur 650 à la Chambre des Communes soit la plus large majorité pour les Tories depuis Thatcher en 1987

Suite à notre article d'hier ("JO 2024, ça commence à être drôle"), Paris 2024 (le CoJo) nous a envoyé une réponse très sympa et argumentée. Elle est ici

Brit paradox

Make no mistake : si les Conservateurs ont tout raflé aux élections générales hier (voir plus haut), le vote ne s’est pas pour autant transformé en un plébiscite pro-Brexit. C’est même le contraire ! Les partis pro-Remain/en faveur d’un 2nd référendum (Labour, LibDem, SNP écossais et Verts) ont récolté plus de 51% des suffrages. Et le vote pose un autre potentiel huge problem : en Ecosse, les indépendantistes (SNP) ont gagné près de 75% des circonscriptions...

… C'est suffisant pour que le SNP réclame dès ce matin un nouveau référendum d’autodétermination (sur l'appartenance au UK). Le Brexit d’après. 

En lire plus dans Le Parisien

Le Fiorentino de la semaine : Passionnant

"La productivité a baissé aux US de 0,2% au 3e trimestre. C'est une première. Et c'est "contre-intuitif". En cette période de "révolution technologique", on pourrait imaginer que la productivité explose. Or, sa croissance a fortement ralenti. Et maintenant elle baisse. Pourquoi ? Denis Ferrand (Rexecode) avance cette explication convaincante : « Cette baisse de la productivité semble surtout expliquée par le type de jobs que l’économie US crée en ce moment. Les secteurs les plus créateurs de jobs sont ceux de la santé, de l’éducation, du loisir et de l’hôtellerie-restauration. 

En fait, il se crée beaucoup de petits jobs, à faible niveau de qualification. En conséquence, la structure de l’emploi se déforme vers les activités qui ont aussi un faible niveau de productivité ». Clair." 

S'abonner à la newsletter de notre copain Marc Fiorentino

description

La 2 Do du week-end

Ahahahaha, une 2 Do ?! A qui pourrions-nous faire croire ça ? Notre week-end bien sûr ressemblera au vôtre : les cadeaux, les cadeaux, les cadeaux. De cette quête compulsive nous reviendrons hagards. Mais nous avons prévu deux remontants. 

Samedi : cohue dans les transports & hystérie dans les (grands) magasins, autant vous dire que seul un quasi miracle pourra nous ressusciter pour la soirée. C'est précisément ce que nous avons ! Il nous suffira (pour nous et la personne pour laquelle nous aurons -- sans succès -- cherché un cadeau tout l'après-midi) de deux œufs, un peu de lait, du sucre, un peu de cannelle, de noix de muscade et de suivre cette simplissime recette, tradition des Noël américains. Nous ajouterons une gousse de vanille, et, surtout beaucoup de générosité sur le rhum, l'armagnac ou -- dans notre cas -- le calva. La journée aura été spécialement éprouvante.

Dimanche : après une journée également harassante et probablement aussi vaine, nous aurons une révélation. Hector Obalk redonne son spectacle : "Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier. Nous l'avons vu en juillet et nous vous disions alors : "Nous adorons les shows du malin et sensible Obalk. Là où l'intimidation -- et l'ennui ! -- pourraient régner Obalk fait naitre une complicité, une légèreté et une jubilation collective absolument enthousiasmantes. Le gai savoir à l'état pur ! Regardez cet extrait de son spectacle, vous verrez exactement ce dont on veut parler"... oui en repensant à ces lignes, nous aurons une révélation : le cadeau est là, et cette année nous sommes certains que ce sera une réussite totale.

C'est vendredi et vous (ne) l'avez (pas forcément) bien mérité

Pour conclure notre mini-série consacrée au "Bad Sex Awards" (cf nos éditions d'hier et avant-hier), il nous semblait important de rappeler une vérité fondamentale : en matière d'éroto-ringardise, si la littérature nous gratifie de quelques pépites, le cinéma opère sur une tout autre échelle ! C'est bien simple, pour ce qui est de scènes de sexe, le ridicule semble y être la règle absolue. Des exemples ? Vous en trouverez quelques-uns dans cette petite vidéo-florilège...

… des scènes d'orgasmes les moins crédibles du cinéma. Enjoy (sort of) ! ;)

Voir la vidéo dans le HuffPost (scrollez vers le bas de la page pour la trouver)

Nos meilleurs sons 2019 : Drugdealer - Raw Honey

Jusqu'à Noël, chaque vendredi, nous repassons l'un des 3 disques, parmi nos recommandations 2019, que nous avons préférés

En mai lorsque cet album est sorti nous vous parlions d'un des "meilleurs disques Beatlesiens que nous ayons entendus". Nous étions peut-être un peu au-dessous de la vérité. S'ouvrant sur un instrumental "qui pourrait être la bande son d'un Claude Sautet" (immense compliment TTSien !) cette merveilleuse collection de chansons nous a accompagnés tout l'été et reste une source de réconfort immense cet hiver. Du miel à l'état brut, sans aucun risque d'overdose.

A écouter sur Deezer ici ou sur Spotify là

TTSO's fav track : Honey 

description